WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION GENERALE

La politique de décentralisation qui constitue le lieu de mise en oeuvre des politiques de développement local, institue aux collectivités de s'appuyer sur leurs ressources réelles ou potentielles pour se structurer. De plus en plus les Etats se retirent en délégants leurs compétences aux gouvernements locaux. La loi au Sénégal portant transfert des compétences a été votée en 1996. Presque une décennie après sa promulgation, les collectivités locales dans leur majorité peinent à s'acquitter convenablement des nouvelles responsabilités qui leur sont attribuées.

Pour le cas de la ville de Rosso, les ressources qui constituent les moteurs du développement local sont tributaires de la réalité géopolitique et géographique du milieu. Toute politique visant le développement de cette cité doit nécessairement intégrer cette réalité, s'appesantir sur les mécanismes à mettre en place afin de faire profiter la commune au maximum de l'importante rente engendrée par l'effet frontière, de considérer les activités se déroulant au niveau de la frontière non point comme un désordre dont il faut se désoler mais surtout comme un levier du développement. En effet, il est impossible de penser l'épanouissement économique des villes périphériques  en ignorant la réalité géographique et économique qui les soutiennent.

Au regard des résultats obtenus, il apparaît clairement que, la ville pour sa survie et son développement socio-économique doit beaucoup à sa voisine du nord. La proximité géographique, la situation de ville carrefour : le seul point de la vallée à disposer d'un bac pour traverser, font que de nombreuses activités y sont développées, différents et divers acteurs y exercent leurs activités dont le but ultime est de tirer le maximum de profit des opportunités que fournit la localité. Tout ce dynamisme se ressent dans le regain d'intérêt observé par les populations de la vallée pour cette nouvelle commune.

Avec l'effet frontière, presque la quasi-totalité des activités qui soutiennent l'économie urbaine sont étroitement liées à la nature des relations entre le Sénégal et la Mauritanie. La nouvelle municipalité a révélé sa dépendance vis-à-vis des recettes qu'elle tire de la frontière pour la constitution de son budget qui, on le sait, est le principal instrument pour opérer les investissements nécessaires à la création d'un environnement urbain viable, vivable.

On l'a vu, l'essentiel des acteurs de l'économie locale gravitent autour des activités transfrontalières. La plus grande partie du produit local brut est engendrée par des secteurs directement rattachés aux activités transfrontalières. D' où la nécessité de prendre en compte cette réalité dans les politiques de développement de la localité.

Le développement futur de la ville ne peut se faire sans que l'on prenne en compte des scénarios qui intègrent des variables tels que l'évolution des rapports politiques entre le Sénégal et la Mauritanie, les changements politiques en Mauritanie etc.

Depuis quelques temps, ces rapports se sont réchauffés et les cadres de la coopération bilatérale ne cessent de se consolider par des actes posés par les autorités de part et d'autre. De grands projets sont annoncés comme la réalisation d'un pont qui va relier les deux rives à Rosso. Avec l'avènement du nouveau pouvoir, et compte tenu des voyages d'affaires les déplacements annoncés des nouvelles autorités mauritaniennes sur Dakar, on s'achemine vers une consolidation des relations. Il ne faut pas oublier aussi l'exploitation prochaine des gisements de pétrole découverts à Keur Massène, village mauritanien situé dans la zone du bas Delta mauritanien qui devrait fournir des emplois supplémentaires au profit des localités de la zone.

Toutes ces mutations annoncées de part et d'autre ne vont pas laisser la ville indemne. D'une manière ou d'une autre Rosso doit s'attendre à devoir jouer un rôle plus important que ce qu'elle a connu jusqu' à présent. C'est pourquoi des projets comme le plans d'investissement communal doivent se focaliser surtout sur l'anticipation pour que Rosso puisse intégrer ces nouvelles mutations sans grands heurts.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net