WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'occupation des milieux a risque et le statut socio economique des populations des quartiers Bepanda et Makepe Missoke


par Christine Laure MEUTOU
Université de Douala - Master 2010
  

sommaire suivant

DEDICACE

A mes parents
Retrouvez en ce travail le fruit de l'ensemble des efforts consentis jusqu'ici.

A ma grande maman arrachée à la vie quelques mois plus tôt, ta présence dans ce monde
aurait certainement été pour quelques choses dans la finalisation de ce travail.

REMERCIEMENTS

La dernière phase académique de ce mémoire est l'aboutissement d'un processus de construction auquel plusieurs personnes ont apporté, chacun, sa pierre à l'édification.

Qu'il me soit permis de remercier le seigneur qui m'a donné la force, l'espoir et le courage et d'avoir veiller tout autour de ceux qui ont accepté m'aider dans l'accomplissement de ce travail.

Je tiens tout d'abord à remercier les membres du jury, qui ont accepté m'accompagner lors de la dernière phase de ce travail.

Je n'aurai jamais assez de mots pour dire ce que je dois à mon directeur Dr Tchiadeu Gratien pour toute son assistance, sa rigueur, ses interpellations, son entière disponibilité tout au long de cette période. Merci d'avoir accepté conduire ce travail de bout en bout jusqu'au jour d'aujourd'hui.

Je remercie tous le corps enseignant du département de Géographie y compris ceux de l'ancien département de Géographie Histoire dont je faisais parti de la dernière promotion pour tous leurs enseignements et leurs volontés réelles de nous transmettre le savoir. Que tous nos professeurs missionnaires soient également remerciés.

Je remercie le Dr Etamé du département des Sciences de la terre de la faculté de Science et M. Eugène du département des sciences de la terre également pour m'avoir facilité le chemin d'accès aux données.

Toute ma gratitude à Messieurs Nzalla, Meva'a Abomo pour les conseils qui ont été d'un grand apport dans la conception et la réalisation de ce travail. Je voudrai également exprimer toute ma gratitude à l'endroit des populations de Bépanda et Maképè missokè qui ont bien voulu apporter leurs contributions dans la construction de ce travail. Ces remerciements vont notamment à l'égard de Mr Segning Maurice, Mr Monkam Raphael et Maruis.

Je remercie les responsables des centres médicaux de l'hôpital de district de Deido, du centre gynéco obstétrique Le Flambeau, la clinique Etienno et le centre médical St Pierre et Paul.

Je tiens à remercier de tout coeur mes parents qui m'ont toujours soutenus dans cette aventure et n'ont reculés devant aucune épreuve. Je leur serai toujours reconnaissante pour tout ce qu'ils ont bien voulu faire de moi. Je salue ici toutes leurs déterminations, leurs efforts et leurs sens du sacrifice. Je dis merci à papa Talla Siméon pour toutes ces fois où il a toujours su me prodiguer des conseils tout en me réconfortant.

Mes remerciements vont également à l'endroit maman Meutou Christine pour ces nombreuses fois où elle a pensé faire des ajouts pour l'avancement de ce travail. Que mes tantines soient également remerciées pour le soutien dont elles n'ont jamais cessé d'apporter pendant ces cinq longues années.

Je remercie ma camarade de classe et amie ; Mlle Nguebang louise claire pour toutes ces nombreuses fois où elle s'est investie pour ce travail. Mes remerciements vont également à l'égard de Mme kémou Nadège pour ses encouragements constants, M. Youmbi Henri, M. Kuitcha Cyril dont leurs aides m'ont été d'un grand secours pour l'achèvement de ce travail. Je ne voudrai pas oublier ma famille rapprochée avec qui nous avons jour après jour subis ces longues attentes jusqu'au jour d'aujourd'hui: Dalice, Olive, maman Jacqueline et la petite Michelle.

A mes frères et soeurs Ariane, Danielle, Grâce, Brice, Ivana, Michelle, Renaud, Corneille, Inès, Landry, Cabrel trouvez en ce modeste travail un exemple surtout à dépasser. Que ma nouvelle famille soit également remercier pour leur soutien moral et toutes leurs prières. Russel comment aurais- je pu t'oublier ? Certainement pas. Que l'accomplissement de ce travail puisse être un sentiment de légitime orgueil et de fierté. Merci pour toutes ces fois où tu as mis du sien afin que ce travail puisse retrouver sa forme d'aujourd'hui. Merci pour tout.

Je tiens à remercier mes amis et camarades de promotion : Kamgho casimir, Ngwa Vamon, Cheteu boniface, Yankam Carine, Nguebang louise et Nchofua Edwin.

RESUME

L'occupation des zones à risque est un problème réel dans le milieu urbain camerounais et en particulier dans la ville de Douala. En quelques années seulement le phénomène a pris une ampleur considérable avec la forte croissance démographique qui a ainsi influencé la demande de l'espace urbain. Les quartiers autrefois situés à la périphérie de la ville tels que Bépanda et Maképè missokè sont aujourd'hui devenu des quartiers péri centraux. L'occupation des milieux à risque n'est pas un phénomène nouveau, certes on constate une amplification du phénomène qui recrute de plus en plus les couches les plus démunies de la société. Bépanda et Maképè missokè sont deux quartiers de l'arrondissement de Douala Vè où nous avons choisi d'évaluer le phénomène parmi tant d'autres. L'objectif de cette recherche est de dégager le lien existant entre l'occupation des milieux à risques et le statut socio économique des populations installées dans ces sites et leur état de santé comme étant la conséquence de l'occupation de ces milieux. La méthodologie repose sur la logique hypothético-déductive. Nous avons employé la base de données portant sur les sondages auprès de 130 ménages à Bépanda et à Maképè Missokè, des entretiens avec des habitants, et les observations faites à Bépanda et Maképè missokè

Mots clés : milieux à risque, vulnérable, statut socio économique, dégradation de la santé des populations.

sommaire suivant