WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative des macroinvertébrés et leur impact sur le régime alimentaire de Clarias Gariepinus (Burchell, 1822) de deux cours d'eau permanents de la région ouest du Burkina Faso


par Souleymane Sanogo
Université Polytechnique de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) - Master Recherche en Analyse des Populations des Espèces Halieutiques 2010
  

précédent sommaire suivant

1.4 PROTOCOLE

1.4.1 Méthode d'échantillonnage

Pour cette étude, nous avons choisi l'approche multihabitat comme décrit par Moisan et Pelletier (2008). Les habitats échantillonnés sont les racines des plantes, les pierres, les branches mortes flottantes, la surface de l'eau et la vase (fond de l'eau). En effet selon ces auteurs, ce protocole est réalisé dans les cours d'eau à substrat fin et à écoulement lent. Ces caractéristiques se retrouvent au niveau de ces deux cours d'eau.

La récolte sur le terrain a nécessité la délimitation d'une surface de travail de 15 m2. La zone a été balisée par les ficelles et les piquets (figure 2).

Cours d'eau

Zone de récolte

Figure 2: Délimitation de la zone de récolte sur un cours d'eau

1.4.2 Récolte des macroinvertébrés

- récolte sur la vase

Le prélèvement du benthos s'est effectué à l'aide de la benne géologique de 300 cm2 de surface de balayage. Deux coups de benne sont portés sur le fond de l'eau soit une surface de

600 cm2. La vase obtenue, mélangée avec une quantité suffisante d'eau est passée à travers les mailles des différents tamis des plus grandes aux plus petites. Le tri se fait directement sur les différents tamis. Les macroinvertébrés sont récoltés et introduits dans les flacons contenant une quantité suffisante d'alcool. A l'aide de la loupe, les plus petits sont récupérés sur le tamis à petites mailles. Pour un échantillonnage plus complet, les vases retenues sur les deux derniers tamis sont conservées dans des bocaux avec un peu d'alcool, pour une fouille au laboratoire sous microscope.

- récolte à la surface

Cette récolte s'est effectuée avec l'épuisette, qui est promenée sur toute la surface d'échantillonnage. Ceux qui sont visibles sont traqués automatiquement.

Pour ne pas perdre les individus capturés, l'épuisette est mise dans le seau et le contenu est trié hors de l'eau. L'épuisette a aussi permis de capturer les individus nageant en profondeur.

- récolte sur les racines des plantes

Les plantes arrachées dans la zone sont rincées et l'eau de rinçage est passée entre les mailles du tamis de 0,2 mm. Les individus retenus sont recueillis.

- récolte sur les pierres

Les pierres en parties inondées de la surface sont recueillies et rincées et l'eau de rinçage est passée sur le tamis de 0,2 mm de maille. Les individus visibles sont préalablement recueillis.

- récolte sur les branches mortes

Cette récolte se fait juste après la délimitation de la zone de récolte. Toutes les branches mortes sur l'eau sont automatiquement recueillies dans l'épuisette. Les macroinvertébrés visibles sont récupérés directement. A l'aide de pinces, les écorces des branches sont écartées et les éventuels individus vus sont recueillis dans des flacons.

précédent sommaire suivant