WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'espace web du sénégal : étude de son degré d'ouverture ´┬átravers l'analyse des liens hypertextes

( Télécharger le fichier original )
par El Hadji Malick GUEYE
Université Paris 10 Nanterre - Master de Recherche 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.2. Processus du traitement bibliométrique

Les études bibliométriques travaillent sur des corpus volumineux de publications scientifiques, généralement des articles primaires ou des brevets et suivent en général plusieurs étapes passant de la constitution du corpus jusqu'à l'interprétation des résultats de l'analyse. Vu l'orientation que nous comptons donner à notre étude et le caractère spécifique de ces genres d'étude (qui essayent d'appliquer les techniques bibliométriques à l'environnement web), nous abordons dans cette partie les trois étapes les plus problématiques dans une étude wébométrique pour finir avec une notion très capitale aussi pour notre recherche c'est à dire l'analyse citationniste. Les trois étapes que nous aborderons sont :

- La constitution du corpus

- Découpage du corpus en unités statistiques

- Codification des unités statistiques

I.2.1 La constitution du corpus

La constitution du corpus commence par la collecte des données sur lesquelles va porter l'étude donnée. Ce sont les banques de données bibliographiques de l'ISI, entre autres banques de données, qui sont le plus souvent utilisées pour constituer ces corpus. Ceci est dû au fait qu'elles présentent beaucoup d'avantages par rapport aux autres banques de données (Katz, Hicks, 1998) :

Ø Elles présentent une très bonne couverture des domaines de recherche dans la mesure où elles recensent systématiquement, avec cependant quelques biais, tous les articles et les thèmes des revues qu'elles couvrent.

Ø Le critère d'inclusion d'une revue dans le SCI, SSCI et le AHCI est le nombre de citations qu'elle reçoit, ce qui rejoint les travaux de De Solla Price (1963) «le degré d'utilisation semble être un meilleur test de qualité » ; au lieu d'une approche basée sur la quantité des articles publiés,

Ø Elles contiennent les adresses institutionnelles des auteurs d'un article spécifique, très important pour l'analyse de la collaboration.

Ø Seules les banques de données de Thomson ISI contiennent les citations. Ces informations permettent de mesurer l'impact de la recherche. Katz et Hicks (1998) considèrent que cette caractéristique justifie à elle seule l'usage de ces banques de données comme outil de politique scientifique et de gestion de la recherche.

Les banques de données de Thomson ISI possèdent aussi certains désavantages qui tiennent au fait qu'elles sont relativement coûteuses et ne se prêtent pas aussi bien en recherche en sciences sociales qu'en sciences naturelles (Archambault et Vignola, 2004).

précédent sommaire suivant