WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

c/- Définition des concepts

Sont ici définis, les concepts les plus pertinents de notre étude.

v Célibataire : F. GUBRY (1984), considère comme célibataire, toute personne n'ayant jamais été mariée, quel que soit son âge et son sexe. Pour ce qui est de notre étude, nous considérerons comme célibataire, toute femme en âge de procréer au moment de l'EDS Congo 2005 n'ayant jamais contractée une union, quelle soit civil ou coutumier, libre ou non, ainsi que les « not living together »10(*). Ceci permet de distinguer les femmes vivant seules et ne bénéficiant par ailleurs d'aucune assistance physique ou d'un apport financier de la part d'un homme et donc, idéalement exposées à des pratiques sexuelles à risque d'infection à IST/VIH/SIDA, aux femmes mariées ou bénéficiant de l'assistance d'un homme.

v Caractéristiques socioculturelles : Elles peuvent être définies comme l'ensemble des caractéristiques et conditions qui déterminent et modulent à des degrés divers, les valeurs et normes propres au groupe socioculturel d'origine (Rwenge, 1999). Elles renvoient au milieu ou à l'entité socioculturelle dans lequel vivent les individus. A ce concept est souvent associé le « modèle culturel » qui, d'après Gérard (1995, p.48) désigne : « l'ensemble des normes, des habitudes, des idées, des nécessités, des pratiques quotidiennes, etc., à propos du risque et procure au sujet des cadres de pensée et de pratiques qui sont reconnus et valorisés socialement et, tout au moins, en adéquation avec la vie sociale et le système de valeurs ».

Ce concept sera appréhendé à travers les indicateurs suivants : L'ethnie, le milieu de socialisation,la religion et le niveau d'instruction.

Caractéristiques économiques : Les caractéristiques économiques font référence à la situation qui rend compte des conditions économiques des femmes (satisfaction des besoins de toutes sortes : manger, s'habiller, s'informer, etc.) ainsi que ceux des personnes éventuellement à charge. Ce concept nous permet d'avoir une idée sur le degré de dépendance des femmes, pouvant entraîner ou non l'adoption des comportements sexuels à risque. Il sera ici opérationnalisé par les conditions de vie des ménages et activité économique de la célibataire qui sont aussi les variables de l'environnement extérieur au cadre familial vue du côté des caractéristiques économiques.

v L'exposition aux sources d'information relative à la sexualité : Au-delà de l'influence des pratiques culturelles, les comportements sexuels et/ou reproductifs peuvent changer sous l'effet d'autres facteurs tels que les médias. Ainsi, à travers les moyens de communication, il est possible d'agir sur la connaissance, les représentations, et les comportements en matière de sexualité et de procréation. Ce concept sera opérationnel à travers la fréquence d'exposition à la radio et à la télévision.

v Connaissances relative aux IST/VIH/SIDA : Renvoient d'une part aux informations dont disposent les femmes par rapport à l'existence des IST/VIH/SIDA, leurs modes de transmission, les moyens de prévention de ces maladies, et d'autre part à la manière dont ces dernières intègrent ces connaissances dans les conduites en matière de sexualité. Ce concept est rendu opérationnel grâce à l'indicateur de connaissance de modes de prévention du Sida crée à partir des informations que les célibataires ont donnée sur le VIH/SIDA.

v Les comportements sexuels à risques : « Le comportement sexuel est un ensemble de réaction, d'attitudes et de conduites en rapport avec les relations sexuelles »11(*). Le comportement sexuel recouvre généralement deux tendances :

· Le comportement sexuel à risque d'infection aux IST/VIH/SIDA, qui s'appréhende généralement sous l'optique de l'infidélité, du multipartenariat sexuel, de la prise d'alcool au dernier rapport sexuel de la non utilisation du condom lors des rapports sexuels, des rapports sexuels rétribués, etc.

· Le comportement sexuel sans risque d'infection aux IST/VIH/SIDA, généralement supposé quand il y a fidélité à un partenaire sain, abstinence sexuel, la non consommation d'alcool ou de tout autre stupéfiant avant ou pendant le rapport sexuel et utilisation permanente du condom lors des rapports sexuels avec des partenaires occasionnels, etc.

De manière opérationnelle, nous retenons comme comportements sexuels à risque la consommation d'alcool au dernier rapport sexuel, le multipartenariat sexuel des 12 derniers mois et la non utilisation du condom au dernier rapport sexuel.

* 10 Généralement, il s'agit de ceux en union qui, pour des raisons de boulot, ne résident pas ensemble pendant au moins six mois.

* 11 D.E. AKA DORE, 1991 « Comportement sexuel, connaissances et attitudes vis-à-vis du risque du sida dans les villes moyennes africaines, cas de Bertoua-Cameroun, Mémoire de D.E.D/IFORD ».

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.