WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sida et Comportements Sexuels des femmes célibataires au Congo

( Télécharger le fichier original )
par Stève Bertrand MBOKO IBARA
Université de Yaoundé II / Institut de Formation et de Recherche Démographique (IFORD) - DESS en Démographie 2008
  

précédent sommaire suivant

C/- CARACTERISATION DES CELIBATAIRES SELON LEURS COMPORTEMENTS SEXUELS

a/- Caractérisation des axes factoriels

Les principaux résultats fourni par le logiciel ADDAD pour l'interprétation sont : le tableau des valeurs propres, l'histogramme des valeurs propres, la matrice de configuration et les plans factoriels dont l'analyste décide du nombre et de la nature des axes factoriels qui doivent former ces plans.

La première tâche est de décider du nombre des axes à retenir pour l'analyse. Ce choix se base sur le tableau des valeurs propres ou, ce qui revient au même, sur l'histogramme des valeurs propres. Généralement les premiers facteurs qui détiennent une bonne partie de la variance totale sont retenus. L'AFCM est caractérisée par la faible part de la variance expliquée sur ses premiers axes. Pour l'analyse factorielle des comportements sexuels des femmes célibataires nous allons retenir les deux axes pour l'élaboration du plan factoriel. La matrice de configuration pour notre plan factoriel est donnée en annexe (voir annexe 3.4). Pour interpréter ce tableau, nous synthétisons l'information sur les contributions (CTR) et les coordonnées (i#F) des modalités dans un tableau simplifié. Les contributions décrivent la part de chaque modalité dans l'inertie totale de l'axe. Seules les modalités dont la part de la contribution est supérieur à l'inertie théorique moyenne seront retenues pour l'interprétation d'un axe. L'inertie théorique moyenne est ici égale à 21,73 (1000/46).

Tableau IV.4: Contribution des points modalités à l'inertie des axes factoriels

Premier axe factoriel

Deuxième axe factoriel

Variables positionnées sur l'axe 1

Position sur l'axe 1

Variables positionnées sur l'axe 2

Position sur l'axe 2

Jamais Radio (JAMA)

-

Mbochi (MBOC)

-

Jamais Télé (JAMS)

-

Téké (TEKE)

-

Toujours Télé (CHQJ)

+

Sangha (SGLK)

-

Région du Sud (SUD)

-

Urbain (URBA)

-

Région Nord (NORD)

-

Rural (RURA)

+

Primaire (PRIM)

-

Brazzaville (BZVL)

-

Secondaire (SECD)

+

PointeNoi (PNRE)

+

Précaire (PREC)

-

 

Condition basse (BAS)

-

Condition (ÉLEV)

+

Le premier axe factoriel explique environ 51% de l'inertie totale des variables-modalités retenues. Il oppose d'une part, les femmes célibataires de niveau d'instruction primaire, celles ne regardant jamais la télévision et celles des conditions de vie basses (côté négatif de l'axe) et d'autre part, celles qui ont le niveau secondaire, celles qui suivent chaque jour la télévision et celles vivant dans de bonnes conditions (côté positif de l'axe). Cet axe associe le niveau d'instruction de la célibataire, ses conditions de vie, et son exposition à la télévision.

Le deuxième axe factoriel explique 49% de l'inertie totale des variables-modalités retenues. Il fait ressortir d'importantes oppositions entre d'une part, les femmes célibataires socialisées en milieu rural et celles résidant à Pointe-Noire (côté négatif de l'axe) ; et d'autre part les célibataires résidant à Brazzaville et socialisées en milieu urbain (coté positif de l'axe).

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.