WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les échanges transfrontaliers entre la ville de Rosso Sénégal et la Mauritanie: Organisation et impacts

( Télécharger le fichier original )
par M. Souleymane DIALLO
Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal) - DEA de Géographie 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

METHODOLOGIE

Pour répondre à quelques questions essentielles posées par l'étude (la définition de certains notions et concepts, la prospection de l'état des lieux sur la problématique des espaces transfrontaliers) l'une des voies méthodologiques privilégiée a été la recherche documentaire. Elle nous a permis aussi de prendre en considération plusieurs aspects du phénomène étudié.

Celle-ci nous a amené à visiter les bibliothèques centrales des universités Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Gaston Berger de Saint-Louis ainsi que le centre de documentation des sections de sociologie et de géographie de L' UGB.

v Les ouvrages consulté à la bibliothèque de l' UCAD :

GONÇALVES J., 2001 : Socio économie des grands fleuves africains, CODESRIA, 50p.

SINJOUN L., 2002 : Les relations internationales africaines : entre Etats en crise et flux transnationaux, Dakar, CODESRIA, 95p.

WACKERANN G., 2000 : Géographie humaine, Paris, Ellipse Marketing SA, 352p.

v Les ouvrages consultés à la bibliothèque de l' UGB

BARRI B., 1985 : Le royaume du Walo : le Sénégal avant la conquête, Paris, Karthala, 421 pages. ;

BELVAUDE C., 1998 : La Mauritanie, Paris, Karthala, 205p.

BERTRAND M. et Dubresson A., 1997  Les petites et moyennes villes d'Afrique Noire, Paris, Karthala, p.p.7-13.

GIRAUT F., 1999 : Villes et Campagnes dans les pays du Sud, Paris, Karthala.

Nourrir les villes en Afrique subsaharienne, 1985 : Paris, Altersial, ENSIA-CRET, CRED, CERNEA, MSA, ORSTOM.

LAVERGNE R. (sous la direction de), 1996 : Intégration et coopération en Afrique de l'Ouest, Paris, Karthala- CRDI, 406p.

v Les ouvrages et mémoires du centre de documentation de sociologie et de Géographie :

DIOP M. C. ET DIOUF M., 1990 : Le Sénégal sous Abdou Diouf, Paris, Karthala, 436p etc.

KANE O., 2000-2001 : Etude d'un système de transport fluvial en zone frontalière : stratégie des acteurs et impact socio-économique (l'exemple des piroguiers de Rosso), Mémoire de maîtrise de sociologie, Université Gaston Berger de Saint Louis, 130p.

LOUM  M. B., 1999-2000 : Dynamique économique et intégration urbaine des marchés de Saint-Louis, Mémoire de maîtrise de Géographie Université Gaston Berger de Saint Louis, 109 p.

SAM K., 1996-1997 : Situation et intégration des réfugiés mauritaniens au Sénégal : le cas du département de Matam, Mémoire de maîtrise de sociologie, Université Gaston Berger de Saint-Louis, 110 p. etc.

Ces différentes institutions ont été d'un apport important surtout en ce qui concerne la disponibilité des ouvrages généraux et des mémoires des étudiants avancés. Les documents officiels proviennent de l' ARD Saint-Louis (agence régional de développement) et de la commune Rosso Sénégal. La recherche sur le net a aussi été d'un apport considérable.

Nous avons aussi fait recours à d'autres matériaux comme les guides d'entretien qui ont orienté les entrevues que nous avons tenues avec certains acteurs et les autorités locales.

L'élaboration d'un questionnaire a été aussi nécessaire pour compléter certaines informations en procédant à une collecte de données sur un échantillon de la population. Les nombreux séjours que nous avons effectués dans le lieu d'étude, notre « immersion » dans les activités nous ont permis de nous frotter avec la réalité de la frontière.

Voici en résumé les conditions dans lesquelles nous sommes parvenus aux résultats qui ont guidés la structuration de ce texte autour de trois axes majeurs. D' abord, dans la première partie nous procéderons à la définition de certains termes, notions et concepts qui intègrent l'étude suivie d'une présentation du cadre régional et local dans lequel nous agissons. Ensuite, nous ferons une deuxième partie dans laquelle nous essayerons de déterminer les facteurs du développement des échanges, de décliner l'identité des acteurs qui interviennent au sein des espaces transfrontaliers et de préciser le contenu des échanges. Enfin, la troisième partie sera consacrée à l'impact des activités transfrontalières dans la vie de la collectivité de Rosso Sénégal.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net