WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux


par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

2. C'est quoi le biodiesel ?

Le «biodiesel» est le nom utilisé en Europe et en Amérique du Nord pour désigner des esters alcooliques d'huiles végétales. En France, on utilise le terme déposé diester.

L'intérêt principal du biodiesel est d'être issue d'une énergie renouvelable (l'huile végétale brute) n'augmentant pas le taux de CO2 présent dans l'atmosphère. En effet, durant sa croissance, la plante (en pratique : le Colza, bien que le procédé soit applicable à toutes les huiles) consomme par photosynthèse la même quantité de dioxyde de carbone que la combustion du carburant dégagera.

Triglycérides

+ Méthanol

+ NaOH

+ FFA (Acide Gras libre)

Esters de méthyle acides gras

+ Glycérine

+ NaOH (catalyser)

+ Savons

Cependant, pour bien maîtriser la valeur écologique d'un carburant, il faut prendre aussi en compte son processus de fabrication, son transport du producteur au consommateur final et faire le bilan énergétique global. Ici, le biodiesel nécessite un apport énergétique pour accélérer le processus d'estérification et se doit d'être traité dans des raffineries spécialisées avant d'être livré aux consommateurs, ce qui alourdit considérablement son efficacité énergétique en particulier face à l'huile végétale.

Le procédé (Transestérification) permet de récupérer de la glycine, ce qui est une source de valeur ajoutée. Il faut 100 kg de méthanol pour transestérifier une tonne d'huile végétale (ester d'acides gras et de glycérol) de colza en présence d'un catalyseur alcalin. On obtient alors une tonne de diester (ester d'acides gras et de méthanol) et 100 kg de glycérol (glycérine) réutilisable dans l'industrie chimique.

Dans la balance économique il faut compter le tourteau de colza, sous-produit de l'extraction de l'huile qui constitue une intéressante source de protéines végétales en alimentation animale.

La production est relativement faible (inférieure au million de tonne en France en 2004) par rapport à la consommation de diesel. Le biodiesel est donc utilisé en mélange par les marchands de carburant, d'autant qu'il fait partie des gazoles susceptibles de figer à trop basse température.

Par exemple le B20/B-20 ou encore BD20 est un carburant diesel contenant 20 % de biodiesel et 80% de gazole, B40 contient 40%, ...etc.

3. La Technologie de Biodiesel

Biodiesel est un carburant alternatif pour les moteurs diesel qui gagne l'attention aux Etats-Unis Après fait d'atteindre d'un niveau considérable de succès en Europe. Ses avantages primaires consistent en ce que c'est celui des carburants les plus renouvelables actuellement disponibles et c'est aussi non toxique et biodégradable. Il peut aussi être utilisé directement dans la plupart des moteurs diesel sans exiger des modifications vastes de moteur.

Na OH (Catalyseur)

Alcool de méthyle

Huiles végétales

Purification

Graisses animales

Acide méthanol Estérification

Graisse cuissante réutilisée

Transestérification

Biodiesel pur B100

Séparation de Biodiesel brute

Glycérine

Déplacement de Méthanol

Le schéma suivant décrit d'une manière générale la technologie de Biodiesel :

Figure : Processus de fabrication de biodiesel.

3 tonne de Colza = 1 100 litre de Biodiesel + 1,8 tonne de tourteaux et 180 kg glycérine

Ou: 100 lbs oil or fat + 10 lbs alcohol = 100 lbs Biodiesel + 10 lbs glycerol

Le schéma suivant explique d'une manière générale la technologie et l'utilisation de Biodiesel et de Bioéthanol :

Figure : Principaux procédés de fabrication et principales utilisations des biocarburants.

(Source : Direction générale de l'énergie et des transports/Commission Européenne, 2005)

précédent sommaire suivant