WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  la détermination des paramètres ultrasonores des gondolements des fibres dans un matériau composite à  matrice céramique renforcé des fibres du «rhectophyllum camerunense

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel Georges MBEI LISSOUCK
Université-Douala ( UFD Physiques et Sciences de l'Ingénieur) - DEA Mécanique-Matériaux 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION

Devant l'utilisation croissante des matériaux composites, la connaissance précise des propriétés mécanique des constituants, ainsi que la mesure précise des propriétés effectives des matériaux composites, ont été pour nous, des conditions nécessaires à la résolution d'un grand nombre de problèmes reliant son comportement global à la microstructure.

Les approches, tant expérimentales que théoriques, que nous avons développées dans cette étude, rentrent dans le cadre général précité. Au cours de cette étude, nous avons d'une part procéder à l'étalonnage de l'appareil ultrasonore à l'aide d'un bloc étalon normalisé en acier au carbone, d'autre part nous sommes passé à l'étalonnage d'un échantillon sain à base des fibres /plâtre afin d'obtenir des signaux (échos) de références. La caractérisation des paramètres optimums d'étalonnage par la méthode de contrôle par contact nous a permis d'obtenir les résultats ci-après :

- Vitesse de l'onde longitudinale : 6217 m/s

- Gain : 62,6 dB ;

- Fréquence : 15 MHz

- Palpeur piézo-électrique KrautKramer de fréquence 2MHz et Ø 12mm.

Il ressort que les échos obtenus confirment le caractère hétérogène de notre matériau composite. Il serait intéressant d'utiliser lors des essais futurs des palpeurs focalisant pour la détection des gondolements dans un matériau composite à base de plâtre et renforcé de fibres de "Rhectophyllum Camerunense". Les résultats obtenus sont intéressants et constituent une étape majeure pour la suite des travaux. Les résultats pourront être incorporés dans les codes de calcul des structures sous forme d'un facteur de gondolement ou facteur de sinuosité.

MEMOIRE DE MASTER II RECHERCHE 44 2008-2009

CONTRIBUTION Á LA DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES ULTRASONORES DES GONDOLEMENTS DES FIBRES DANS UN MATÉRIAU
COMPOSITE Á MATRICE CERAMIQUE RENFORCÉ DES FIBRES DU «RHECTOPHYLLUM
CAMERUNENSE».

BIBLIOGRAPHIE

[1]: BEAKOU A. ; ATANGANA J.A. ; NTENGA R. ; AYINA L.O. ; LEPETIT J., Physicochemical and micro structural characterization of "Rhectophyllum Camerunense" plant fiber. Composites. Part A, Applied science and manufacturing. 2008, vol.39, no 1, pp. 67-74.

[2]: GAY, D., Matériaux composites, 3ème édition. Paris : Hermès, 1991.569p. [3] : REYNE, M., Technologie des composites. 2ème édition. Paris : Hermès, 1995.190p.

[4]: ASKELAND, D., The science and Engineering of Materials, 3rd Ed., PWS Publishing Company, Boston, MA.1994.

[5] : ROYER, D. et DIEULESAINT, E. Ondes élastiques dans les solides. Tome1: propagation libre et guidée. Paris: Masson.1996.328p.

[6]: AULD, B.A. Acoustic fields and waves in solids. Vol.1.New-York: Wiley Interscience.1973.420p.

[7]: HUDSON, J.A., The excitation and propagation of elastic waves, Cambridge University Press, Cambridge, U.K., 1980.

[8]: KRAUTKRAMER, J. and KRAUTKRAMER, H., Ultrasonic Testing of Materials,3rd Edition, Springer-Verlag ,Berlin,1983

[9]: HOSTEN, B. Anisotropic materials characterization by simple or double transmission ultrasonic method. Ultrasonic International 89. Madrid (Spain), Juillet 1989, p.31-36.

[10] : ROUX, J., HOSTEN, B., CASTAGNEDE, B.et DESCHAMPS, M. Caractérisation mécanique des solides par spectro-interférométrie ultrasonore. Revue Phys. Appl., 1985, No 6, p.351-358.

[11]: HOSTEN, B. Reflection and transmission of acoustic plane waves on an immersed orthotropic and viscoelastic solid layer. J. Acoustic. Soc. Am., 1991,Vol.89. No 6 , p. 2745-2752.

[12] : DUBUGET, M. Evaluation non destructive des matériaux par ultrasons : caractérisation de l'état initial et suivi sous charge des propriétés d'élasticité linéaire et non linéaire d'alliages d'aluminium. Thèse de doctorat : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 1996.196p.

[13]: HSU, D.K. and HUGHES, M.S. Simultaneous ultrasonic velocity and sample thickness measurement and application in composites. J. Acoust. Soc. Am., 1992, Vol.92, No 2, p. 669-675.

[14] : LANDAU, L. et LIFCHITZ, E.M. Physique théorique. Tome 7 : Théorie de l'élasticité. Moscou : Mir, 1967. 207 p.

MEMOIRE DE MASTER II RECHERCHE 45 2008-2009

CONTRIBUTION Á LA DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES ULTRASONORES DES GONDOLEMENTS DES FIBRES DANS UN MATÉRIAU
COMPOSITE Á MATRICE CERAMIQUE RENFORCÉ DES FIBRES DU «RHECTOPHYLLUM
CAMERUNENSE».

[15] : THEVENIN, P. Synthèse sur la durabilité des structures composites en fibres de verre / résine époxyde. Collection de notes internes de la direction des études et recherches. Clamart : EDF, 1997. 114p.

[16] : François, D., et ZAOUI, A. Comportement mécanique des matériaux. Volume 2. Paris : Hermès, 1993. 496 p.

[17] : BERTHAUD, Y. Mesure de l'endommagement du béton par une méthode ultrasonore. Thèse de doctorat : Université Paris VI, 1988. 89 p.

[18]: SEZAWA, K., Dispersion of elastic waves propagating on the surface of stratified bodies and on curved surfaces. Bulletin Earthquake Research Institute, Vol. 3, 1927, pp. 1-18.

[19]: BRADAEL, I., Characterization of Ultrasonic Transducers, Chapter 5. Research Techniques in Nondestructive Testing. Vol. III, R. S. Sharpe Ed., Academic Press, London, 1997.

[20]: SATTER, F. J. and PARK, D.Y., Beam Equations for Ultrasonic Examination of cylindrical and spherical shape. American society for Nondestructive Testing. Spring Conference, Orlando, FL, April 11-15, 1986.

[21]: NJEUGNA Ebenezer, Dynamique des fluides. Notes de cours, ENSET-DOUALA, 2006.

[22] : PERDIJON, J., Le contrôle non destructif par ultrasons. Traité des Nouvelles Technologies, série Mécanique, Hermès (1993).

[24] : ZAREMBOWITH, A., "Les ultrasons", Que sais-je ? No 21, Presses Universitaires de France, (2003)

[25]:P.D.EDMONS, Ultrasonic's Methods of Experimental Physics.Vol 19, Academic Press, (1981)

[26]: RUDENKO, O.V.and HEDBERG, Nonlinear response of a layer to pulse interaction in diagnostic of small inhomogenities. Report of the RUSSIAN Academy of Sciences.Vol.374, No2, pp 194-197 (2000).

[27]: GRAM, HE. Durability of material fibres in concrete.In: SWAMY, RN. (Ed.). Natural fibre reinforced cement and concrete.Glasgow: Blackie, 1988.

[28]: GUIMARAES, SS. Vegetable fiber-cement composites In: International Symposium on vegetable plants and their fibres as building materials; 1990; Salvador.London; CHAPMAN and HALL, 1990.P.98-107.

[29] : AVESTON and Al. Composites Interfaces. J.Materials Sciences ,29(1994).110.

ANNEXES

CONTRIBUTION Á LA DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES ULTRASONORES DES GONDOLEMENTS DES FIBRES DANS UN MATÉRIAU
COMPOSITE Á MATRICE CERAMIQUE RENFORCÉ DES FIBRES DU «RHECTOPHYLLUM
CAMERUNENSE».

MEMOIRE DE MASTER II RECHERCHE 47 2008-2009

CONTRIBUTION Á LA DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES ULTRASONORES DES GONDOLEMENTS DES FIBRES DANS UN MATÉRIAU
COMPOSITE Á MATRICE CERAMIQUE RENFORCÉ DES FIBRES DU «RHECTOPHYLLUM
CAMERUNENSE».

[Annexe 1]

II-1 DESCRIPTION DES FIBRES DU Rhectophyllum Camerunense (RC)

Le Rhectophyllum Camerunense est une plante des forêts équatoriales et tropicales, de la famille des aracées, qu'on retrouve dans la zone forestière du Cameroun, du Nigeria et du Gabon ainsi que dans les forêts de galerie des régions tropicales. Etudié pour la première fois par NTEPENYAME en 1981, le RC est une plante qui se fixe sur le tronc de l'arbre au dessus du sol, fait pousser ses longues racines jusque dans le sol d'où elle puise ses nutriments. Ayant une tige courte, elle est une plante grimpante qui peut qui peut s'élever jusqu'à plus de 30 mètres au dessus du sol et, est appelée localement "nkapgué" chez les bassa et "ayang yop" chez les béti (voir fig.2.1)

Fig. 2.1 : plante grimpante du RC accrochée sur le tronc d'un arbre
Le RC a de longues racines aériennes (pouvant atteindre 35 mètres) qui sont de deux types :

- Plates (1.5 à 4 cm de largeur), pubescentes et non verruqueuses ; - Crampon horizontales, plates et pubescentes.

MEMOIRE DE MASTER II RECHERCHE 48 2008-2009

CONTRIBUTION Á LA DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES ULTRASONORES DES GONDOLEMENTS DES FIBRES DANS UN MATÉRIAU
COMPOSITE Á MATRICE CERAMIQUE RENFORCÉ DES FIBRES DU «RHECTOPHYLLUM
CAMERUNENSE».

Fig. 2.2 : racines du RC recouvertes de la peiicule protectrice.

La fibre végétale du RC est extraite des racines aériennes de cette plante qui sont souvent recouvertes d'une pellicule protectrice rugueuse. Ces fibres dont l'utilité est indéniable sont déjà utilisées traditionnellement dans la confection des filets de pêche et des cordes.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net