WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Stratégie d'appui à  la promotion de la ChaàŽne de Valeur maà¯s à  Aplahoué dans le cadre du Programme de Renforcement des Organisations de Producteurs de Coton (PROCOTON)

( Télécharger le fichier original )
par Landris TODJINOU
Université d'Abomey-Calavi - Diplome d'Etudes Supérieures Spécialisés (DESS) en Socio économie de l'Environnement 2009
  

précédent sommaire suivant

7.2.3- Boisson de maïs

La principale boisson concernée est le chakpalo qui est une bière locale légèrement sucrée et de couleur brune. Cette boisson est très appréciée des consommateurs, particulièrement pendant les périodes chaudes. Elle est vendue après addition de glace;

7.2.4- L'utilisation industrielle

Au Bénin, la petite industrie utilise le maïs pour la fabrication des aliments infantiles et de la provenderie mais, la Commune d'Aplahoué n'a pas encore connu ce niveau de transformation.

7.3- Commercialisation

Selon les données disponibles au CeCPA Aplahoué, officiellement, le taux de maïs commercialisé par rapport à la production en 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008 représente respectivement 1,98%, 2,93% et 3,02%. Ce faible taux de commercialisation témoigne de l'inorganisation de ce maillon de la chaîne.

Le maïs produit dans la Commune d'Aplahoué se distribue de trois façons principales:

· à l'intérieur de la zone de production qu'est la Commune d'Aplahoué. Ainsi, les
marchés d'écoulement concernés sont : Azovè, Kissamè, Godohoué et Atomè.

· dans le cadre de l'approvisionnement des centres urbains. Les marchés les plus concernés sont : Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Bohicon, Lokossa, Dogbo et kl ou éka mè.

· dans le cadre des exportations non officielles vers les pays limitrophes (Togo surtout).

Le deuxième niveau de distribution est le plus important. En effet, Le marché d'Azovè constitue un marché intermédiaire vers lequel convergent les flux de maïs avant l'expédition du produit vers d'autres grands marchés comme Cotonou et Bohicon.

Les circuits commerciaux sont dans une large mesure aux mains de commerçants privés. L'ensemble des structures étatiques, bien que disposant d'une capacité de stockage de grains importante d'environ 43000 tonnes (THUILLIER et al., 1991), ont intervenu par le biais de l'ONASA en 2006 et 2007 pour n'acheter et stocker que 50 tonnes.

Il faudra retenir qu'il y a donc un défi important à relever au niveau de la commercialisation.

Circuit de distribution du maïs

Dans la commune d'Aplahoué, le circuit de distribution du maïs se présente comme suit :

Transformateurs, Consommateurs, Eleveurs

Grossistes, Semi-grossistes, Détaillants

Collecteurs villageois

Producteurs

Figure 3: Circuit de distribution du maïs produit dans la Commune d'Aplahoué

La figure 3 montre que de façon générale, le maïs présente un caractère saisonnier très net et, ses prix culminent au cours de l'année, de mars (202 FCFA/kg) à juillet (337 FCFA/kg). Les variations de prix moyen enregistrées par le CeCPA Aplahoué en 2008 confirment l'importance économique du produit et l'ampleur de son potentiel comme source de revenu au Bénin.

Figure 4 : Variation du prix moyen de maïs dans la Commune d'Aplahoué en 2008

Source: CeCPA Aplahoué, 2008

7.4- Acteurs intervenant dans la filière maïs

Dans la filière maïs deux grands types d'acteurs (cf. tableau III) interviennent dans la production, la transformation et la commercialisation. Il s'agit des acteurs directs et des acteurs indirects.

Les acteurs directs sont ceux qui travaillent au sein du système opérationnel et les acteurs indirects, ceux qui interviennent dans les différents processus de la filière en appui-conseil, en renforcement de capacités et dans l'appui financier. La figure 4 présente les acteurs indirects intervenants dans la filière ainsi que les types d'actions qu'ils mènent en direction des acteurs directs.

Tableau III: Identification des acteurs

Acteurs directs
(Ceux auxquels les produits
appartiennent à un moment donné)

Acteurs indirects
(Structures techniques/Organisations d'appui)

Production :

- Union Communal des Producteurs de Maïs (UCPM)

- GRAIB-ONG

- IDID ONG

- Caisse Locale de Crédit Agricole et de Mutuelle (CLCAM)

- Centre Communal pour la Promotion Agricole (CeCPA)

Transformation

- Transformatrices - Moulins privés

- Union des transporteurs

- Caisse Locale de Crédit Agricole et de Mutuelle (CLCAM)

- Centre Communal pour la Promotion Agricole (CeCPA)

Commercialisation

- Commerçants céréaliers - Collecteurs

- UCGF

- Union des transporteurs

- Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la pêche

- Ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la pêche (MAEP) et Ministère du Commerce

- Office Nationale de Sécurité Alimentaire (ONASA)

- Centre Communal pour la Promotion Agricole (CeCPA)

 

Source : Enquête de terrain, février 2009

PRODUCTION TRANSFORMATION COMMERCIALISATION CONSOMMATION

GRAIB ONG
Suivi, Appui-Conseil, Formation

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

IDID ONG
Informations agro météorologiques

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

CeCPA
Encadrement itinéraire technique de
production

CeCPA / ACQCPV Condition de stockage et de conditionnement

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ONASA

Achat de la matière première auprès des producteurs

 

Ligue des consommateurs Lobbying

 

Union des

Transporteurs

Transport de la matière première vers des marchés extérieurs à la Commune

 

CLCAM
Octroi de crédits

UCGF
Bonnes pratiques dans la transformation, conservation de la
matière première

MAEP + Ministère du Commerce
Politique de promotion des filières agricoles

Figure 5 : Carte des structures d'appui

8- Forces, faiblesses, opportunités et menaces de la filière maïs à Aplahoué

Tableau IV : Synthèse des forces, faiblesses opportunités et menaces de la filière maïs à Aplahoué

PRODUCTION

FORCES

FAIBLESSES

- Fertilisation minérale du maïs liée à la culture du coton.

- Superficies emblavées très importantes par rapport aux autres céréales sèches.

- Diversité variétale

· Variété locale

· Variété améliorée: DMR, PISABARK et variété provenant du Togo

- Existence de l'Union Communale des Producteurs de Maïs d'Aplahoué (UCPM)

- Limitation des terres cultivables à cause de l'accroissement démographique.

- Insuffisance d'infrastructures de conditionnement et de stockage de maïs.

- Faible valorisation des produits agricoles.

- Difficultés d'accès aux crédits: Les producteurs ne disposent pas de garanties respectant les normes d'octroi de crédit exigées par les Institutions de Micro Finance (IMF).

- faible rendement (de 1175 kg/ha en 1999/2000 à 1025 kg/ha en 2007/2008)

- Faible fonctionnalité de l'UCGF et de l'UCPM.

 

OPPORTUNITES

MENACES

- Existence d'un Plan Stratégique pour la Relance du Secteur Agricole au Bénin.

- Mise en place bientôt au Bénin d'un projet d'utilisation de la farine de maïs en panification et pâtisserie.

- Constitution des stocks de sécurité alimentaire (banques de céréales) par l'ONASA.

- Existence de marché d'écoulement.

- Forte consommation du maïs dans l'alimentation humaine et animale.

- Appui des ONG IDID et GRAIB.

- Appui du Centre Communal pour la Promotion Agricole (CeCPA).

- Existence de lignes de crédits agricoles dans la CLCAM.

- Existence des IMF (PAPME, PADME)

- Pluviométrie aléatoire. - Dégradation des sols.

- Pauvreté accrue en milieu rural (Indice de pauvreté élevé dans le département du Couffo en général selon le rapport sur le développement Humain: 40,2%)

- Inexistence d'intrants spécifiques.

- Inexistence d'équipements agricoles. (mécanisation agricole).

disposées à appuyer les producteurs.

 

TRANSFORMATION

FORCES

FAIBLESSES

- Forte consommation du maïs dans l'alimentation humaine.

- Existence de l'Union Communale des Groupements de femmes (UCGF).

- Disponibilité de la matière première.

- Insuffisance de marketing.

- Mévente de farine suite à la difficulté de conservation.

- Insuffisance d'infrastructures de stockage, de séchage et de conditionnement.

- Faible partenariat entre producteurs et transformateurs.

- Instabilité du prix de la matière première.

- Faible organisation des acteurs des moulins privés.

- Faible fonctionnalité de l'UCGF et de l'UCPM.

OPPORTUNITES

MENACES

- Existence de marchés d'écoulement du maïs.

- Organisation de foires agricoles au niveau départemental.

- Appui de l'ONG GRAIB.

- Existence de lignes de crédits agricoles dans la CLCAM.

- Existence des IMF (PAPME, PADME)
disposées à appuyer les producteurs.

- Concurrence des farines importées.

- Insuffisance dans la sensibilisation, la formation et l'information des acteurs utilisant les moulins privées.

- Instabilité du prix de la matière première.

- Manque de confiance entre les acteurs de la filière.

COMMERCIALSATION

FORCES

FAIBLESSES

- Disponibilité de la matière première (forte production de maïs) en année de bonne pluviométrie.

- Existence de plusieurs parcs automobile

- Vente de maïs en vrac (mélange de couleurs).

- Insuffisance de magasins de stockage.

pour l'acheminement du produit vers les

- Méconnaissance des textes régissant le

marchés intérieurs et extérieurs.

transport.

 

- Coût élevé du transport.

 

- Multiplicité et coût élevé des taxes de la

mairie lors du transport.

 

- Inexistence de rapports de partenariat entre les producteurs et les commerçants (non formels).

 

- Faible surface financière.

 

- Manque de confiance entre les acteurs de la filière (producteurs, transformateurs, commerçants).

OPPORTUNITES

MENACES

- Existence de marchés intérieurs et extérieurs;

- Concurrence du maïs étranger (prix).

 

- Rupture des stocks des hydrocarbures.

- Demande forte à l'intérieur comme à l'extérieur du pays;

- Dégradation des infrastructures routières.

- Libéralisation des prix.

- Globalisation des échanges commerciaux

 

(pour ceux qui n'ont pas les moyens).

- Globalisation des échanges commerciaux (pour ceux qui ont les moyens d'exporter leurs produits).

 

- Organisation de foires agricoles au niveau départemental

 

L'analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces de la filière maïs a permis de formuler une vision, d'identifier des opportunités et des facteurs de succès qui ont conduit à l'identification des pistes d'actions.

9- Vision

Accroître de 1,025 à 2,5 tonnes d'ici 2012 soit en 4 ans, le rendement de maïs produit dans la Commune d' Aplahoué tout en favorisant la création pour les acteurs directement concernés, des conditions favorables de production, transformation et de commercialisation.

10- Opportunités et facteurs de succès

- Intérêt croissant des producteurs pour le maïs;

- Existence de l'UCPC, de l'UCPM et de l'UCGF;

- Existence de transformatrices du maïs;

- Demande croissante de maïs et de ses dérivées;

- Le maïs est l'une des cultures prioritaires dans la Commune.

- Le maïs est une culture de grande consommation au Bénin;

- Existence d'un Plan Stratégique pour la Relance du Secteur Agricole au Bénin.

11- Pistes d'action

L'élaboration des actions à proposer repose sur des hypothèses de solutions. Lorsque les conditions d'évolution des facteurs déterminants sont favorables de façon à produire une amélioration de la situation, les actions envisagées doivent contribuer à renforcer et à optimiser l'effet induit par ce changement. Par contre, lorsque les conditions d'évolution sont défavorables, la réponse de l'action doit pouvoir apporter une solution défensive pour contourner ou minimiser l'impact des effets indésirables du changement.

L'analyse des relations entre les acteurs des différents sous-systèmes a mis en évidence la nature des relations qui se résume à l'entraide, la prestation de services, l'achat et la vente.

Compte tenu de l'objectif d'améliorer la compétitivité de la filière maïs dans la Commune d'Aplahoué, sept pistes d'action ont été proposées. Ce sont:

1. L'amélioration des techniques et technologies de production (amélioration de la productivité)/transformation;

2. L'amélioration des conditions de transport lors de la commercialisation ;

3. L'amélioration de l'accès au crédit agricole et aux ressources financières, matérielles et humaines;

4. L'amélioration de la disponibilité de l'information sur les filières agricoles (filière maïs);

5. Le développement et la mise en oeuvre d'un plan de marketing;

6. Le renforcement du niveau d'organisation des acteurs et leurs capacités;

7. L'amélioration du fonctionnement interne de l'UCPM.

L'identification de ces actions a abouti à l'élaboration d'un plan d'action en vue d'optimiser les atouts de la filière maïs.

12- Plan d'action

Le plan d'action (tableau V) résume les actions proposées et les différentes activités à mettre en oeuvre pour la réalisation de ces actions.

Tableau V : Plan d'action

Actions

activités

Indicateurs /
Sources de
vérification

Acteurs impliqués

1. Amélioration

 
 
 

des techniques et

- Rendre disponibles

- Nombre producteurs

Producteurs

technologies de

les variétés utilisées

semenciers formés /

 

production/transf ormation

comme semence en formant des producteurs

sem enciers

rapports

 
 

- Informer les producteurs sur les caractéristiques des différentes variétés

- Nombre de producteurs informés / rapports

Producteurs

 

- Générer et / ou tester de nouvelles technologies de transformation

- Nombre de technologies de transformation testées et adoptées

transformatrices

 

- Former les producteurs sur

Nombre de producteurs formés /

 

Actions

activités

Indicateurs /
Sources de
vérification

Acteurs impliqués

 

l'itinéraire technique de production et de Protection du maïs

- Appui à l'obtention et l'utilisation d'engrais spécifiques

- Informer et sensibiliser les producteurs sur les méthodes de lutte contre les parasites du maïs

- Suivi évaluation

rapports

Nombre de

producteurs utilisant l'engrais spécifique/ rapports

- Nombre de producteurs informés et sensibilisés /

rapports

- Nombre de rapports de suivi

Producteurs
Producteurs

Producteurs

2. Amélioration des conditions de stockage et de transport lors de la

commercialisation

- rechercher des

appuis pour la construction de magasins de stockage

- Faire un plaidoyer auprès des autorités locales pour l'amélioration du

réseau de pistes

rurales

- Faire un plaidoyer auprès des autorités locales pour la diminution de la multiplicité des taxes perçues lors du transport des produits

- Suivi évaluation des activités

Nombre d'appui obtenu/ Rapport

- Longueur de pistes réalisés/rapports

- Nombre de taxes perçues lors du transport / rapports

Nombre de rapports de suivi

Producteurs, commerçants

Autorités

municipales et locales

Autorités

municipales et locales

3. Amélioration de l'accès au

crédit et aux ressources financières, matérielles et humaines

- Etablir une concertation avec les institutions financières (IMF) pour favoriser l'accès des acteurs de la filière au crédit

- Aider les acteurs de la filière à avoir une garantie en vue d'obtention des crédits

- Nombre de

personnes ayant bénéficié de prêts auprès des IMF

Nombre d'acteurs ayant obtenu une garantie

Producteurs, transformatrices Commerçant(e)s

UCPM, UCPC, UCGF Producteurs, transformatrices Commerçant(e)s

Actions

activités

Indicateurs /
Sources de
vérification

Acteurs impliqués

 

auprès des IMF

- Suivi évaluation

- Nombre de rapports de suivi

 

4. Amélioration de la disponibilité de l'information sur les filières agricoles

- Créer un système d'informations pour la filière maïs à Aplahoué

- Faire des études d'opportunités de marchés pour l'écoulement du maïs et des produits dérivés

-Diffuser le répertoire des normes de qualité en vigueur dans la sous région et au

niveau international

- Suivi évaluation des activités

Rapport
Rapport
Rapport

- Nombre de rapports de suivi

UCPM, UCPC, UCGF Producteurs, transformatrices Commerçantes

UCPM, UCPC, UCGF transformatrices Commerçantes

Commerçants et
transformatrices

5. Développement et mise en oeuvre d'un plan de marketing

- Collecter et diffuser des informations sur les marchés

- Elaborer et mettre en oeuvre des stratégies commerciales appropriées

Organiser les foires agricoles

- Suivi évaluation des activités

- Nombre de

documents produits / Archive

- Nombre de stratégies élaborées / rapports

- Nombre de foires organisées / rapports

- Nombre de rapports de suivi

UCPM, UCPC, UCGF

UPMA, UCPC, UCGF Producteurs, transformatrices Commerçantes

UCPM, UCPC, UCGF Producteurs, transformatrices Commerçantes

 

6- Renforcement du niveau d'organisation des acteurs et de

leurs capacités

- Former des acteurs sur les outils de

gestion comptable et financière

- Accompagner les acteurs de la filière à rechercher des appuis en équipements et en infrastructures

Nombre d'acteurs
formés / rapports

Nombre d'acteurs accompagnés / rapports

Producteurs, transformatrices Commerçantes

Producteurs, transformatrices Commerçantes

Actions

activités

Indicateurs /
Sources de
vérification

Acteurs impliqués

 

- Organiser des visites

- Nombre de visites

Producteurs/

 

d'échanges

effectuées / rapports

Transformateurs commerçants

 

- Renforcer la

- Nombre de séance

 
 

concertation entre les acteurs (intervenant dans les différents sous-systèmes)

de concertation suscitées au niveau des acteurs / rapports

UCPC, UCPM

 

- Etablir une collaboration étroite

- Nombre de contrats de recherche exécutés

 
 

entre les producteurs, l'Institut Nationale des

/ rapports

Producteurs, transformatrices

 

Recherches Agricoles du Bénin (INRAB) et/ou la Faculté des

 

Commerçantes

 

Sciences

 
 
 

Agronomiques (FSA).

 
 
 

- Aider les acteurs de

- Nombre d'acteurs

Producteurs, transformatrices

 

la filière maïs à développer un partenariat avec les

ayant obtenu un crédit par les IMF / rapports

Commerçantes

 

Institutions de micro finance de la place.

 
 
 

- Créer des relations d'affaires avec les acteurs de la filière maïs) et les

opérateurs

économiques des pays voisins importateurs de maïs (Togo, Niger)

- Nombre de contrats d'affaires / rapports

 
 

Suivi évaluation des activités

- Nombre de rapports de suivis

 

7. Amélioration

 
 
 

du

- Former les membres

- Capacité de gestion

UCPM

fonctionnement

de l'UCPM à la gestion

administrative et

 

de interne l'UCPM

administrative et financière

financière des membres de l'UPMA

UCPM

 

- Sensibiliser les membres de l'UCPM au respect de ses propres statuts

Fréquence des réunions statutaires

UCPM

Actions

activités

Indicateurs /
Sources de
vérification

Acteurs impliqués

 

- Suivi évaluation des activités

Nombre de rapports de suivi

UCPM

13- Suivi

La vision d'accroître d'ici 2012, le rendement de maïs produit dans la Commune d'Aplahoué de 1,025 à 2,5 tonnes, se fera principalement à travers (i) une augmentation de la productivité des variétés de maïs aptent à la transformation, (ii) une transformation de la matière première et (iii) une bonne organisation de la commercialisation de ce produit.

Voici quelques propositions d'indicateurs pour le suivi de la promotion des CVA et l'impact à différents niveaux.

Tableau VI: Indicateurs pour le suivi de la performance de la Chaîne de Valeur maïs

Niveaux de l'impact dans la promotion de la Chaîne des Valeur maïs

Les paramètres clés du changement

Lutte contre la pauvreté

- Revenus / le statuts de pauvreté des producteurs et des employés et de leurs familles

- Contribution des revenus de la production à travers les comptes d'exploitation

Revenus supplémentaires pour les opérateurs et les salariés pauvres

- Nombre de nouveaux emplois dans la chaîne de valeur maïs à travers l'augmentation de nombre de producteurs, de commerçants et de transformatrices.

- Nombre de nouveaux emplois de prestataires de services ou

financement durable de l'encadrement

- Revenu des collecteurs

Augmentation de la valeur ajoutée

Augmentation des chiffres d'affaires (prix, volume), dans les marchés existantes et nouveaux

Réalisation des solutions de la chaîne de valeur maïs

- Paramètres de la productivité (production par ha, le travail par jour, coût unitaire).

- utilisation d'une meilleure technologie de production.

- Meilleurs accès aux intrants (semences de base et certifiées, équipements post récolte)

- Meilleur accès aux financements

- Qualité du produit / innovation du produit

Niveaux de l'impact dans la promotion de la Chaîne des Valeur maïs

Les paramètres clés du changement

 

- La capacité de production par jour ou par année

- Existence d'une norme réglementant la qualité des produits et effectif respect de la norme

- Types et nombre d'opérateurs intégrés dans la chaîne de valeur

Les acteurs prennent des mesures pour améliorer la Chaîne de Valeur maïs

- Changement de comportement des acteurs de la chaîne (respect de contrat, investissements, taux de participation à des événements, organisation autonome du dispositif de coordination)

- Services offerts et reçus (demande clairement formulé et réponses à la demande)

- Financement durable des services (p.ex. encadrement, collecte, ...)

- Formulation des politiques (discours publique et politique)

La facilitation du commerce et l'appui aux activités des projets de promotion de la chaîne de valeur maïs

Activités et services d'appui tels que : Information et visite d'échange, les Subventions, formations, Partenariat Public Privé, ~

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy