WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation de la toxicité des moules (mytilus galloprovencialis) issues de Jorf Lasfar (JL) et Oualidia (OL) sur la moelle osseuse chez le rat

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed BOUMHRAS
Université Hassan 1er, Faculté des Sciences et Techniques de Settat - DESA 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION

L'eau côtière n'est pas un bien marchand comme les autres mais un patrimoine qu'il faut protéger, défendre et traiter comme tel. Le Maroc possède une richesse maritime considérable à haute productivité biologique, qui contribue à son développement socioéconomique. Ce domaine marin si riche en faune et en flore impose un engagement pour la protection et la préservation de ses ressources naturelles inestimables pour les générations futures.

Ces dernières années le littoral subit l'influence d'une pression démographique croissante et d'une concentration industrielle importante. La région de Jorf Lasfar abritant une industrie de traitement de minerais des phosphates (figure 1) qui contiennent des métaux toxiques (Al, Cd, Cr, Cu, Hg, Pb etc...) connus par leurs effets néfastes, notamment mutagènes, cancérigènes, génotoxiques et cytotoxiques (Arisa et Wiliams 1996 ; Bernier et al., 1995). Ces polluants divers sont rejetés directement dans la mer et sans aucun traitement préalable, ils peuvent induire à une eutrophisation de l'environnement marin et favoriser les croissances des microalgues productrices de toxines marines. L'ensemble des éléments toxiques, notamment les métaux et les toxines marines peut avoir un impact sur la faune marine et provoquer des effets toxiques. Par l'effet du courent du nord vers le sud (figure 1), ces polluants rejetés dans le site JL peuvent être entraînés et contaminer d'autre région comme celle d'Oualidia (OL) (figure 1), zone touristique, maraîcher et d'ostréiculture connue à l'échelle nationale et internationale. Ces déchets nocifs rejetés dans la mer peuvent être concentrés par les animaux filtreurs et plus particulièrement par les moules (Mytilus galloprovincial is). Plusieurs épisodes d'intoxication voir même des décès qui ont été déjà observées suite à la consommation de fruits de mer en 1971 à Casablanca, Safi, Mohammedia, Rabat, etc. (Taber, 1986), en 1975 à Casablanca, Safi et Kenitra, en 1982 à Agadir (51 cas d'intoxication et deux décès) (Bourhili, 1984), puis récemment, plusieurs intoxications ont entraîné 23 hospitalisations et quatre décès (Tagmouti, et al., 2000).

DESA MBI Introduction générale

Casablanca El Jadida

Oualidia

Sens du courant

Site OL

Site JL

N

?

Jorf Lasfar

El Jadida

MAROC PHOSPHORE
III ET IV

Figure 1 : localisation des sites d'études (Jorf Lasfar et Oualidia) sur la côte atlantique Marocaine

OBJECTIFS

L'objectif de cette étude est d'une part, caractériser le danger par dosage des métaux toxiques (Al, Cd, Cr, Cu et Pb) dans les moules séchées issues de deux sites situés sur la côte atlantique Marocaine : Jorf Lasfar, Site potentiellement pollué par les rejets chimiques des traitements des phosphates bruts, situé à 125 km au sud de Casablanca et Oualidia, site agricole et touristique situé à 45 km au sud de JL (figure 1). D'autre part, tester in vivo sur des rats la toxicité subchronique, en fonction des quantités des moules séchées ingérées par intubation gastrique et pendant 28 jours, tout en évaluant :

La masse corporelle des rats ;

Le taux des métaux toxiques (Cd, Cr et Pb) dans les organes cibles (foie et reins) ; Le taux des différentes lignées de la moelle osseuse hématopoïétique

REVUE BIBLIOGRAPHIQUE

I. LES MOULES

sommaire suivant






La Quadrature du Net