WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative des macroinvertébrés et leur impact sur le régime alimentaire de Clarias Gariepinus (Burchell, 1822) de deux cours d'eau permanents de la région ouest du Burkina Faso


par Souleymane Sanogo
Université Polytechnique de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) - Master Recherche en Analyse des Populations des Espèces Halieutiques 2010
  

précédent sommaire suivant

I. METHODOLOGIE

1.1 Présentation du milieu

La zone d'étude, située à l'ouest du pays, est l'une des régions les plus arrosées. On y trouve des cours d'eau permanents, des lacs, des mares et des sources d'eau souterraine. Le climat de type tropical soudano-sahélien est caractérisé par l'alternance de deux saisons distinctes: une saison des pluies de mi-mai à octobre et une saison sèche le reste de l'année.

Selon les informations reçues du Centre Météorologique Secondaire de Bobo-Dioulasso (CMSB) la pluviométrie annuelle varie de 900 à 1500 mm sur une moyenne de 85 jours de pluies; les températures minimales varient entre 18° C et 26° C, et les maximales de 30° C à 38° C. Les mois chauds sont les mois de février, mars, avril et mai ; l'évapotranspiration réelle est estimée à 860 mm. Les cours d'eaux permanents de la région bénéficient de la contribution des sources aquifères.

L'infiltration est seulement de 10% des pluies, car la zone est dominée par une texture peu perméable (Wellens et al., 2009).

La rivière Kou située entre le 11°05' et 11°25' de latitude nord et de 4°20' et 4°30' de longitude ouest, part de Péni au sud de Bobo-Dioulasso et se jette dans le Fleuve Mouhoun (figure 1). La rivière connaît à certains endroits la destruction de berges et l'ensablement. Le marigot Wé, prend sa source à 8 km au sud de Bobo-Dioulasso et rejoint le Kou au nord de la ville après l'avoir traversée. La plupart des plantes aquatiques sur ces deux cours d'eau sont de la famille des Poacae (représentée par Eulodina indica, Panicum sp, Panicum

anabatistum), des Convolvulacae (avec Ipomoea eriocarpa, Ipomoea pescapre) et des

Onagracae (avec Ludwizia sp).

1.2 Stations d'étude et périodes de récolte

Trois stations ont été retenues sur le Kou et une sur le Wé (figure 1). Le respect des croyances locales ne permettait pas de nombreuses duplications de l'échantillonnage sur le marigot Wé.

La capture des macroinvertébrés s'est effectuée en trois périodes à savoir la période d'étiage, le début de la saison des pluies et la période des hautes eaux. Les captures ont donc débuté en avril et elles ont pris fin en juillet avec une sortie par mois, soit 4 sorties au total. La sortie d'avril étant la période d'étiage, mai-juin correspond à la période de début de saison pluvieuse et juillet à la période des hautes eaux.

Station d'étude

Figure1 : Bassin du Kou indiquant les deux cours et les stations d'investigation (Source: VREO-2009)

précédent sommaire suivant