WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Stratégie d'appui à  la promotion de la ChaàŽne de Valeur maà¯s à  Aplahoué dans le cadre du Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs de Coton (PROCOTON)

( Télécharger le fichier original )
par Landris TODJINOU
Université d'Abomey-Calavi - Diplome d'Etudes Supérieures Spécialisés (DESS) en Socio économie de l'Environnement 2009
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DU BENIN

ORGANISATION NEERLANDAISE DE DEVELOPPEMENT

Stratégie d'appui à la promotion de la Chaîne de Valeur maïs à Aplahoué dans le cadre du Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs de Coton (PROCOTON)

Landris TODJINOU
Socio économiste de l'Environnement
STAGIAIRE SNV Parakou/Bénin

Parakou, février 2009

SIGLES, ACRONYMES ET ABREVIATIONS

ASECNA : Agence pour la Sécurité Aérienne en Afrique et à Madagascar

CeCPA : Centre Communal pour la Promotion Agricole

CILSS : Comite Permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le

Sahel

CIRAD : Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le

Développement

CLCAM : Caisse Locale de Crédit Agricole et de Mutuelle

CV : Chaîne de Valeur

FAO : Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

FEWS NET : Famine Early Warning System Network

FSA : Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université Nationale du Bénin

GRAIB : Groupe de Recherche d'Action aux initiatives de Base pour un

Développement Durable

INRAB : Institut National des Recherches Agricoles du Bénin

INSAE : Institut National de la Statistique et de l'Analyse Economique

MAEP : Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche

ONASA : Office National d'Appui à La Sécurité Alimentaire

ONG : Organisation Non Gouvernementale

PROCOTON : Programme de Renforcement des Organisation de Producteurs de Coton

SNV : Organisation Néerlandaise de Développement

SWOT : Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats

t/ha : tonne par hectare

UCGF : Union Communale des Groupements de Femmes

UCPM : Union Communale des Producteurs de Maïs

ACQCPV : Agent Communal de Contrôle de la Qualité et du conditionnement des

produits Végétaux

TABLE DES MATIERES

Sigles, Acronymes et abréviations 1

Tabledes matières...............................................................................................................................2
Listedes tableaux 3
Listedes figures....................................................................................................................................3

Avant-propos 4

Introduction.......................................................................................................................................... 5

1- Contexte et justification 6

2- Objectifs.............................................................................................................................................7 2.1- Objectif général............................................................................................................................7

2.2- Objectifs spécifiques 7

3- Méthodologie 7

4- Définition de concepts 8

5- Présentation de la Commune d'Aplahoué................................................................................. 8

5.1- Situation géographique 8

5.2-Caractéristiques physiques 8

5.3- Caractéristiques de la population...........................................................................................11

6- Importance du maïs......................................................................................................................11

7- Présentation de la filière maïs....................................................................................................11 7.1- Production....................................................................................................................................11 7.1.1- Variétés.....................................................................................................................................11 7 .1.2- Quantité de maïs produite - Superficie emblavée

- Rendement de 1999 à 2008...........................................................................................12 7.2- Transformation...........................................................................................................................12 7.2.1- Produits traditionnels de première transformation.........................................................12 7.2.2- Produits traditionnels de deuxième transformation.......................................................13 7.2.3- Boissons de maïs.................................................................................................................. 14 7.2.4- Utilisation industrielle............................................................................................................14 7.3- Commercialisation......................................................................................................................14 7.4- Acteurs intervenant dans la filière maïs...............................................................................16

8- Forces, faiblesses, opportunités et menaces de la filière maïs à Aplahoué.....................18

9- Vision............................................................................................................................................. 20

10- Opportunités et facteurs de succès........................................................................................20

11- Pistes d'action.............................................................................................................................21

12- Plan d'action.................................................................................................................................21

13- Suivi................................................................................................................................................25 Conclusion.............................................................................................................................................27 Bibliographie....................................................................................................................................... 28
Annexes.................................................................................................................................................29

LISTE DES TABLEAUX

Tableau I : Régime du réseau hydrographique de la Commune

d'Aplahoué......................................................................................................................11 Tableau II: Caractéristiques des semences de maïs utilisées par les producteurs.............12 Tableau III: Identification des acteurs..........................................................................................16 Tableau IV : Synthèse des forces, faiblesses, opportunités et menaces

de la filière maïs à Aplahoué.....................................................................................18 TableauV: Plan d'action....................................................................................................................21 Tableau VI: Indicateurs pour le suivi de la performance

de la Chaîne de Valeur maïs.....................................................................................25

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Carte administrative de la Commune d'Aplahoué....................................................10 Figure 2 : Evolution de la production, de la superficie

emblavée et du rendement de maïs de 1991 à 2008 à Aplahoué..................... 13

Figure 3: Circuit de distribution du maïs produit dans la Commune d'Aplahoué 15

Figure 4 : Variation du prix moyen de maïs dans la Commune

d'Aplahoué en 2008...................................................................................................... 15

Figure 5 : Carte des structures d'appui 17

AVANT-PROPOS

L'initiative de ce stage professionnel a été prise par la SNV Bénin pour permettre aux jeunes diplômés d'acquérir une expérience professionnelle afin de se donner plus de chance à gagner des opportunités de travail.

Au terme de ces 06 (1er septembre-février) mois de stage qui ont été pour nous, un grand moment d'apprentissage, nous avons choisir d'apporter notre modeste contribution à la réflexion sur la diversification de culture dans le cadre de la mise en application du Plan d'Action 2009 de l'Union Communale des Producteurs de Coton.

Nous voudrions témoigner toutes nos sincères gratitudes:

- A Amagoin KEITA, ex Directeur National de la SNV Bénin et tout le staff actuel du Bureau National pour nous avoir donné l'occasion de faire ce stage dans leur structure.

- A Souleymane DIARRA, Coordonnateur du bureau SNV du Bureau Parakou pour sa sollicitude à notre endroit. Son aptitude de grand manager d'équipe nous amène à faire de lui un modèle pour réaliser avec professionnalisme tous les éventuels postes de responsabilité que nous occuperons dans notre carrière d'acteur de développement.

- Aux Conseillers Techniques du Secteur Coton : Théophile AMOUSSOUGA, Mamadou SANFO, Mulumba KAMUANGA et N'tcha GNANMOU pour leurs conseils et leur soutien; ils n'ont ménagé aucun effort à nous apporter leur appui malgré leur multiples et importantes occupations.

- Aux Conseillers Techniques des autres secteurs pour leurs conseils et leur soutien.

- A la GSO et au personnel d'appui, pour avoir maintenu autour de nous, un meilleur cadre de travail et d'épanouissement.

- Au personnel du CeCPA Aplahoué, au BE de l'UCPC Aplahoué et à tous les producteurs pour nous avoir permis de collecter des informations utiles.

INTRODUCTION

La diversification de culture est l'un des défis majeurs sur lesquels s'est fondée l'élaboration du plan d'action 2009 de l'Union Communale des Producteurs de Coton (UCPC) d'Aplahoué. Le maïs est la culture céréalière retenue dans le cadre de cette diversification.

En général, le maïs occupe une place de choix dans l'alimentation des populations du Bénin. L'importance du maïs surtout dans l'alimentation explique l'ampleur des transactions commerciales dont il fait l'objet. En plus de son rôle de produit vivrier, il est devenu, au fil des années, une importante culture de rente. Plus de 40 % de la production du Bénin sont ainsi commercialisés avec comme principaux clients les ménages et l'artisanat alimentaire urbain (CIRAD, 2005).

Dans la Commune d'Aplahoué, le maïs occupe la première place parmi les céréales sèches produites.

Ainsi, l'élaboration d'une stratégie s'avère indispensable afin de promouvoir la production, la transformation et la commercialisation du maïs.

La présente étude s'inscrit dans la logique d'une réflexion afin d'apponter une contribution à l'élaboration d'une stratégie de diversification de cultures dans le cadre du Programme de Renforcement des Organisateurs de Producteurs de Coton (PROCOTON).

L'outil d'analyse SWOT a été essentiellement utilisé afin d'identifier les forces, faiblesses, opportunités et menaces de la filière maïs dans la Commune d'Aplahoué. Cette analyse a conduit à l'identification de sept pistes d'action. A partir de ces actions, un plan d'action a été élaboré ; ce plan d'action vise l'optimisation des revenus des différents acteurs directs (producteurs, transformatrices et commerçantes) intervenant dans la Chaine de Valeurs maïs.

1- CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme de Renforcement de Capacité des organisateurs de Producteurs de Coton (PROCOTON) fondé sur 05 composantes, des plans d'actions ont été élaborés par les Unions Communales des Producteurs de Coton (UCPC) pour l'année 2009.

Afin d'une part, d'améliorer et sécuriser de façon durable et équitable les revenus des exploitants et d'autre part, d'améliorer la gouvernance de la filière coton dans les Communes retenues, ces plans ont été conçus sur la base des « outcomes » définis dans le document de base du Programme. Le premier outcome est intitulé « les UCPC pilotent efficacement auprès de leurs membres qui améliorent la productivité et la durabilité de la production du coton et la diversification ».

Lors des diagnostics sommaires qui constituent l'une des phases du processus d'élaboration de ces plans, des défis majeurs ont été identifiés par rapport à chaque outcome. Dans toutes les huit (08) Communes prises en compte par le Programme jusqu'en 2008, la diversification occupe une place de choix au niveau des défis de l'outcome 1.

Ainsi, le défi retenu par rapport à cet outcome par 03 UCPC (Aplahoué, Kandi et Sinendé) est qu'il faut promouvoir la chaîne de valeur maïs en vue de lui conférer une place de choix dans l'amélioration des conditions de vie (alimentation et revenus) des producteurs des Communes retenues dans le cadre du PROCOTON. Le maïs joue aussi un rôle déterminant dans le système de production et devra donc faire l'objet d'une attention soutenue.

La Commune d'Aplahoué est l'une des Communes du PROCOTON retenue pour faire l'objet de la présente étude.

Située au sud-Bénin dans le département du Couffo, la Commune d'Aplahoué a une superficie de 915km2. Elle regorge d'énormes potentialités favorables à plusieurs spéculations agricoles. Parmi ces dernières, outre le coton, le maïs occupe une place importante dans les activités des producteurs.

Le maïs, céréale prisée pour son rendement à l'ha (qui peut atteindre et même dépasser 1000 kg/ha avec des bonnes pratiques culturales) et sa précocité en période de soudure, est cultivée par presque tous les producteurs de coton des Communes du PROCOTON en général et à Aplahoué en particulier. Le nombre élevé de producteurs de maïs (80% des actifs agricoles soit 74957 personnes selon les données du CeCPA Aplahoué en 2008) et la place que cette céréale occupe dans les habitudes alimentaires, peuvent expliquer un engouement de plusieurs types d'acteurs tels que les commerçants, les transformateurs, les structures d'encadrement technique et d'appui financiers pour une valorisation de la dite céréale.

L'inorganisation des marchés locaux et national, les conditions difficiles de production (techniques rudimentaires, inexistence d'engrais spécifique,...), l'insuffisance de formation et de professionnalisme de la plupart des acteurs impliqués et la faible diversification des opportunités d'accroissement des revenus etc., handicapent fortement le développement de la filière maïs. Face à ce constat, la compétitivité de cette filière s'impose comme un enjeu et un défi à relever en vue de tirer le maximum de profit. Pour ce faire, des changements s'imposent aux différents acteurs tant au niveau individuel que collectif, institutionnel et organisationnel. Ces changements doivent faire appel à de nouveaux savoirs, savoir-faire et savoir être pour mieux répondre aux exigences actuelles du développement agricole durable.

La compétitivité de la filière maïs passe obligatoirement par la mise en oeuvre d'un plan d'action impliquant la participation responsable de tous les acteurs identifiés évoluant en faveur de la promotion de la filière maïs. Ce plan d'action vise à optimiser les atouts de la filière en vue de mieux lever les contraintes existantes ; c'est dans cette optique que s'inscrit la stratégie de promotion de la Chaîne de Valeur maïs dont le présent document fait l'objet.

Cette étude intitulée: « Stratégie d'appui à la promotion de la chaîne de valeur maïs à Aplahoué dans le cadre du Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs de Coton (PROCOTON) », a été donc initiée afin d'appuyer la diversification qui constitue une alternative génératrice de revenus aux populations vivant de la culture cotonnière dans les Communes bénéficiant du PROCOTON en général et à Aplahoué en particulier.

2- Objectifs

2.1- Objectif général

Contribuer au processus d'analyse et d'élaboration de la stratégie de promotion de la Chaîne de Valeur maïs.

2.2- Objectifs spécifiques

- Formuler une vision de la Chaîne de Valeur maïs dans la Commune d'Aplahoué.

- Analyser les Forces, Faiblesse, Opportunités et Menaces de la filière maïs dans la Commune d'Aplahoué.

- Proposer une stratégie de mise à niveau (upgrading strategy) pour la Chaîne de Valeur maïs dans la Commune d'Aplahoué.

- Stimuler la création de nouvelles activités commerciales et d'investissement pour la valorisation du maïs.

3- Méthodologie

La méthodologie utilisée dans cette étude est basée sur l'approche « ValueLinks ». Orientée vers l'action, l'approche « ValueLinks » subdivise le savoir-faire de la promotion de la chaîne de valeurs en 12 modules organisés selon le cycle de projet (Programme de développement de l'agriculture, avril 2008). Il commence par la décision de s'engager dans la promotion des chaînes de valeurs, et comment combiner la promotion des CV avec d'autres approches de développement.

Cette approche met en exergue:

- l'analyse de la Chaîne de Valeurs

- la formulation d'une stratégie d'amélioration des chaînes qui fait appel à la réalisation d'un diagnostic.

- le suivi des impacts et la gestion pour les résultats de développement.

Diagnostic

Le diagnostic a été fait en se fondant sur l'analyse SWOT, un outil qui nous permet d'analyser la filière maïs dans son ensemble ; elle permet de connaître les forces, faiblesses, opportunités et menaces au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation/transport.

Les forces peuvent être représentées par les avantages sur lesquels des acteurs ou des coopératives peuvent s'appuyer pour se développer ; les faiblesses sont des manques ou des insuffisances que les mêmes acteurs de la filière ressentent et qui entravent leur plein épanouissement. Quant aux opportunités, elles sont des atouts, qui, bien exploitées, peuvent devenir des forces pour les acteurs; les menaces sont des situations ou des problèmes dont l'occurrence peut freiner le bon fonctionnement d'une action donnée dans la filière ou compromettre le développement de l'ensemble de la filière. Elles sont généralement externes à la filière.

Ce diagnostic sera effectué en se basant sur le diagnostic sommaire déjà réalisé avec les acteurs de la filière coton dans la Commune d'Aplahoué et sur des informations complémentaires obtenues à travers la revue documentaire (SNV Parakou, CeCPA Aplahoué et sur Internet).

A l'issue de l'analyse SWOT, un plan d'action stratégique.

4- Définition de concepts

- Filière

Selon DURUFLE, et al (1988), une filière de production est l'ensemble des agents (ou fractions d'agent) économiques qui concourent directement à l'élaboration d'un produit final. La filière retrace donc la succession des opérations qui, partant en amont d'une matière première - ou d'un produit intermédiaire - aboutit en aval, après plusieurs stades de transformation/valorisation à un ou plusieurs produits finis au niveau du consommateur.

Plus précisément, on entend par filière de production « l'ensemble des agents (ou fractions d'agent) économiques qui contribuent directement à la production, puis à la transformation et à l'acheminement jusqu'au marché de réalisation d'un même produit agricole (ou d'élevage) ». Ainsi de la culture de la canne à sucre raffiné, de celle du coton aux articles textiles de confection, les filières permettent-elles de décrire de l'amont vers l'aval, l'enchaînement des opérations de transformation et de répartition qui valorisent les ressources d'un pays.

- Chaîne de Valeur:

La chaîne de valeur décrit l'ensemble des activités nécessaires pour mener un produit ou un service de sa conception, à travers différentes phases de production (impliquant une succession de transformations physiques et d'utilisations de divers services), à sa distribution aux consommateurs finaux, puis à sa destruction après utilisation (KAPLINSKY et MORRIS, 2000). La production, en tant que telle, est seulement l'une des étapes permettant de créer de la valeur ajoutée. Il y a un ensemble d'activités dans la chaîne, toutes liées les unes aux autres. Bien que souvent décrites de manière verticale, les liens intra-chaînes sont souvent de deux natures. Par exemple, les bureaux d'études, d'une part, influencent la nature des procédés de production et de commercialisation mais d'autre part, sont influencés à leur tour par les contraintes dans leurs relations en aval dans la chaîne. L'intérêt de cette approche est de décomposer l'activité de l'entreprise en séquences d'opérations élémentaires et d'identifier les sources d'avantages concurrentiels potentiels. Ces principales sources apparaissent en comparant la chaîne de valeur de l'entreprise avec les chaînes de valeur des concurrents, lorsque cela est possible. D'après Stratégor (1993), la performance globale de la chaîne de valeur peut être améliorée à la fois par un renforcement de chaque maillon et par un renforcement des liaisons entre les maillons.

- Mise à niveau / Mise à niveau de chaîne de valeur ajoutée

La mise à niveau dénote la voie de développement d'une chaîne de valeur ajoutée. Gary Gereffi cité par GTZ en 2007, distingue la « mise à niveau du produit », qui est l'innovation, la diversification ou amélioration du produit final, et la « mise à niveau du processus », qui est l'amélioration de la technologie.

- Promotion de chaîne de valeur ajoutée : Promouvoir une chaîne de valeur ajoutée signifie appuyer son développement en facilitant extérieurement la stratégie de sa mise à niveau (GTZ, 2007).

5- Présentation de la Commune d'Aplahoué

5.1- Situation géographique

La Commune d'Aplahoué est située au sud du Bénin, dans le département du Couffo, entre 6°30' 7°30'de latitude Nord et 1°30' et 2°0' de longitude Est.

D'une superficie de 915 km2, la Commune d'Aplahoué est limitée au nord par la Commune de Djidja, au sud par la Commune de Djacotomey, à l'est par la Commune de Klouékanmè et celle d'Abomey et à l'ouest par la République du Togo. Elle compte 07 arrondissements : Atomè, Azovè, Dékpo, Godohou, Kissamè, Lonkly et Aplahoué.

5.2-Caractéristiques physiques

- Relief

Le relief de la Commune d'Aplahoué est composé :


· d'une zone de plateau au sud sur des pentes supérieures à 3%: c'est le plateau sédimentaire du continental terminal qui fait suite au plateau cristallin.

· d'une zone de pénéplaine caractérisée par des pentes ne dépassant guère 5% et des dépressions larges et plates périodiquement inondées.

- Sols

La Commune d'Aplahoué est caractérisée par :

· des sols ferrallitiques localisés au sud de la Commune, dans les arrondissements d'Azovè, Kissamè, Aplahoué et Dékpo.

· des sols ferrugineux localisés au nord de la Commune, dans les arrondissements d'Atomè, Godohou et Lonkly. Leur fort teneur en oxyde de fer limite leur aptitude culturale au maïs, coton et plantes à tubercule.

- Végétation

Sur le plateau, la végétation est en grande partie constituée de plantation d'Elaeis guineensis en jachère pure ou en association avec les cultures.

Des reliques de forêt dense humide protégée (forêt sacrée) sont rencontrées. Les espèces dominantes sont : Chlorophora excella, Dialium sp, Albizzia sp, Rovolfia vomifora, Adansonia digitata. Par ailleurs, dans les champs, quelques pieds de Rovolfia, d'Albizia, de Prosopis africana et Parkia bigloboza sont conservés.

La zone de pénéplaine ou encore des savanes était autrefois couverte de forêt claire, de savane boisée ou arbustive. Mais la vocation de zone d'accueil des populations qui quittent le plateau fait que ces formations végétales ont laissé place à des cultures vivrières, cotonnières et à une forêt arbustive. La végétation herbacée reste abondante et riche avec des espèces comme : Andropogon gayanus, Panicum maximun, Hyparrhenia sp.

- Climat

La Commune d'Aplahoué connaît un climat subéquatorial marqué par un régime pluviométrique bimodal avec une hauteur d'eau annuelle variant de 900 à 1100mm d'eau (ASECNA, 2008). Cette pluviométrie est caractérisée par deux saisons humides et deux saisons sèches qui s'alternent :

- une grande saison pluvieuse de mi-mars à mi-juillet ;

- une petite saison sèche de mi-juillet à mi-septembre ;

- une petite saison pluvieuse de mi-septembre à mi-novembre;

- une grande saison pluvieuse de mi-novembre à mi-décembre.

10

- Hydrographie

La Commune d'Aplahoué est drainée par le fleuve Couffo au nord-est et le fleuve Mono au sud-ouest. Ces deux cours d'eau offrent à la Commune un régime hydrographique non négligeable (cf. tableau I).

Tableau I : Régime du réseau hydrographique de la Commune d'Aplahoué

Arrondissement

Cours d'eau

Permanents

Saisonniers

Aplahoué

Doko, Tchitodou, Lomon, Kpako, fleuve Mono.

-

Godohou

Sinli, Gougan

-

Lonkly

Sinli, Badja

Bolou, Laogan, Kpéto, Houdjoumè, Dotèmè.

Kissamè

Wontèmè, Kémadohoué.

-

Atomè

Fleuve Couffo

Sètouè, Agban, Kpoko.

5.3- Caractéristiques de la population

La Commune d'Aplahoué a une population de 117 231 habitants, avec une densité moyenne de 128 habitants/km2 (INSAE, 2006). Elle a un poids démographique représentant 22,3% de la population totale du département du Couffo (composé de 6 Communes) qui est de 524 586 habitants (INSAE, 2006). La population féminine est de 66 011 habitants, soit un rapport de masculinité de 56,30%.

La population rurale est évaluée à 95 605 habitants soit 18,22% de l'effectif total de la Commune (INSAE, 2006).

6- Importance du maïs

Le maïs est une culture vivrière utilisée essentiellement comme aliment de base et culture de soudure importante dans l'alimentation humaine par la population d'Aplahoué ; Il est aussi utilisé dans l'alimentation animale.

Au niveau national, le maïs est retrouvé dans une grande diversité de transformations alimentaires, dans la brasserie et dans l'industrie textile et pharmaceutique. Le marché potentiel de commercialisation du maïs au Bénin et dans la Sous-Région est donc assez large. La contribution du maïs au développement régional et national serait beaucoup plus grande avec l'amélioration des techniques de production pour devenir une culture industrielle productive et compétitive.

Le maïs constitue une source de revenus de nombreux hommes (producteurs) et femmes (productrices, transformatrices, distributrices et restauratrices).

Il occupe la première place en superficie parmi les différentes cultures. Ainsi, pour la campagne agricole 2007-2008, une superficie de 18360 ha a été emblavée, soit 17150 ha pour le maïs local et 1210 ha pour le maïs amélioré (CeCPA Aplahoué, 2008).

7- Présentation de la filière maïs

La présentation de la filière maïs met ici en exergue des données sur la production, la transformation, la commercialisation et les acteurs de la filière.

7.1- Production

7.1.1- Variétés

Dans la commune d'Aplahoué, en plus de la variété locale, les variétés améliorées cultivées sont : DMR, PIRSABAK et une autre variété provenant du Togo (cf. tableau II). Bien qu'elles aient des rendements peu élevés (750 kg/ha en moyenne en 2008 contre plus de 1300 kg/ha pour les variétés sélectionnées), les variétés locales sont les plus cultivées (environ 94 % de la production totale de la Commune d'après les données du CeCPA Aplahoué en 2008) de 1999 à 2008 et, les plus consommées car elles sont moins exigeantes pendant la phase culturale, se conservent mieux durant le stockage et leurs caractéristiques physico-chimiques (grains blancs et tendres en général, teneur en

amidon élevée...) répondent mieux aux exigences des préparations alimentaires, domestiques et artisanales.

Tableau II: Caractéristiques des semences de maïs utilisées par les producteurs

 

Variétés améliorées de maïs

Variété locale de maïs

DMR

PIRSABAK

Variété

provenant du Togo

 

Durée du cycle de culture

95 à 100 jours

90 jours

75 jours

 

Rendement

2 tonnes/ha en milieu paysan

1,5 tonnes/ha en milieu paysan

1,5 tonnes/ha en milieu paysan

peu élevé: 750 kg/ha en moyenne

Résistance aux

maladies et

parasites au champ

Résistante aux parasites (mais moins que la variété locale)

Résistante

aux parasites (mais moins que la variété locale)

Résistante aux parasites

(mais moins que
la variété locale)

Plus résistante aux parasites que les variétés améliorées

Stockage du maïs

Difficulté de conservation

par la méthode traditionnelle

Difficulté de conservation par la

méthode traditionnelle

Se conserve mieux que la variété

PIRSABAK

Se conservent mieux que les variétés améliorées car elles sont moins parasitées à la récolte

Facilité de mouture

Plus difficile à moudre.

Difficile à moudre

Plus facile à moudre que les autres variétés améliorées

Facile à moudre

Qualité de la pâte

- Moyenne

- Bonne si les graines sont finement

moulues

Bonne

Plus bonne que la pâte obtenue avec les autres variétés

Donnent une pâte élastique

Source : Enquête de terrain +données CeCPA, février 2009

7 .1.2- Quantité de maïs produite - Superficie emblavée - Rendement de 1999 à 2008

De 1999/2000 à 2007/2008, l'évolution de la production de maïs dans la Commune d'Aplahoué suit la même tendance que celle du rendement (figure 2). En effet, de 1999/2000 à 2007/2008, la production a varié de 16161 à 14376 tonnes avec une baisse drastique en 2004/2005 (7285 tonnes).

La superficie emblavée a connu une augmentation sensible; elle est passée de 14650 ha en 1999/2000 à 18360 ha en 2007/08 avec une évolution en dents de scie. Quant au rendement, elle a varié de 1175 kg/ha en 1999/2000 à 1025 kg/ha en 2007/2008 avec une baisse drastique en 2004/2005 (583,5 kg/ha).

Malgré l'augmentation de la superficie, le rendement n'a plus jamais atteint son niveau de la campagne 1999/2000 (1175 kg/ha) car la production demeure toujours faible jusqu'en 2008 par rapport à celle de 1999/2000.

Source des données statistiques: CeCPA Aplahoué, 2008

7.2- Transformation

L'importance du grain de maïs provient des multiples types de transformation qu'il subit, que ce soit en transformation traditionnelle ou industrielle.

7.2.1- Les produits traditionnels de première transformation

Parmi ces produits il y a :

· Pâtes fermentées:

· Maïs grillé et le maïs bouilli

· Farines: farine ordinaire obtenue à partir des grains secs moulus, farine

de grains torréfiés obtenue à partir des grains ayant subi une cuisson à sec et la farine légèrement humide et fermentée puis séchée, obtenue après mouture de grains trempés, décortiqués, et vannés.

Ces farines constituent des produits semi-finis pour la fabrication d'autres produits.

La farine ordinaire de maïs est un produit dont la valorisation pourrait impulser un développement à la filière maïs car cette farine peut faire l'objet de plusieurs utilisations (artisanale et industrielle).

7.2.2- Les produits traditionnels de deuxième transformation

Parmi ces produits, il y a :

- les produits de transformation de farines : Pâte cuite ordinaire, pâte à huile assaisonnée, galettes de maïs (kaklè), Abla de maïs, Beignet de maïs (atchi atchi), beignet de maïs (massa) ;

- Les produits de transformation des pâtes fermentées : massa (Nanawézon), ablô, côme, boule d'akassa (éblin ou lio), akassa, akpan, gowé (Gbahoungoui), couscous de maïs (yèkè-yèkè), aklui, koko.

sommaire suivant