WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

2.2 Principaux pays producteurs de la graine de tournesol

2.2.1 Russie

Les principaux secteurs d'activité en Russie sont l'agriculture (le secteur emploie 13 % de la population active) et l'extraction de ressources naturelles (gaz, pétrole, diamants, nickel, platine,...etc.). Les principaux débouchés sur le marché russe sont les biens d'équipement, les produits agroalimentaires, ainsi que les produits chimiques.

La Russie constitue le premier producteur mondial de la graine de tournesol avec une production de 4.70 millions de tonnes en 2004 sur une superficie de plantation de 4.9 millions d'hectares. Les fermiers russes ont planté la graine de tournesol sur 4.27 millions d'hectares en mai 2004, comparé à 4.07 millions d'hectares l'année passée. Cependant, la plantation en retard rendra les récoltes plus exposées à des conditions défavorables et peut causer une baisse dans les rendements. La campagne de plantation a été retardée par un ressort exceptionnellement en retard cette année. Cependant L'année dernière, la Russie a moissonné 4.74 millions de tonnes de tournesol, où 2.6 % moins qu'en 2003. La baisse était due à un déclin 4.6% dans le secteur planté, mais à des 2.1% élévations des rendements moyens aidés pour excentrer partiellement le déclin dans le secteur.

Cette figure représente l'évolution de la production de la graine de tournesol en Russie pendant la période de 1999 à 2004.

Figure : Evolution de la production de la graine de tournesol en Russie

(Source : Oil world, 2004).

Cette carte représente les principales régions des plantations de la graine de tournesol en Russie et les périodes de plantation.

Figure : Répartition des plantations de la culture de tournesol en Russie.

(Source : USDA, 2004).

Figure : Répartition des plantations de la graine de tournesol dans les principales régions de la Russie (Source : USDA, 2004).

2.2.2 Ukraine

La majeure partie du territoire étant couverte par le tchernozem (terres noires), l'Ukraine est, depuis l'époque impériale, la grande terre à blé de l'Europe orientale. Les vieux villages ont de plus développé toutes les formes d'élevage, de la volaille aux bovins. Le marché agricole a été exploité à la fois par les collecteurs de grains d'Europe occidentale installés à Odessa et par une économie russe dont les investissements, au début du siècle, privilégiaient le secteur industriel.

L'étendue des plaines et la concentration des terres en de vastes exploitations dans le cadre de la collectivisation des années 1930 ont appelé une mécanisation plus rapide que dans la zone forestière russe. L'exemple ukrainien servira de modèle pour la céréaliculture extensive développée plus tard en Sibérie occidentale et sur les «terres vierges» sibériennes et kazakhes. La céréaliculture mécanisée a été associée à la fabrication en grande série de tracteurs et de machines agricoles à Kharkov.

L'agriculture a vu sa contribution au PIB passer de 25 % en 1990 à moins de 15 % en 1995. Elle n'a pas connu de modification structurelle fondamentale depuis la disparition du système soviétique (l'agriculture collective, peu efficace, représentait en 1996, 80 % des surfaces). La Constitution de 1996 garantit la propriété privée de la terre mais, sous la pression du Parlement, un moratoire de 6 ans a été adopté sur la libre commercialisation des terres agricoles.

En 1997, la Banque mondiale à accordé à l'Ukraine un important crédit de restructuration de 300 millions de dollars qui doit favoriser trois axes de la réforme : la légalisation de la privatisation des terres, la fin du système étatique d'obligation de vente et d'achat pour les fournitures et les productions et la mise en place d'un marché libre, la fin du monopole d'État sur les capacités de stockage, de transformation et de distribution.

Actuellement l'Ukraine constitue le deuxième pays producteur de la graine de tournesol avec une production de 4.30 millions de tonnes, produite sur une superficie de 3.81 millions d'hectares de plantation pour l'année 2004.

La figure suivante représente l'évolution de la production de la graine de tournesol en Ukraine pendant la période de 1999 à 2004.

Figure : Evolution de la production de la graine de tournesol en Ukraine

(Source : Oil world, 2004).

Figure : Estimation du rendement de la graine de tournesol en Russie et l'Ukraine

(Source : Oil World, 2004).

Figure : Répartition des plantations de la culture de tournesol en Ukraine

(Source : USDA, 2000).

précédent sommaire suivant