WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problèmes et difficultés rencontrés par l'étudiant universitaire libyen dans l'apprentissage du français.

( Télécharger le fichier original )
par Bachir AL-KHATTABI
Faculté des Lettres de Sabrata - Master en français 2007
  

précédent sommaire suivant

Chapitre Troisième

La place de l'étudiant dans le contexte socio-culturel

Introduction :quel rôle de l'étudiant dans notre système d'enseignement ?

Le rôle de l'étudiant?Mais quel rôle peut-on attribuer à l'étudiant?En classe lorsqu'il assiste au cours?A l'intérieur de la Faculté ,lorsqu'il est dans un moment de recréation ou de relâche?Dans ses relations avec ses professeurs et ses camarades étudiants ?Au sein de la société ,lorsqu'il est en contact avec le monde?Dans ses rapports avec ses parents et ses proches?

On doit connaitre l'étudiant dans tous ses aspects13(*):que ce soit en sa qualité d'étudiant ou que ce soit en sa qualité de citoyen,que l'on prépare,que l'on forme pour être l'homme de demain..

L'étudiant -et c'est regrettable de le dire-jouait un rôle quasiment passif dans tous les domaines ..il montre trop d'indifférence à l'égard de tout ce qui se passe autour de lui...Il est négligent,même dans ses manières de se comporter avec ses documents:il vient le plus souvent à la Faculté en touriste,rien que pour assister au cours et marquer sa présence et la tête est toujours ailleurs...Il ne s'intéresse guère à l'étude,mais vise avant tout à obtenir l'attestation pour en faire étalage à ses proches et pour leur prouver que c'est grâce à ses efforts qu'il l'a obtenue

Son rôle en classe est un rôle passif:il ne s'occupe la plupart du temps quà des choses qui n'ont aucun rapport avec ses études...Pendant le cours,il se montre distrait,et pense peut être à ses affaires ou à ses activités en dehors de la Faculté...

En un mot14(*),l'étudiant n'a pas de rôle proprement dit et si jamais il en a,ce n'est qu'un rôle où n'intervient pas la question d'étude et du travail intellectuel....

Il n'a aucune idée sur les matières qu'on lui enseigne.....Pire encore,il est là,assis tranquillement à sa table,n'ayant rien,ni stylo ni livre,ni cahier:tout ce qu'il a,ce n'est qu'un portable ,qu'il ne cesse de manipuler,de tripoter tout au long de la séance du cours

Voilà le rôle de l'étudiant dans nos facultés15(*)..!

Outre cela,la Faculté est devenue presque un lieu de rencontre de tous les amoureux...Nous disons cela sans regret..car les jeunes gens n'ont pas d'autres lieux que la Faculté.....Il leur est impossible de se voir et de se connaître que la Faculté: ce phénomène n'existe pas seulement en Libye,mais dans toutes les Universités de la planète..Donc nous ne devons pas avoir honte de le dire hautement,car c'est un avantage plutôt qu'un désavantage,dicté par l'évolution de notre société...

Et d'autre part,la Faculté en tant qu'institution nationale ne peut que se soumettre à ce phénomène...Et dans tout cela,ce qui nous intéresse,c'est l'étudiant qui est le point central de notre recherche..Mais cela risquerait à la longue de le détourner de l'essentiel ,à savoir ses études....

Nous ne pouvons pas généraliser;peut-être cela arriverait pour les uns ,mais non pas pour les autres,pour lesquels ces rencontres ne peuvent être que bénéfiques,un moyen d'encouragement,de stimulation pour travailler davantage et réussir dans la vie.../

- l'étudiant d'aujourd'hui est le responsable de demain

Une telle assertion suppose en effet une logique fondamentale ,en ce sens que l'étudiant doit être bien instruit,bien cultivé,bien éduqué:il doit en un mot avoir du savoir-vivre et du savoir-faire;il doit penser et réfléchir avec rectitude;il doit en outre s'exprimer de façon correcte et donner son point de vue en toute sincérité et pour parvienne à réaliser de telles performances,l'étudiant a besoin d'être formé selon les principes de la raison et du bon sens...

Car c'est sur lui que la société construirait son avenir et assurerait sa prospérité et son bonheur,puisqu'il sera un facteur essentiel dans la construction de la société de demain;car plus vous le formez ,vous lui assurez le bagage culturel et l'instruction indispensable,plus il sera apte à assumer les tâches futures que vous lui assignerez:l'étudiant est comme cette plante ,si vous l'entretenez constamment,si vous lui donnez tout ce qui est nécessaire à sa croissance,si vous la protégez contre le froid en hiver et la chaleur en été,elle vous produira de bons fruits et...de l'ombre.

Mais,par contre,si vous la négligez,si vous n'y faites pas attention,si vous ne l'entourez pas de la sollicitude nécessaire,elle risquera de se flétrir,de se faner,de se dessecher et de mourir...

Or,se charger de l'instruction et de la formation d'un étudiant n'est pas chose aisée16(*):Il convient d'avoir une prise de conscience solide et inébranlable;une capacité intellectuelle à toute épreuve et plus encore,il faut avoir une expérience incontestable dans ce domaine,car former un étudiant aujourd'hui,c'est s'assurer de la pérennité de l'homme et de l'intégrité d'une société saine et ouverte..

L'étudiant est encore un enfant aux yeux de la loi comme de la société ou même aux yeux de son professeur...

Et l'enfant est facile à être modelé,comme une pâte d'argile;vous pouvez lui donner la forme que vous désirez....Ainsi de l'étudiant qui se prépare à devenir l'homme de demain ,efficace,franc,dynamique,et dévoué et profondément conscient de la situation où son destin l'avait mis....

Pour tout dire,former un étudiant n'est pas seulement lui inculquer une somme de connaissances,c'est aussi et avant tout ,lui apprendre comment il pourra exploiter judicieusement ces connaissances et de les mettre au service de la société et de ne pas dévier de la voie qu'on lui avait tracée dès le début de sa formation...

L'étudiant ne peut agir que selon les principes qu'on lui inculquera ,ce sont en effet des règles,des codes et des normes qu'il appliquera ,lorsqu'il sera entré dans la vie active..../

Comment forger la personnalité de l'étudiant et lui insuffler le sens de la responsabilité ?

Il est possible dire qu'il y a trois facteurs principaux qui interviennent dans la formation de la personnalité chez l'étudiant

i-l'environnement familial

ii-l'envirennement social

iii-l'environnement universitaire

Ces facteurs sont de nature à forger de façon déterminante la personnalité de l'étudiant où qu'il soit en Libye ou ailleurs:

Ainsi l'environnement familial joue un rôle de premier plan dans la formation de la personnalité chez l'étudiant:les sentiments d'affection et d'amour,l'éclosion de nobles idées,le développement de ses facultés intellectuelles,surtout au stade de l'enfance,sont l'oeuvre de la famille....Ce que peut faire le milieu familial,aucun autre milieu n'est capable de le faire...

Or,plus ce milieu est stable,où la cohésion règne entre ses membres,plus l'enfant se développe de manière parfaite et impeccable,soit sur le plan mental,soit sur le plan physique...Mais si ce milieu vient à se désagréger,à se troubler à l'issue de quelques conjonctures,l'étudiant se déboussole,se désoriente et ne se trouve plus et de là,il perd tout équilibre au niveau de son individualité ....et ce fait regrettable se répercutera sur son comportement et dégrade à coup sûr sa propre personnalité17(*)...

Le milieu social s'empare de l'étudiant,accapare toutes ses attentions et ne lui laisse plus le moyen d'agir selon la raison et le bon sens....Ce milieu le détournera de tout ce qui est honnête et bon et le pousse parfois malgré lui à penétrer dans un univers auquel il n'était pas préparé18(*)..

C'est pourquoi nous pouvons affirmer par expérience que le milieu social ne contribue qu'à dégrader le caractère honnête de l'étudiant et l'amène malgré lui à vouloir satisfaire des besoins dont il ignorait l'origine...

Or plus ses besoins matériels s'accroissent ,avec ou sans raison,plus il cherche les moyens de les satisfaire,même aux dépens de l'intégrité de ses principes..

Le milieu social est le réceptacle des besoins;c'est le creuset où se déclenchent les désirs et la tentation de les satisfaire19(*)...

Le milieu universitaire lui permettra de réaliser une nouvelle perspective d'avenir...Une vision globale des choses de la vie et le mettra en présence d'une réalité crue,sans retouches,enfin une nouvelle conception du sens de la vie..car c'est dans le milieu universitaire qu'il acquiert le vrai sens du bonheur et de l'existence humaine..

Il comprendra que c'est par le savoir,la culture ,la formation intellectuelle ,qu'il sera un véritable homme,capable de commander à son devenir,maître de son destin,sans crainte de chuter ou de faire marche arrière....

Or la question est là:la personnalité s'acquiert chez l'étudiant par ses contacts avec son milieu universitaire,d'abord avec ses camarades,puis en deuxième position avec ses professeurs .....

Comment connaître psychologiquement l'étudiant et lui assurer une formation linguistique satisfaisante ?

Comment connaître psychologiquement notre étudiant?Voilà une question qui se pose à nous dans son ampleur!Sous quel côté faut-il le connaître?du côté intellectuel et pratique?du côté moral et sentimental ou du côté matériel?

Nous sommes vraiment embarrassés pour connaître cet être humain -souvent énigmatique-qui évolue tout au long de la semaine autour de nous!

En tout cas,sur le plan intellectuel et pratique,on peut déceler aisément ses points forts comme ses points faibles..Il ne nous est cependant pas un énigme de ce côté-là,au contraire,il est là comme un miroir à travers lequel nous pouvons entrevoir tout ce qui l'anime et le fait mouvoir..c'est-à-dire les mécanismes psychiques de son être:nous pouvons savoir s'il est intelligent ou s'il ne l'est pas;s'il se comporte selon les régles de la bonne conduite ou non;s'il pense et parle avec rectitude ou par contre il s'exprime avec incohérence,n'ayant pas la faculté de se faire comprendre ...

Ainsi,tout ce côté-là,nous pouvons facilement le connaître,sans la moindre difficulté:il suffit pour cela d'avoir un peu plus de patience et de sagacité..

Tandis que le côté moral ou sentimental,qui s'avère à certains égards difficile à connaître,en raison probablement de sa tendance à vouloir se confiner dans le secret le plus absolu autour de ce point crucial,demeure pour nous du moins un côté mystérieux..Mais il ne nous sera pas moins possible à la longue de dévoiler quelques aspects inconnus de ce côté-ci,bien qu'il ne nous soit pas permis d'entrer dans la vie privée de l'étudiant..Mais quand il s'agit de vouloir connaître tout sur l'étudiant et que cet engagement se fera dans son intérêt exclusif ,rien ne nous empêchera dès lors de le faire sans crainte d'être taxé de curieux ou de quelqu'un qui voulait s'immiscer sans raison dans ce qui touche à sa vie privée ...

Il existe un autre aspect de la question ,peut-être plus important apparemment,c'est le côté matériel:Nous sommes déterminés à dire la vérité dans ce contexte,pour la crédibilité de notre travail et l'intégrité de notre conscience: si l'étudiant -surtout celui issu d'une famille pauvre -vivait dans le besoin comme c'est le cas actuellement ..s'il ne trouvait même pas de quoi se procurer les ouvrages indispensables pour ses études ..s'il se sentait démuni même du nécessaire,dans sa vie en tant qu'étudiant,surgiraient alors les problèmes,des problèmes variés et insurmontables,qui se repercuteraient forcément -non pas seulement sur son état psychologique - mais sur ses études et l'empêcheraient de faire le moindre progrès20(*)....

La satisfaction de ses besoins matériels est impérative:il n'appartient à personne de le nier.

Puisque, comment peut-on acquérir des connaissances et se préparer pour être le responsable de demain alors qu'on est accablé sous le fardeau des problèmes de caractère matériel...Alors,il ne sera plus possible tant qu'il est dans cette situation inconcevable,de mesurer ses capacités et ses aptitudes d'assimilation qui restent dans tous les cas subordonnés à la satisfaction de ses besoins matériels..

Plus ses besoins sont satisfaits,plus il se trouvera dans de bonnes conditions de travail et pourra dans ce cas s'affirmer et prouver ses capacités en donnant de bons résultats...

De plus, pour lui faire inculquer un bagage linguistique adéquat,il faudra l'engager à évoluer dans un bain linguistique,à la mesure de ses aptitudes intellectuelles....Cette imprégnation,ou si l'on veut,cette initiation est fondamentale, pour lui permettre de s'ouvrir à ces nouvelles connaissances et s'engager avec assurance à les assimiler avec plus de sérieux et d'application..ce qui lui permettra de conquérir de haute main une personnalité sûre et ferme,et vivre à l'aise dans son contexte socio-culturel

Conclusion :la place de l'étudiant dans le contexte socio-culturel

Le problème pour l'étudiant ,du moins dans l'état actuel des choses,n'est pas l'absence d'infrastructures culturels, susceptibles de le rappocher de ses camarades,de créer en lui le sentiment de solidarité et de concorde,mais son problème,c'est qu'il ne se sentait pas préparer à assumer son destin,à entrevoir de plus en plus clairement les horizons de son avenir et à tenter de matérialiser ses désirs dans des actions concrètes....

En un mot l'étudiant libyen,celui qui est conscient et mûr , ne se sentait pas tout à fait satisfait de sa formation ,de son éducation et de sa préparation pour entrer dans la vie active..

Il n'est pas appelé à participer de façon directe à la prise de décision touchant particulièrement son avenir et on s'occupait à décider à sa place sans se soucier le moins du monde de ses besoins et de ses aspirations...

Surtout sur le plan culturel:il n'est pas intégré dans des clubs ou des cénacles,qui n'existaient d'ailleurs pas ni dans les facultés ni non plus dans les villes

C'est aussi dans ces lieux culturels qu'il est capable de s'affirmer et de bâtir sa propre personnalité.....

D'autre part,les excursions qui sont nécessaires pour l'étudiant,surtout à ce stade de sa vie de jeune adulte ,faisaient défaut.....Les excursions,soit à l'extérieur de la ville,dans des régions lointaines,pour mieux connaitre le milieu où il vit,soit dans les pays voisins ,pour voir d'autres peuples et apprécier leurs traditions et leurs manières de vivre,ce qui lui permettra de comprendre mieux le sens de la vie...et à travers lesquelles il pourra construire son identité../

De plus,jamais il n'est appelé à faire des voyages à l'étranger,aux frais de l'Etat:cette lacune demeurera pour lui comme un handicap,un obstacle évident à son développement et à son évolution sociale..

Pour pouvoir se comprendre soi-même,il convient d'abord d'essayer de comprendre les autres:c'est une assertion réelle et ne peut se préter au doute..

En ce sens que nos manières de vivre,de penser ou même de nous conduire envers les autres:ce sont en réalité des normes que nous ont transmises ceux qui nous entourent et dont nous avons hérité l'essence de façon indirecte de nos ancètres....

En d'autres termes,notre comportement social et culturel n'est pas inné en nous,mais il nous a été insufflé par d'autres:c'est une contamination,saine ou malsaine,selon la nature de notre comportement et la dimension de notre conduite dans la société...../

* 13-Tous les ouvrages didactiques que nous avons épluchés n'ont jamais fait état de l'étudiant et de son rôle dans le contexte socio-culturel:on traitait l'étudiant tout simplement comme un réceptacle passif d'un certain savoir et rien de plus.N'est-ce pas que c'est étrange?

* 14-Ce que nous avançons là,nous ne le disons pas gratuitement,nous le disons par expérience et tout enseignant,peut le confirmer.....

* 15-Il est vrai toutefois que ce ne sont pas tous les étudiants qui campent ce rôle négatif et qu'il y a parmi eux de très bons éléments et que les cas que nous avons décrits sont des cas exceptionnels,mais qui ne s'adaptent pas moins à la majorité de nos étudiants....!

* 16-Voir à ce sujet l'excellent livre de Knoerr H. et Weinberg A. intitulé "La leçon zéro ou comment enseigner à apprendre" Revue de l'Acla 1997. pp 60 et suivantes.

* 17-C'est en connaissance de cause que nous affirmons cela:tout étudiant dont l'équilibre intellectuel est sain ,cela est dû en premier lieu à la stabilité du foyer familial:la plupart des psychologues sont d'accord sur cette conception.

* 18+Le milieu social est un milieu difficile et complexe:c'est un milieu qui peut transformer le mal en bien et le bien en mal,et où l'étudiant,en dépit de son niveau intellectuel,ne peut plus résister à la tentation et se laisse conduire selon les lois de ce milieu....

* 19-Il va sans dire que l'étudiant passe plus de temps dans le milieu social que dans le milieu familial ou universitaire:de nombreux sociologues du temps moderne ont souligné ce point dans leurs ouvrages.

* 20-Il convient de noter ici que,avant de commencer à écrire ce mémoire,nous avons fait des visites dans la plupart des facultés et nous avons recueilli sur le terrain beaucoup d'informations sur l'étudiant,qui nous ont permis de déduire que ce dernier,dans l'état actuel des choses,vivait dans la nécessité...Absence d'infrastructures pour son encadrement en dehors des cours;pas de restaurants universitaires;pas de bourses...C'est pénible de le dire,mais c'est la vérité.

précédent sommaire suivant