WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative des macroinvertébrés et leur impact sur le régime alimentaire de Clarias Gariepinus (Burchell, 1822) de deux cours d'eau permanents de la région ouest du Burkina Faso


par Souleymane Sanogo
Université Polytechnique de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) - Master Recherche en Analyse des Populations des Espèces Halieutiques 2010
  

précédent sommaire suivant

1.4.3 Capture des poissons et récoltes des contenus stomacaux

Les C. gariepinus ont été capturés à l'aide de nasse très tôt le matin. Une fois capturés, ils sont tués par étouffement pour arrêter les processus de digestion. Au laboratoire, les poissons sont pesés et leur longueur totale est mesurée. Les estomacs sont recueillis avec le contenu et le poids du bol alimentaire des estomacs non vides est déterminé.

1.4.4 Mesure de caractéristiques physico-chimiques au niveau des stations

Ces mesures concernent la température, la profondeur, la conductivité, la transparence, le pH et la vitesse d'écoulement de l'eau. Elles se sont réalisées sur chaque station pendant les différentes sorties.

Les mesures de la température et de la profondeur ont concerné deux endroits différents à chaque station et une moyenne a été retenue.

Les mesures de la conductivité et du pH ont été réalisées sur des échantillons d'eau au laboratoire d'analyse de qualité de l'eau de l'ONEA.

En l'absence de matériel adéquat, la vitesse d'écoulement de l'eau a été estimée par la vitesse de déplacement d'un objet sur l'eau (Moisan et Pelletier, 2008). Quatre mesures ont été réalisées et une moyenne a été retenue par station. Les valeurs trouvées ont permis de comparer la vitesse d'écoulement des deux cours d'eau.

1.4.5 Identification des macroinvertébrés et analyses des données

1.4.5.1 Identification des macroinvertébrés

L'identification s'est limitée à la famille pour tous les individus.

L'identification des Insectes et leur classification taxonomique ont été faites au laboratoire sous un microscope binoculaire avec l'aide de clé d'identification de Merrit et Cummins (1984) et de Levêque (1981), de Roger et Jacques (1978) et du guide d'identification de Moisan (2006). Le guide de Moisan (2006) a aussi permis d'identifier les Mollusques et les Annélides. Le recours à des sites web a été profitable, car ces sites avaient assez d'illustrations sur les macroinvertébrés (confère webographie).

1.4.5.2 Analyse des données

* analyse des macroinvertébrés capturés par station

Pour comparer ces deux cours d'eaux, pendant les 3 périodes sus citées, nous avons considéré les moyennes à chaque période sur chaque cours d'eau. Pendant le traitement des données, les adultes ont été séparés des immatures (Nymphes et larves)

Deux études AFC ont été réalisées avec le logiciel R 2.10.0:

- une première qui a permis de comparer les deux cours d'eau pendant les trois périodes.

- une deuxième pour montrer l'affinité des macroinvertébrés aux différents substrats.

La densité numérique (nombre d'individus au m2) du benthos a été calculée au niveau de chaque rivière durant les trois périodes :

Ó des organismes benthiques échantillonnés

Densité (au mètre carré) = ---------------------------------------------------------- x 10000 cm2

600 cm2

Il est à noter que le total des organismes benthiques utilisé pour ce calcul est la moyenne considérée plus haut.

* analyse du régime alimentaire des poissons

Les estomacs des poissons ont été prélevés chez les individus en bon état. L'identification des proies s'est réalisée avec les documents cités plus haut.

Nous avons ainsi calculé :

- l'indice d'occurrence de Hyslop (1980) :

Io = (Nx/Nt)*100

Io : indice d'occurrence

Nx : nombre d'estomacs contenant une catégorie d'aliments

Nt : nombre total d'estomacs non vides

Cet indice permet de montrer la préférence alimentaire des poissons dans un lot de proies.

Ainsi : % Io<10 proies accidentelles

10 ? % Io ? 50 : proies secondaires

50 ? % Io : proies préférées (Hureau, 1970)

- le facteur de Fulton (1911) :

f= P/ L3

f: facteur de Fulton; P: poids (g) ; L: longueur (cm)

Cette relation implique que plus le facteur est élevé, plus le poisson est gros et il se trouve ainsi dans de meilleures conditions environnementales.

* calcul des constances a et b dans la relation poids-taille

Il existe une relation entre la longueur L et le poids P des poissons de la forme P=aLb a et b étant des constances, b est généralement compris entre 2,5 et 3,5 (Moreau, 1979, cité par Baijot et al. 1994).

La recherche de ces paramètres a nécessité une transformation logarithmique. Les limites de confiances de b ont été calculées comme proposé par Sparre et Vanema (1996).

précédent sommaire suivant