WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Espace et temps dans l'oeuvre de Jules Verne: « Voyage au centre de la terre » et dans le temps.

( Télécharger le fichier original )
par Lionel Dupuy
Université de Pau et des Pays de l'Adour - Certificat International d'Ecologie Humaine 1999
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

C) - Autour de la lune (1870) : suite et fin de « De la terre à la lune ».

Faisant suite à De la terre à la lune (1865), Autour de la lune (1870) est remarquable par la maîtrise dont fait preuve Jules Verne lorsque ce dernier décrit les différentes formes du relief lunaire observées par les passagers du projectile cylindro-conique. De la géomorphologie (étymologiquement, « la science des formes du relief terrestre11 ») Jules Verne passe ainsi à la « sélénomorphologie » (néologisme inventé de notre part pour définir « la science des formes du relief de la lune »), avec toute l'imagination que nous lui connaissons. Ses connaissances en topographie, en orographie et en cartographie12 sont largement démontrées dans ce roman, où l'étude de l'espace (à la fois terrestre, lunaire et interstellaire) est une fois de plus centrale. Il s'agit donc d'un voyage dans l'espace, mais aussi dans le temps, compte tenu de l'intérêt porté à l'étude de la formation de la lune et des différentes formes de vies - animales et/ou végétales - qui ont pu s'y développer. Jules Verne fait ainsi de l'oïkologie avant l'heure, pour notre plus grand bonheur.

11 A la fin du 19° siècle, la géomorphologie représente l'essentiel des travaux se rapportant à la géographie physique, laquelle constitue alors la branche de la Géographie la plus développée.

12 En cette fin de 19° siècle, le paradigme de la Géographie est essentiellement naturaliste, le déterminisme environnemental orientant fortement les systèmes de pensée et les modes de recherche. Fortes des connaissances apportées par Charles Darwin (1809-1882) avec sa théorie de l'Evolution (« De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle » - 1859 -), les échelles de temps (notamment géologiques) sont reconsidérées sur une plus longue durée, la Bible étant alors très largement remise en cause quant à son explication de l'origine du monde.

Ces trois premiers romans13 nous permettent déjà de voir à quel point la terre (c'est-à-dire la planète) représente pour Jules Verne une source d'inspiration inépuisable. Elle est le point de départ de nombreuses aventures :

* Dans Voyage au centre de la terre il s'agit de visiter ses entrailles, de découvrir un monde parallèle, vestige des temps passés. Jules Verne nous y fait découvrir une sorte de machine à remonter le temps, qui permet ainsi de voyager à la fois dans l'espace et dans le temps. Il s'agit par conséquent, pour l'homme, d'un retour aux sources.

* Dans De la terre à la lune il s'agit au contraire pour l'homme de s'émanciper de son cocon originel pour coloniser le satellite naturel de la terre. L'humour de Jules Verne conduit les héros de son histoire à se retrouver dans la même situation que celle de la lune par rapport à la terre : ils se retrouvent en orbite autour de la lune... Notons cependant que, malgré la pointe d'humour de l'auteur, la situation fait preuve pour l'époque considérée de beaucoup de réflexion et de recul par rapport au projet dont il est question.

* Dans Le tour du monde en 80 jours l'objectif est de montrer que les progrès scientifiques et techniques de cette fin de 19° siècle permettent enfin de dominer la distance, l'espace, l'étendue14. Il en est de même dans Cinq semaines en ballon (1863), mais dans le cas présent l'auteur procède à un changement d'échelle, et le moyen utilisé est différent de ceux utilisés dans Le tour du monde en 80 jours. L'idée de conquête et de domination est toujours présente. Il s'agit de conquérir pour découvrir et apprendre, comme le firent les grands explorateurs du 15° et du 16° siècle.

L'idée que nous voulons développer ici est que les notions d'espace et de temps sont fondamentales dans les romans de Jules Verne15. Ce dernier fait souvent oeuvre de géographe, d'historien, de sociologue, d'anthropologue... dans ses romans, tant les descriptions des pays et/ou des gens rencontrés sont dressées avec une aisance particulière. Il aime les mots, c'est un spécialiste sans nul doute de la sémantique. Le vocabulaire qu'il emploie est toujours approprié, quel que soit le domaine de compétence auquel il fait

13 Nous avons choisi ici quelques romans parmi tant d'autres de l'auteur ; il ne s'agit donc que d'un échantillon.

14 Ces trois notions (concepts) sont fondamentales en Géographie.

15 Martin Paz (1852), l'un des premiers romans de Jules Verne est ainsi sous-titré : « Roman historique ».

référence, à tel point qu'il apparaît parfois comme un savant, un érudit, capable aussi bien de parler Géographie que Géologie ou Sociologie.

Lire Jules Verne, c'est donc voyager dans l'espace et dans le temps. De plus, il n'introduit aucune discontinuité dans ses voyages. Ils sont tous linéaires, continus. Ses héros partent toujours d'un point A pour arriver à un point B. Finalement, le but recherché est plus de montrer le caractère possible des voyages que d'arriver à la destination prévue. Ainsi, dans Le tour du monde en 80 jours, les points de départ et d'arrivée sont confondus, seul compte le trajet à effectuer en un temps donné. Les pays traversés ne sont que des prétextes montrant que désormais l'homme a vaincu la distance et les nombreux obstacles naturels que lui impose la terre. Dans ce roman, aucune discontinuité géographique et temporelle n'est introduite, si ce n'est la prise en compte du décalage horaire (qui permet ainsi un gain de temps de 24 heures). La nécessité et la volonté de maîtriser l'espace, l'étendue, sont aussi à l'origine de tous ces Voyages Extraordinaires qui ont fait le succès de Jules Verne.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net