WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

3. La valeur nutritive de la graine de colza et ses dérivés

3.1 Colza : une source d'acides gras essentiels

L'huile de colza comporte un très bon profil en acides gras :

· 8 % d'acides gras saturés ;

· 60 % d'acides gras mono insaturés, dont 58 % d'acide oléique que l'on trouve aussi dans les huiles issues de l'arachide, de l'olive et du tournesol oléique.

· 32 % d'acides gras poly insaturés dont :

- 23 % d'acide linoléique, précurseur de la famille des acides gras oméga 6 indispensables à la vie.

- 9 % d'acide alpha linolénique, précurseur de la famille des fameux acides gras oméga 3 connus, entre autres, pour leur intérêt dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.

L'alimentation humaine doit fournir un apport équilibré en acides gras. Idéalement, l'apport calorique total doit être fourni pour :

· 12 à 15 % par l'acide oléique,

· 4 à 6 % par l'acide linoléique,

· 1 % par l'acide alpha linolénique. L'organisme est capable de synthétiser des acides gras oméga 3 à longue chaîne (EPA, DHA) à partir d'acide alpha linolénique.

3.2 Le colza est aussi une source de vitamine E

L'huile de colza constitue une ressource de vitamine E non négligeable. Le colza est en effet relativement riche en tocophérols (environ 88 mg pour 100 g d'huile).

Or, l'alpha tocophérol (contenu à 26,3 mg pour 100 grammes dans l'huile de colza) détient l'activité vitaminique E.

Rappelons que la vitamine E est une vitamine liposoluble ayant un rôle anti-oxydant important du plasma sanguin. L'alpha tocophérol lutte en effet efficacement contre ces radicaux libres, en les neutralisant. La vitamine E est ainsi le plus puissant agent anti-oxydant extracellulaire. En plus de ces propriétés, la vitamine E a pour autre fonction de stabiliser les membranes cellulaires.

L'huile de colza est également riche en gama-tocophérol, un très bon antioxydant naturel des huiles. La richesse de ce composant à un effet protecteur de l'huile.

3.3 Les acides gras et la santé

L'huile de colza est donc une huile particulièrement saine pour l'alimentation humaine car elle contribue à équilibrer les apports lipidiques. Le respect de cet équilibre a un rôle significatif sur la prévention des maladies cardiaques. Mais ce n'est pas tout, un bon apport en acides gras assure par exemple une bonne régulation des systèmes de réponse inflammatoire ainsi que le développement du système nerveux chez le nourrisson (indispensable au bon fonctionnement de la rétine et au bon déroulement des phases d'apprentissage). Par ailleurs, les études du Professeur Renaud menées à l'INSERM de Lyon en 1994 ont montré le bénéfice d'une alimentation lipidique de type méditerranéenne, plus riche en acides oléique et alpha linolénique, dans la prévention des maladies cardiovasculaires.

Tableau : Importance des acides gras Omega 6 et Omega 3 pour la santé.

 

Omega 6

Omega 3

Régulation de la lipémie

Baisse de la cholestérolémie

Baisse de la triglycéridémie

Coagulation sanguine (fonction plaquettaire)

Effet pro-agrégant

Régulation de l'effet pro-agrégant

Autres fonctions

Fonction reproductrice intégrité de l'épiderme Fonction immunitaire et réponse inflammatoire

Régulation de la fonction immunitaire et de la réponse inflammatoire Fonctionnement du système nerveux (composition des membranes nerveuses)

Le 14 février 2001, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a présenté la dernière édition de l'ouvrage Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Ce travail de grande ampleur vise à déterminer la quantité moyenne d'énergie et de nutriments nécessaires pour couvrir les besoins nutritionnels de la population. Les valeurs préconisées ont été choisies par un groupe d'experts qui, loin de se satisfaire d'une synthèse de données issues de près de 1800 publications scientifiques, se sont attachés à tenir compte des motivations et des habitudes alimentaires. Le Professeur Philippe Legrand, coordinateur pour la partie lipides, a présenté les critères de détermination des apports lipidiques conseillés :

· Assurer un apport optimal dans les deux acides gras indispensables : l'acide linoléique (C18 :2 n-6) et l'acide alpha linolénique (C18 :3 n-3). Les apports préconisés chez l'homme adulte sont de 2 g/j pour l'acide alpha linolénique. Le rapport (n-6/n-3) doit se situer aux alentours de 5.

· Limiter l'apport des acides gras saturés.

· Limiter l'apport lipidique total à 30 - 35 % de l'apport énergétique total.

· L'apport d'acide oléique, reconnu pour sa neutralité en terme métabolique, comme en terme d'impact sur la santé, permet de compléter la ration lipidique. Cette dernière doit tendre vers un équilibre entre les deux types d'acides gras : mono insaturés et poly insaturés.

précédent sommaire suivant