WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le financement Bancaire des opérations d'importation

( Télécharger le fichier original )
par Fabien OYONE EKOMI
Institut Privé de Gestion - Maîtrise 2006
  

précédent sommaire suivant

I - LE DEVELOPPEMENT DES IMPORTATIONS ET

DES ECHANGES.

A) EVOLUTION DES ECHANGES DE BIENS

ET DE SERVICES.

Le commerce mondial de biens et de services a connu une évolution fulgurante dès après la fin de la seconde Guerre mondiale. En valeur absolue les échanges mondiaux de biens et de services ont été multipliés par plus de 65 entre 1997 et 2004 passant de 3,5 milliards $ USD entre 1971 et 1985 à 6 milliards $ USD en 2004 atteignant un plafond de 7,7 milliards $ USD en 1996.

Les échanges mondiaux de services ont cependant progressé plus rapidement que ceux des marchandises. Les échanges de services commerciaux se sont en moyenne accrus de 7,7 % entre 1982 et 1994 pour atteindre 8,5 % en 2002 ; quant aux marchandises, leur croissance est passée de 4,9 % en 1994 à 5,2 % en 2002.

Notons aujourd'hui que les cinq produits les plus échangés dans le monde sont : Les équipements de bureaux et les ordinateurs pour 182 milliards $ USD, les automobiles pour 180 milliards de $ USD, le textile et les vêtements pour 109 milliards de $ USD, le fer et l'acier pour 107,3 milliards $ USD. Par contre les produits pétroliers avec 98 milliards $ USD et agricoles ont subits une forte réduction de leur part dans le commerce international.

B) EVOLUTION DE LA MOBILITE DES PERSONNES. L'histoire de l'Humanité est jalonnée de mouvements migratoires, et ce processus de déplacements ne semble guerre vouloir s'arrêter . Il existe plusieurs facteurs à ces mouvements migratoires de populations : guerres, crises politiques, tourisme, emplois, famines...

Parmi les pays qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés on peut citer : Les Etats Unis d'Amérique avec près de 500.000 immigrants par an . L'immigration au Canada est assez voisine de celle observée aux Etat Unis. On constate en effet que près de 300.000 immigrants rejoignent le Canada chaque année depuis 1982. En Europe de l'ouest la Suisse comptait le pourcentage (15%) le plus élevé de personnes étrangères soit 1.008,5 immigrants provenant d'Italie, d'Espagne, et de Yougoslavie. Ensuite suivent la Belgique (8,8% ) pour 868,80 immigrants, l'Allemagne (7,3%) avec 4.489,1 immigrants. Notons ensuite que les pays qui diffusent le plus grand nombre d'immigrants sont : l'Italie , le Portugal et la Turquie.

Les ingénieurs, les cadres et les étudiants sont aujourd'hui les plus nombreux à circuler dans le monde, par contre les migrations de travailleurs de faible qualification ont décru : Il en résulte un chômage de masse dans les grands foyers anciennement pourvoyeurs de main d'oeuvre dans les années 1970 et 1980. Ce phénomène s'est aggravé avec la généralisation des législations qui freinent la mobilité des travailleurs. Les événements dramatiques d'immigration clandestine survenus dernièrement en octobre 2005 en Espagne et au Maroc illustrent à suffisance les problèmes de survie auxquels sont confrontées les populations pauvres notamment celles d'Afrique. L'époque de la mondialisation n'est donc pas celle de la liberté généralisée de la circulation des hommes.

C)LA MOBILITE DES CAPITAUX.

L'intégration à l'échelle mondiale est extrêmement poussée dans les domaines financiers et douaniers grâce aux Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC). Des capitaux énormes peuvent se déplacer d'une bourse à l'autre, d'une banque à l'autre sans discontinuité. Les flux de capitaux ne cessent de croître .Ces flux sont d'excellents révélateurs de l'organisation de l'espace mondial . Les mouvements de capitaux portent essentiellement sur les capitaux publics et privés à court terme sous forme de prêts et de dons à moyen et long terme sous forme d'ajustement.

FABIEN OYONE EKOMI
MAITRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES

a)

6

Les organismes privés.

Il s'agit essentiellement d'entreprises industrielles et commerciales , de banques et même de personnes physiques .Ces différents auteurs ont souvent des motifs différents pour transférer leur argent : Rentabiliser les capitaux, sécuriser les capitaux contre les risques, investir, spéculer sur les fluctuations des cours de change...

b) Les organismes publics.

L'Etat, les organismes internationaux participent aussi aux mouvements des flux des capitaux internationaux. Les motivations de ces flux de capitaux publics portent essentiellement sur des aides et des soutiens à des Etats en crise ou en difficulté. Il peuvent aussi bien concerner les pays développés que les pays en voie de développement, ou les pays pauvres.

Pour mesurer l'ensemble de ces flux financiers publiques et privés il existe un indicateur nommé l'IDE (Investissements Directs Etrangers) qui indique l'ensemble des fonds investis dans un pays ou dans un groupe de pays. Ainsi de 1973 à 1995 la valeur des flux d'IDE est passée de 25 milliards de $ USD à 315 milliards $ USD. Les flux annuels ont augmentés de 400% dans le monde en 1986 dont 300% pour les pays développés. Mais entre 1990 et 1994 cette évolution a connu une stagnation. Notons que les Etats- Unis sont les plus grands bénéficiaires des l'IDE avec 477 milliards de $ USD tandis que les PMA (Pays les Moins Avancés) bénéficient à peine de 1,1 milliards de $ USD par an entre 1990 et 1995 ce qui représente (0,5%) des flux d'IDE, cette part correspond au poids de leur économie dans le monde, qui était cependant de 12% en 1969.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy