WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

B-/ CADRE ANALYTIQUE

On retrouve ci-dessous,le tableau des variables opérationnelles des différents concepts ainsi que le schéma donnant les relations entre ces variables qui seront vérifiées plus tard à partir des analyses.

a-/ Variables opérationnelles

Tableau II.1 : Les variables opérationnelles des différents concepts

Concepts

Dimension

Indicateurs

Caractéristiques socioculturelles

Variables socioculturelles

Ethnie

Milieu de socialisation

Religion

Niveau d'instruction

Caractéristiques économiques

Variables économiques

Activité de la femme

Condition de vie des ménages

Exposition aux sources d'information

Variables relatives à la disponibilité de l'offre de l'information sur la SR

Exposition aux médias (radio, télévision)

Connaissances relatives aux IST/SIDA

Variables relatives aux connaissances des IST/SIDA

Connaissance des modes de prévention du SIDA

Comportements sexuels à risque

Variables dépendantes

Prise d'alcool au dernier rapport sexuel

Multiparténariat sexuel

Non -utilisation du condom

v Variables opérationnelles des comportements sexuels à risques

Les comportements sexuels à risques recouvrent plusieurs dimensions. Pour appréhender ces comportements trois variables ont été sélectionnées en rapport avec leurs pertinences dans la traduction du phénomène ici étudié. Il s'agit de la prise d'alcool au dernier rapport sexuel, le multipartenariat sexuel et la non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel au moment de l'enquête.

La prise d'alcool au dernier rapport sexuel

La prise d'alcool au dernier rapport sexuel est un facteur de risques potentiels, une ouverture aux IST/VIH/SIDA. Etant donnée la faible participation à la décision sur la sexualité de la femme célibataire par rapport à son partenaire, la consommation d'alcool ou de tout autre stupéfiant par un au moins des deux partenaire(s) au moment du rapport sexuel motive à des pratiques inhabituelles telles que la pénétration anale ou les relations de type bucco-génitaux. Ainsi donc, sous l'emprise de l'alcool, la pratique sexuelle devient totalement incontrôlée, augmentant du coup les risques de transmission des IST/VIH/SIDA. Cette variable prend la valeur 1 si l'un au moins des deux partenaires était sous l'emprise de l'alcool et 0 dans le cas contraire.

Le multipartenariat sexuel

Le multipartenariat est un facteur de risques potentiels. Autant le nombre de partenaires sexuels au cours des douze derniers mois est élevé, autant les risques de contracter les IST/VIH/SIDA sont grands. Ce type de comportement favorise un système d'échanges sexuels entre les individus. Cette variable prend la valeur 1 si la célibataire a connu plus d'un partenaire au cours des 12 derniers mois et 0 dans le cas contraire.

La non-utilisation du condom au dernier rapport sexuel

La non-utilisation du préservatif expose la femme au risque de contracter et de transmettre les IST/VIH/SIDA. Elle rend compte du risque probable de la femme face à l'infection aux IST/VIH/SIDA. Ce type de comportement concourt à l'expansion du VIH/SIDA et autres IST, lorsque l'utilisation du condom n'est pas systématique au cours des rapports sexuels. Elle prend la valeur 1 si la femme n'a pas utilisé le condom au cours des derniers rapports sexuels et 0 dans le cas contraire.

v Variables opérationnelles de l'environnement socioculturel

L'ethnie

L'ethnie est le lieu de production des modèles socioculturels auxquels l'individu s'identifie. Elle a une influence sur les variables comportementales telles l'âge aux premiers rapports sexuels, l'âge à la première union etc. Nous chercherons à vérifier son influence sur les comportements sexuels à risques de la femme selon qu'elle est à moeurs sexuelles permissives ou rigides.

La religion

Elle est un système de croyances (dogmes) et de pratiques (rites et interdits) relatives aux sentiments de la divinité et unissant en une même communauté morale tous ceux qui y adhèrent. Des codes moraux régissent l'exercice sexuel de la quasi-totalité des grandes religions.

Le milieu de socialisation

Le milieu de socialisation correspond au milieu où la femme célibataire a passé les douze premières années de sa vie. Le choix de cette variable se justifie par le fait que les célibataires socialisées dans un milieu en conservent les valeurs culturelles.

Le niveau d'instruction

C'est le niveau d'études atteintes par une femme ayant suivi un système de scolarisation formelle pendant un certain temps.

v Variable opérationnelle des caractéristiques économiques

Nous avons considéré l'activité de la femme et les conditions de vie des ménages comme variables opérationnelles des caractéristiques économiques.

L'activité économique de la femme

Facteur très important de mesure du niveau de revenu et de l'autonomie financière de la femme et donc du contrôle de sa sexualité. Mieux est la situation de l'activité de la femme, moins elle sera dépendante et plus elle aura le pouvoir de contrôler sa sexualité.

Les conditions de vie des ménages

Cette variable composite renseigne sur la situation économique du ménage dans lequel vit la célibataire. Elle permet de rendre compte non seulement de la qualité de matériaux avec lesquels l'habitat est construit mais aussi et surtout des biens d'équipement et d'autres biens possédés par le ménage. Elle permet par ailleurs de mesurer l'influence du niveau de vie des ménages dans la variation des comportements sexuels des femmes.

v Variables opérationnelles de l'exposition aux médias.

L'exposition aux média va se résumer dans cette étude à l'exposition aux deux principales sources d'information qui sont la radio et la télévision. Plus opérationnellement, on à poser des questions aux femmes célibataires sur leurs fréquences d'exposition à la radio et à la télévision.

v Variables opérationnelles des connaissances relatives aux IST/VIH/SIDA

Connaissance des modes de prévention du Sida.

Cette variable renseigne sur les capacités individuelles des célibataires à se prévenir face aux risques de contracter le Sida. La fidélité à un seul partenaire sain, l'abstinence, et l'utilisation régulière du préservatif sont les variables nous permettant de construire cet indicateur. Toutefois, l'on s'attendrait à ce que les femmes célibataires ayant identifié ces trois modes de prévention, puissent en distinguer les modes dits erronés (transmission du sida par sorcellerie, par piqûre de moustique ou par le fait de partager un repas avec une personne malade de Sida) et qu'elles puissent les observés dans leur vie de tous les jours par l'adoption des comportements sexuels sains.

v Variables de contrôle

Trois variables seront considérées dans cette étude comme variables de contrôle : l'âge, l'âge au premier rapport sexuel et la région de résidence. Il s'est avéré dans les études antérieures que ces trois variables influencent significativement les comportements sexuels des femmes célibataires. La région de résidence est le lieu dans lequel vivent les célibataires enquêtées et y ont résidé pour une durée dépassant les six mois avant l'opération de collecte. Il est un important facteur de variation de comportement. D'une manière générale, nous allons considérer dans cette étude les régions de résidence telles que découpées dans à l'EDSC1 à savoir Brazzaville, Pointe- noire, Sud et Nord. Aussi, l'âge au premier rapport sexuel qui rend compte de l'entrée en vie sexuelle active, marque le début de l'exposition au risque de grossesse et d'infection aux IST/VIH/SIDA. Elle favorise l'adoption des comportements sexuels à risque.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.