WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'espace web du sénégal : étude de son degré d'ouverture ´┬átravers l'analyse des liens hypertextes

( Télécharger le fichier original )
par El Hadji Malick GUEYE
Université Paris 10 Nanterre - Master de Recherche 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.2. Le degré d'interconnexion dans l'ensemble (.sn)

Cette partie représente une importance de premier ordre. Car après avoir effectué la description de notre corpus à travers les différents secteurs d'activité, les types d'autorité et les types de site, analyser le degré d'interconnexion dans l'ensemble (.sn) est nécessaire pour voir les « affinités » entre sites, les sites qui « sitent » le plus et ceux qui reçoivent plus de «sitations » (...), avant d'entamer l'étude de leur « l'externalisation » vers le reste du Web.

Nous avons rassemblé dans un même champ (LI : liens internes), l'ensemble des liens émis par les sites de l'ensemble (.sn) vers cette même ensemble. Ceci à l'avantage de nous permettre d'avoir à la fois, la liste des sites qui émettent des liens mais aussi ceux qui en reçoivent. On pourra ainsi bien cerner les degrés de visibilité et de rayonnement des différents sites.

Les liens internes sont au total 706 liens très inégalement répartis entre les sites. Car, sur les 278 sites composant le corpus, ces liens ainsi dénombrés sont seulement le fait de 138 sites. Ce qui revient à dire qu'il y a 140 sites, donc plus que la moitié, qui n'ont émis aucun lien sortant vers l'ensemble (.sn). La première conclusion qu'on peut tirer de ce constat, en attendant d'y voir plus clair, est que, d'une part, l'ensemble (.sn), du point de vue de son degré d'interconnexion, est très dispersée au niveau de sa « périphérie » et même des sites qui sont carrément en dehors. D'autre part, il y a un noyau constitué de quelques sites et qui émettent le plus de « sitations ». Pour approfondir notre analyse, nous allons prendre parmi ces 138 sites « sitants » (sites qui émettent des liens vers d'autres sites), les 30 premiers que nous avons représentés dans le tableau suivant :

Nom sites

Nb. de liens émis

TA

TS

www.sentoo.sn

44

Entreprise

Site de recherche

www.gouv.sn

43

Institution

Site de ressources

www.homeviewsenegal.sn

30

Entreprise

Site de recherche

www.dakarville.sn

24

Institution

Site de ressources

www.refer.sn

23

Institution

Site de recherche

www.arc.sn

22

Entreprise

Homeserveur

www.revedafrique.sn

20

Entreprise

Homeserveur

www.obs-industrie.sn

19

Institution

Site de ressources

www.emploi.sn

14

Entreprise

Site de recherche

www.imedia.sn

14

Entreprise

Homeserveur

www.technisoft.sn

13

Entreprise

Homeserveur

www.art.sn

12

Institution

Site de ressources

www.panos.sn

11

Institution

Site de recherche

www.enda.sn

10

Institution

Site de ressources

www.gainde2000.sn

10

Institution

Site de ressources

www.infoconseil.sn

10

Entreprise

Site de ressources

www.komkom.sn

10

Entreprise

Site de ressources

www.rts.sn

10

Institution

Site de recherche

www.sncds.sn

10

Entreprise

Homeserveur

www.sodefitex.sn

10

Entreprise

Homeserveur

www.minfinances.sn

9

Institution

Site de ressources

www.siagro.sn

9

Association

Site de ressources

www.capicom.sn

8

Entreprise

Site de recherche

www.cnp.sn

8

Association

Site de ressources

www.festivalthies.sn

8

Association

Site de ressources

www.spids.sn

8

Association

Site de ressources

www.2b1.sn

7

Entreprise

Homeserveur

www.arconline.sn

7

Entreprise

Site de recherche

www.education.sn

7

Institution

Site de ressources

www.fnuap.sn

7

Institution

Site de ressources

TOTAL

437

14 E ; 12 I ; 4 A

15 RS ; 8 RC ; 7 HS 

Notation : E= Entreprise ; I= Institution ; A= Association

RS= Site de ressource ; RC= Site de recherche ; HS= Homeserveur

Tableau 3 : Liste des 30 plus grands sites « sitants »

Nous voyons que ces 30 sites ont émis 437 des 706 liens internes globaux, soit plus de 60%. Ces sites sont en grande majorité, des sites d'entreprises et des sites d'institutions. Ces derniers, qui sont tous des sites d'institution administratives et d'organismes internationaux, montrent ici tout leur dynamisme quand on sait qu'ils ne représentent que 28% de l'ensemble des sites du corpus comparé au 55% des sites d'entreprise. Du fait aussi qu'ils soient dans leur grande majorité des sites de ressources, avec le souci de développer du contenu notamment local, c'est donc en toute évidence qu'ils soient ouverts aux sites sénégalais donc la création de liens vers eux. Pour les sites d'entreprises, (généralement connus pour être plus « introvertis » avec les homeserveur qui se cantonnent souvent à une présentation descriptive de l'entreprise), on peut dire que leur bonne place dans les sites « sitants » est due en partie à la présence de la quasi totalité des sites de recherche (ils sont 10 dans le corpus, et sur les 8 retrouvés sur cette liste, 6 sont des portails d'entreprise).

Pour approfondir notre compréhension du degré d'interconnexion dans l'ensemble (.sn), après avoir décrit les « sitants », nous allons étudier les « sités », c'est à dire les sites qui reçoivent des liens de la part d'autres sites). Et comme pour les premiers, nous allons choisir les 30 premiers sites « sités ».

Nom sites

Nb. de Liens reçus

TA 

TS

.gouv.sn

40

Institution

Site de ressources

.lesoleil.sn

25

Entreprise

Site de ressources

.walf.sn

22

Entreprise

Site de ressources

.ucad.sn

18

Institution

Site de ressources

.sudonline.sn

18

Entreprise

Site de ressources

.imedia.sn

14

Entreprise

Homeserveur

.arc.sn

14

Entreprise

Homeserveur

.refer.sn

12

Institution

Site de recherche

.primature.sn

12

Institution

Site de recherche

.enda.sn

10

Institution

Site de ressources

.sentoo.sn

10

Entreprise

Site de recherche

.lequotidien.sn

10

Entreprise

Site de ressources

.bicis.sn

10

Entreprise

Homeserveur

.osiris.sn

9

Association

Site de ressources

.metissacana.sn

9

Entreprise

Site de ressources

.lobservateur.sn

9

Entreprise

Site de ressources

.apix.sn

9

Institution

Site de ressources

.sonatel.sn

8

Entreprise

Site de ressources

.obs-industrie.sn

7

Institution

Site de ressources

.aps.sn

7

Institution

Site de ressources

.rts.sn

7

Institution

Site de recherche

.ird.sn

7

Institution

Site de recherche

.isoc.sn

6

Institution

Homeserveur

.laposte.sn

6

Entreprise

Homeserveur

.esp.sn

6

Institution

Site de recherche

.homeviewsenegal.sn

5

Entreprise

Site de recherche

.ugb.sn

5

Institution

Site de ressources

.nic.sn

5

Institution

Site de ressources

.ssi.sn

5

Entreprise

Homeserveur

.ita.sn

5

Entreprise

Homeserveur

TOTAL

330

15 E ; 14 I ;  1A

16 RS ; 7RC ; 7 HS ;  

Tableau 4 : Liste des 30 plus grands sites « sités »

Ici aussi nous constatons à peu prés le même phénomène d'inégale répartition des liens entre un coeur (avec peu de sites rassemblant un grand nombre de liens) et une « périphérie » (regroupant un grand nombre de sites avec peu de liens). Sur les 278 sites, ils ne sont que 155 à être « sités ». Cependant, la tendance de l'influence du « coeur » par rapport à la « périphérie » est beaucoup moins importante. Car, les trente premiers sites « sités » n'ont reçu que 330 liens sur les 706, soit prés de 47% comparé au 60% des 30 premiers sites « sitants ».

Les sites d'entreprise et les sites d'institution, comme type d'autorité, se partagent presque équitablement ce tableau. Pour ce qui est de types de site, les sites de ressources sont les plus nombreux comme ce fût le cas dan le tableau précédent, ce qui montre encore une fois leur importance dans l'espace Web sénégalais.

Afin de mieux affiner notre compréhension de l'interconnexion dans l'ensemble (.sn), nous avons fusionné ces deux tableaux. Le tableau issu de cette fusion nous a ainsi livrés une liste de 9 sites et que l'on peut considérer comme les plus grands sites « sitants » et « sités » de l'espace Web du Sénégal.

Nom sites

Nb. de liens émis

Nb. liens reçus

 TA

TS 

www.sentoo.sn

44

10

Entreprise

Site de recherche

www.gouv.sn

43

40

Institution

Site de ressources

www.homeviewsenegal.sn

30

5

Entreprise

Site de recherche

www.refer.sn

23

12

Institution

Site de recherche

www.arc.sn

22

14

Entreprise

Homeserveur

www.obs-industrie.sn

19

7

Institution

Site de ressources

www.enda.sn

10

10

Institution

Site de ressources

www.rts.sn

10

7

Entreprise

Site de recherche

TOTAL 

201

105

4 E ; 4 I 

4 RC ; 3 RS ; 1 HS 

Tableau 5 : Liste des plus grands sites « sitants » et « sités » de l'espace (.sn)

Figure 17 : Histogramme des plus grands sites « sitants » et « sités »

Ces 9 sites que nous pouvons considérer comme le « noyau » de l'espace Web du Sénégal et qui acquièrent de ce fait, une visibilité et un rayonnement assez important grâce au nombre de « sitations » émis et reçus, sont connu pour être des sites d'envergure, c'est à dire des sites très importants par leur taille et par l'institution, l'entreprise ou l'organisme qui en sont la responsabilité. Par exemple, nous avons parmi ces sites, la vitrine Internet de l'Etat du Sénégal (.gouv.sn), les trois plus grands sites portail et de recherche (.sentoo.sn, .homeviewsenegal.sn, .refer.sn) de l'ensemble (.sn) et enfin le site de l'un des plus dynamiques organismes internationaux installés au Sénégal, Enda Tiers-Monde (.enda.sn).

A l'opposé de ces sites qui jouent des rôles actifs dans l'espace Web sénégalais, nous trouvons des sites qui ne sont ni « sitants », ni « sités », donc qui sont complètement déconnectés de l'ensemble. Nous en avons dénombrés 88, soit plus de 30% du corpus ; ce qui est assez énorme.

Nous avons résumé ce que nous venons développer sur l'interconnexion dans le tableau suivant :

 

Nb. de sites

%

Seulement « Sitants »

35

12,5

Seulement « Sités »

52

18,8

« Sitants » et « Sités »

103

37

Ni « Sitants » ni « Sités »

88

31,7

TOTAL

278

100

* NB : Voir les listes de ces ensembles en Annexes

Tableau 6 : Tableau récapitulatif du degré de connectivité des sites sénégalais

En nous inspirant de la théorie du « Noeud Papillon » « Bow Tie » Theory (voir page 58) élaboré par Border et al. (2000) pour montrer la complexité de la connectivité du Web et qu'il n'est pas aussi densément connecté comme l'ont affirmé Albert, R et al. (1999) (voir page 58), nous avons essayé de représenter la connectivité de l'espace Web du Sénégal.

Figure 18 : Représentation de la connectivité de l'espace Web du Sénégal en « Bow-Tie »

Evidemment, notre objectif dans cette représentation n'est pas de mesurer le diamètre de l'espace Web du Sénégal encore moins de calculer la distance moyenne, en nombre de clicks, entre tel et tel site. En plus, nous ne travaillons pas sur des pages Web comme les auteurs de cette théorie, mais sur des sites. Ce que nous voulons c'est de montrer simplement que, à l'instar de l'image du Web démontrée par Border et al., l'espace Web du Sénégal est aussi très loin du concept de « Small world » fortement connecté. Ainsi, l'entité « Sitants » regroupe l'ensemble des sites qui ont émis des liens vers l'ensemble (.sn) sans en recevoir aucun. L'entité « Sités » rassemble les sites qui ont reçu des liens de la part d'autres sites (.sn) sans en émettre aucun. Toutes ces deux entités sont intrinsèquement liées au coeur de ce système qui englobe les sites qui émettent et reçoivent à la fois des liens. Nous précisons que, dans l'étude de Border et al., cette entité centrale qu'ils appelaient Strongly Connected Component (Composants Fortement Connectés) est la seule où toutes les pages sont reliées les unes aux autres par un chemin. Nous ne pourrons faire ce parallélisme en émettant la même conclusion dans notre cas, car encore une fois, notre but n'est pas de calculer le chemin entre les sites. Nous affirmons juste que, dans notre étude, les sites de ce coeur servent de passage obligé pour passer d'un site de l'entité « Sitants » vers un site de l'entité « Sités » même s'il n'est pas à exclure pour certains cas un chemin « Sitants »-« Sités » sans passer par le coeur. Enfin, il y a une entité qui est carrément déconnectée du reste de l'ensemble (.sn), sans liens émis encore moins reçus. La taille de cette entité est assez importante, prés du tiers du corpus ; ce qui confirme encore une fois la dispersion de l'espace Web du Sénégal. Nous avons essayé d'en comprendre un peu mieux sur ces sites en étudiant par exemple quels types de sites ils sont :

Figure 19 : Réseau asymétrique entre les sites « Ni sitantst, ni Sités » et les types de sites

Comme on s'y attendait, les sites complètement déconnectés de l'espace Web sénégalais sont en majorité des homeserveurs. Ils s'opposent aux sites de recherche qui sont complètement absents dans cet ensemble. Pour ce qui est des sites de ressources (25 sites sur 88) leur présence dans cet ensemble déconnecté parait un peu paradoxale compte tenu notamment de leur caractéristique et de leur nature plus ancrées sur le développement de contenu. Peut-être, sont-ils orientés vers des sites hors espace Web du Sénégal. Quoiqu'il en soit, vu la taille assez importante de cet ensemble déconnecté, ajouté à la présence de sites de ressources, nous avons tendance à confirmer les constats de Thomas Guignard (2002) sur l'extraversion des sites sénégalais. Cependant, la forte proéminence du « noyau » avec 37% des sites du corpus, est là pour montrer que l'espace Web du Sénégal présente un degré d'interconnexion assez raisonnable.

Qu'en est-il maintenant de ses liens externes et de ses connexions avec les sites hors ensemble (.sn) ?

précédent sommaire suivant