WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse du mécanisme de refinancement par le marché monétaire des établissements de crédit dans l'espace UEMOA

( Télécharger le fichier original )
par Cédric GUISSOU
Ecole Supérieure de Commerce de Dakar (SupDeCo) - Master of science Option Finance - Audit et Contrôle de Gestion 2008
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

La finance désignant l'étude de la façon dont les individus et les organisations obtiennent les ressources monétaires pour la réalisation de leurs objectifs est apparue depuis longtemps du fait des échanges économiques. L'histoire économique nous enseigne que les premières banques ont fait leur apparition au cours du XVe siècle. Les Etats organisés d'alors dont la France, procédèrent à des nationalisations pour une meilleure mainmise sur leurs économies respectives.

Ce monde de la banque dominé par l'Etat connaît des mutations profondes dont le rythme s'accélère brutalement ces dernières années : Il y a l'avènement de la loi bancaire de 1984, l'unification du marché des services financiers dans un cadre européen, la modernisation des moyens de communication...

L'avènement de la Banque du Sénégal en 1853 marque le point de départ du système bancaire en Afrique de l'Ouest. En effet les premiers signes monétaires ont été introduits dans l'Ouest africain à partir de 1820. La Banque du Sénégal est le premier établissement autorisé en Afrique française à effectuer des opérations de banque et d'émission.

L'ensemble des banques chapotées par un institut d'émission, forme le système bancaire. En Afrique occidentale, la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) joue le rôle d'institut d'émission. Le Franc de la Communauté Financière Africaine (F.CFA) est l'unité monétaire commune à l'Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA). Le système bancaire ouest africain est organisé d'une façon pyramidale. Au sommet se trouve la BCEAO avec pour mission entre autre d'assurer, la définition de la politique monétaire des pays membres de l'Union, le contrôle de la masse monétaire et surtout d'assurer la réglementation de l'activité bancaire et financière en son sein. Viennent ensuite les établissements de crédit composés des banques et des établissements financiers.

Les établissements de crédit comme toutes les entreprises ont toujours besoin pour leur fonctionnement de ressources monétaires. Nous distinguerons une finance directe opérée dans le cadre d'une économie de marché financier et

une finance indirecte qui est celle où les agents font appel aux banques et établissements financiers, servant d'intermédiaires. Ces intermédiaires à la suite de leur activité d'octroie de crédit peuvent rencontrer des difficultés de trésorerie. On pourrait ainsi se demander comment ces établissements de crédit, confrontés à de tels problèmes, arrivent - ils à couvrir leur déficit ?

La Banque Centrale, prêteur en dernier ressort, leur offre plusieurs possibilités de refinancement. Parmi elles, il y a le recours au marché monétaire, les procédures de pension et de réescompte, les injections brutes de liquidité.

L'objet de ce travail est d'expliciter le mécanisme du refinancement par l'une des possibilités qu'offre la Banque Centrale à savoir le recours au marché monétaire.

Pour traiter notre thème nous avons retenu en accord avec notre directeur de mémoire un plan en trois parties dont :

- D'abord un cadre théorique à l'intérieur duquel nous aborderons la problématique de la trésorerie, revue de littérature, un cadre conceptuel, les objectifs de recherche de même que les hypothèses de recherche.

- Un cadre méthodologique qui décrit notre démarche pour aboutir aux objectifs que nous nous sommes fixé.

- Un cadre analytique enfin à l'intérieur duquel seront étudiées et interprétées les données collectées ainsi qu'une plate forme de recommandations pouvant servir d'outils d'aide à la prise de décision et/ou à l'action.

sommaire suivant