WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE IV

ANALYSE DIFFERENTIELLE DES COMPORTEMENTS

SEXUELS A RISQUE

L'analyse différentielle des comportements sexuels à risque est un chapitre que nous avons consacré aux analyses descriptives (bivariée et multivariée). A ce titre, il a pour but non seulement d'évaluer le degré et le sens des associations entre chacune des caractéristiques des femmes célibataires et leurs comportements sexuels mais aussi de regrouper les célibataires selon ces mêmes caractéristiques par rapport aux comportements sexuels.

A/- DIFFERENTIELS DU MULTIPARTENARIAT SEXUEL

Le multipartenariat sexuel des 12 derniers mois précédent l'enquête est une pratique vécue par 62% des femmes célibataires. Il constitue un comportement à risque des IST/VIH/SIDA pour toutes celles qui le pratiquent. En effet, dans des conditions économiques difficiles, les femmes célibataires multiplient le nombre de partenaires en espérant recevoir des avantages de toute nature. A contrario, en adoptant ce comportement, la célibataire prend le risque de perdre le contrôle de sa sexualité et s'expose du même coup aux grossesses précoces et non désirées, aux avortements, à la morbidité et mortalité maternelles, aux IST/VIH/SIDA, etc.

a/- Les caractéristiques socioculturelles

Les variables milieu de socialisation, région de résidence, religion, et ethnie, se sont révélées non associées au multipartenariat sexuel. Elles seront donc omises dans nos interprétations. Seuls le niveau d'instruction, l'âge et l'âge au premier rapport sexuel sont significativement associés à ce comportement sexuel.

v Le niveau d'instruction.

Le niveau d'instruction empire le multipartenariat sexuel des célibataires car ce comportement sexuel prend de l'ampleur au fur et à mesure que le niveau d'instruction augmente. De 51,5% pour les célibataires sans niveau d'instruction, ces proportions passent à 63,2% pour les femmes de niveau secondaire avant de plafonner à 72,8% au niveau supérieur.

v L'âge et la précocité des premiers rapports sexuels

L'âge et la précocité des premiers rapports sexuels sont associés significativement au multipartenariat sexuel des 12 derniers mois avant l'enquête. En considérant l'occurrence du multipartenariat sexuel en fonction de l'âge, on constate que ce comportement sexuel diminue avec l'âge à partir de 20-24 ans. De 49,7% à 15-19 ans ces proportions augmentent de façon considérable et atteignent le pic à 20-24 ans avant de chuter à nouveau pour s'établir à 59,4% à 45-49 ans. Une des raison du pic observé entre 20-24 ans en plus des raisons économiques, peut être la prise de conscience du retard du mariage par les célibataires dans un pays où l'âge médian au premier mariage s'établit à 20,4 ans14(*) pour le sexe féminin. Par rapport à la précocité des premiers rapports sexuels, les célibataires qui ont connu leurs premiers rapports sexuels avant 16 ans se sont enrôlées à 87% dans le multipartenariat sexuel alors que moins de la moitié de celles qui ont connu une sexualité tardive étaient impliquées dans ce comportement sexuel.

* 14 Rapport EDS Congo 2005.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.