WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

b/- Les caractéristiques économiques

Toutes nos deux variables des caractéristiques économiques sont significativement associées à l'utilisation du préservatif au dernier rapport sexuel.

v Conditions de vie des ménages

L'indicateur des conditions de vie des ménages est associé à l'utilisation du condom au dernier rapport sexuel des femmes célibataires au moment de l'enquête. On observe que les célibataires de conditions moyennes sont plus nombreuses en proportion que celles des conditions basses à ne pas utiliser le préservatif au dernier rapport sexuel. Ces proportions sont de 86,5% chez les femmes vivant dans les conditions de vie basses contre 71% chez celles vivant dans les ménages de niveau de vie élevé.

v L'activité économique

Tout comme les autres caractéristiques, l'activité économique n'est pas favorable à l'utilisation du condom au dernier rapport sexuel chez les célibataires. La non-utilisation du condom dépassant même les 80% pour l'ensemble des célibataires. Il est difficile à ce niveau de donner un sens à l'influence de l'activité sur la non-utilisation du condom compte tenu des irrégularité observées au niveau de ces résultats. En effet, les célibataires n'ayant aucune activité économique, ont le plus utilisé le condom au dernier rapport sexuel que toutes celles ayant au moins un emploi. Celles d'activité précaire c'est-à-dire celles des catégories les moins bien payées du secteur formel, ont moins recouru au condom que celles indépendantes qui sont essentiellement des agricultrices.

c/- Exposition aux médias

La fréquence d'exposition à la radio et la fréquence d'exposition à la télévision sont significativement associées à la non-utilisation du condom au rapport sexuel quelque soit le seuil considéré (1%, 5% ou 10%).

v La fréquence d'exposition à la télévision et à la radio.

L'exposition à la télévision est significativement associée à l'utilisation du condom au dernier rapport sexuel et ceci, au seuil de 1%. Remarquant que 84,5% des femmes qui n'ont pas utilisé le condom lors du dernier rapport sexuel ne suivent jamais la télévision, alors que 79,5% suivent parfois la télé et un peu plus de 72% la suivent tous les jours. Les mêmes constats sont faits pour l'exposition à la radio. Les effets des médias sur les comportements sexuels semblent être observé car il y a une liaison positive entre le fait de suivre la télévision ou la radio et l'utilisation du préservatif. En effet, plus les célibataires suivent les informations diffusées à la télé et/ou la radio, plus elles utilisent les préservatifs. Ainsi donc, l'utilisation du préservatif serait positivement associée à l'exposition des célibataires à la télévision et à la radio en république du Congo.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.