WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'accord d'association entre l'Algérie et l'Union Européenne

( Télécharger le fichier original )
par Khoudir LEGUEFCHE
Université Pierre Mendes France - Master 1 2008
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

Conclusion :

L'analyse des différentes étapes du partenariat entre l'Union européenne et l'Algérie démontre que cette dernière est particulièrement concernée par des relations qui lui ouvrent la possibilité du développement parce qu'elle a toujours fait partie. Les résultats contestés sont dues à l'attachement excessif aux positions politiques globales ; nous avons vu que l'objet principal du partenariat euro arabe - dont l'Algérie faisait partie- était la résolution de la question palestinienne - au moins pour le coté arabe-, or cette question n'est pas résolue à nos jours. La chute du mur de Berlin a contribué à l'orientation de l'Europe vers l'Est - retrouver son intégralité perdue- en dépit de ses relations avec le Sud.

L'expérience récente du partenariat a démontré que le succès de ce dernier dépend de plusieurs facteurs ; en premier lieu, il s'agit d'une implication de la société civile. Or, celle-ci est déçue, voir blessée par le sort des palestiniens et des iraquiens que la société internationale est accusée d'inefficacité quand il s'agit d'intérêt de peuples moins développés. En second lieu, il s'agit aussi, surtout pour cette dernière phase de partenariat de la capacité des pays partenaires à formuler leurs besoins, or, il est clair que ses derniers n'ont pas su construire les institutions sur de solides bases, ce qui n'a pas permis l'émergence d'une élite capable d'identifier les problèmes et les surmonter.

L'existence de projets multiples de partenariat euro méditerranéen depuis la fin des années 60 à nos jours reflète le changement de stratégies des uns et des autres et de cela le changement de l'ordre de priorité. Or, la réalisation d'objectifs aussi ambitieux demande un engagement à long terme.

Il a été établi que l'aide offerte par l'Union européenne dépend de plus en plus sur la satisfaction des pays bénéficiaires à certaines exigences. Or, à l'encontre du fait que ces exigences sont dans l'intérêt de ces pays en premier ; des déclarations comme celle du chef du gouvernement algérien lors du dixième anniversaire de la « Déclaration de Barcelone » faisant état que l'Europe exige trop en échange d'une poignée d'Euros, révèle l'existence de problèmes de fond.

Pour contourner les freins au partenariat, ce dernier doit être soutenu par la population en général et l'élite en particulier.

Or, la crédibilité et les liens de confiances nécessaires ne peuvent être rétablis qu'à long terme à travers des actions ou des positions renforçant l'estime des peuples aux grandes puissances. Toutes les parties ont intérêt à se montrer patient face à l'absence de résultats immédiats. Cela va de soit quand on compare le projet européen à celui américain.

Alors, l'action doit être multidimensionnel ; pour l'Europe, le moyen de gagner l'adhésion des peuples du Sud en général est la participation effective à la résolution des crises qui marques notre époque et qui ont trop duré. Pour assurer l'efficacité du partenariat, l'aide de l'Europe au niveau de la formulation des besoins et priorités est primordiale en plus d'un accompagnement humain renforcé dans toutes les étapes.

Pour l'Algérie, il est plus que jamais opportun de modérer ses positions envers les événements qui caractérisent l'actualité mondiale pour stimuler l'ouverture envers le monde et envers ses voisins pour ne pas être pénalisée par le sort des événements et éviter les situations de blocage.

Sur le plan intérieur, l'Algérie doit moderniser son mode de gestion de ses relations avec les institutions étrangères, qui demandent de plus en plus des compétences particulières pour suivre le rythme des mutations.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour