WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'adaptation cinematographique de On se chamaille pour un siege de Hyacinte Kakou

( Télécharger le fichier original )
par AKAFOU JOEL RICHMOND MATHIEU
INSAAC - DESA 2011
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

DEDICACE

A Liadé Ouassi Pauline ma mère et son époux.

REMERCIEMETS

La réalisation de ce travail n'a été possible grâce aux soutiens et aux bonnes volontés de certaines personnes à qui nous voulons manifester notre reconnaissance.

Au nombre de celle-ci, nous avons :

-M. Akaffou Alain Claude Wanda, notre directeur de mémoire pour sa disponibilité et ses précieuses directives.

- M. Kouassi Menzan Remi, Directeur de l'Ecole Nationale de Théâtre et de Danse.

- A mon père Akafou Zéphirin.

-Mme. Assemian Magni Elisabeth.

-A Mle ZAKO Olili Larissa

- Tout le corps professoral de L'ENTD pour leur savoir qu'ils nous ont donné durant ces quatre années de formation.

SOMMAIRE

DÉDICACE 1

REMERCIEMENTS 2

SOMMAIRE 3

AVANT PROPOS 4

INTRODUCTION 5

PREMIERE PARTIE : DE LA PIECE THEATRALE A L'ADAPTATION CINEMATOGRAPHIQUE DE `' on se chamaille pour un siège'' 11

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L'AUTEUR ET SON OEUVRE THEATRALE,'' ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE''. 12

CHAPITRE 2 : LA STRUCTURE EXTERNE ET INTERNE DE l'OEUVRE `'ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE'' 17

DEUXIEME PARTIES : L'ECRITURE CINEMATOGRAPHIQUE `'ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE''. 32

CHAPITRE 1 : ETUDE COMPARATIVE ENTRE L'ECRITURE DRAMATIQUE ET L'ECRITURE CINEMATOGRAPHIQUE. 33

CHAPITRE 2 : LES DIFFERENTS TYPES DE NARRATIONS. 42

TROISIEME PARTIES : LE FILM NE DE L'OEUVRE LITTERAIRE `'ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE. 47

CHAPITRE 1 : CINEMA ET LITTERATURE. 48

CHAPITRE 2 : PROPOSITION D'UN SCENARIO EXTRAIT DE L'OEUVRE DRAMATIQUE `'ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE'' 52

CONCLUSION 88

BIBLIOGRAPHIE 90

TABLE DES MATIERES 98

AVANT PROPOS

La formation à l'école nationale de théâtre et de danse est sanctionnée par un mémoire de fin cycle, qui permet à l'étudiant de démontrer ce qu'il a appris durant quatre années de formation théorique et pratique.

En ce qui concerne le thème de notre travail, il nous a été inspiré au vue de la situation lamentable que vit l'art cinématographique ivoirien, notamment l'écriture cinématographique. Le cinéma qui est une industrie pour d'autres nations, donc une source d'emploi qui fortifie leurs économies est laissé pour compte en Côte d'Ivoire.

C'est donc dans le souci d'apporter une nouvelle ère au cinéma ivoirien que nous avons décidé d'adapter une oeuvre dramatique ivoirienne traitant les maux et des tares de notre société. Notre choix s'est porté sur `'on se chamaille pour un siège'', de Hyacinthe Kakou''.

Nous avons comme pour tout travail scientifique, rencontré quelques difficultés liées au temps, à la collecte de certaines informations. Toutefois, notre volonté de mieux faire et de présenter un travail acceptable nous a aidés à surpasser ces écueils.

INTRODUCTION

Dans le domaine de l'art, la littérature plus précisément, nous assistons à plusieurs d'adaptations. Les oeuvres littéraires sont sources d'inspirations pour les créations cinématographiques. Ainsi la nouvelle le conte le roman sont les plus utilisés comme matériaux de créations cinématographiques. Le cinéma a abondamment puisé dans la matière littéraire.

Le théâtre n'est pas en marge de cette dynamique.

Ainsi tout en associant harmonieusement humour et dénonciation des tares, l'oeuvre théâtrale on se chamaille pour un siège1(*) de hyacinthe kakou suscite notre intérêt d'étude pour une adaptation cinématographique. Mais alors, quelles sont les raisons qui ont guidés notre choix. La première est la pertinence du récit dramatique mais qui manque de représentation. La deuxième s'explique par le fait que, le cinéma ivoirien souffre de mauvais scénarios cinématographique. La troisième raison et non des moindres est d'attirer l'attention des scénaristes ivoiriens sur les oeuvres théâtrales comme source d'adaptation en vue d'une représentation cinématographique.

Enfin, notre dernière raison provient du faite que des scénarios ivoiriens sont souvent mal inspirés, produisant alors de mauvaise trame cinématographique.

Ainsi, en orientant nos recherches vers ce domaine, notre souci majeur consiste à comprendre le fonctionnement et la manière d'adapter une oeuvre littéraire au cinéma. Cette perspective nous amène à la question suivante : outre les romans qui ont connus, plusieurs adaptations cinématographiques, existent-ils d'autres genres littéraires qui offrent eux aussi des possibilités d'adaptations cinématographiques ?

Quels sont les modes d'adaptations cinématographiques du texte dramatique ?

Comment fait-on l'adaptation cinématographique du texte dramatique ?

Pour répondre à ces interrogations, nous nous sommes intéressés aux genres théâtraux. Et nous avons recensés des écrits empiriques :

- la conquête du pouvoir dans on se chamaille pour un siège de hyacinthe kakou mémoire de N'goran loukou2(*) sylvain de fin de cycle DESA. Cette recherche nous démontre la pertinence du texte dramatique sur la situation sociopolitique de notre pays, et aussi sur la conquête du pouvoir.

A part cette première étude notre attention s'est porté sur le mémoire de fin de cycle DESA de Famien Ade Valéry sur le jeu cinématographique et jeu théâtrale quel apport ? Elle fait dans son étude une comparaison et présente les atouts du comédien par rapport à l'acteur de cinéma.

-en troisième plan le mémoire de fin cycle DESA de Aoua Boua André sur les rapports théâtre et médias audiovisuels. Cette étude nous présente le théâtre comme un art audiovisuel qui peut être filmé. D'où la notion du théâtre filmé.

Ces différentes recherches qui, somme toutes, présentent un intérêt artistique et scientifique indéniable n'ont pas cependant pas du moins de façon explicite, abordé la question d'un genre littéraire dans une perspective cinématographique. Mais qu'en est-il des écrits théoriques ?

Il est bien de préciser avant toute considération, que notre intention n'est pas de nous attribuer la primauté de cette étude, car bien des chercheurs et non des moindres y ont déjà réfléchi. Il s'agit d'auteurs suivants :

-Michel Serceau3(*) dans l'adaptation cinématographique des oeuvres littéraires a analysé le fonctionnement d'une oeuvre littéraire au cinéma.

-Renaut Dumont4(*) dans l'écrit à l'écran fait une réflexion sur l'adaptation cinématographique. Ensuite fait des recherches, propose des applications et propositions.

Dans la marche d'une bonne compréhension de notre thème et d'une approche plus claire de notre étude, nous avons décidé de définir chaque terme clés qui composent le sujet. Il s'agit de : adaptation et cinématographique.

De fait, l'adaptation  selon le dictionnaire patrice parvis, c'est la transposition ou transformation d'oeuvre d'un genre littéraire dans un autre. L'adaptation porte sur les contenus narratifs (le récit, la fable) qui sont maintenus (plus ou moins fidèlement avec des écarts parfois considérables). Adapter donc c'est réécrire entièrement le texte considéré comme simple matériaux. Et selon l'encyclopédie du cinéma de Roger Boussino, l'adaptation est la mise en forme cinématographique d'une idée, d'un sujet ou d'une oeuvre littéraire. Le point de départ d'une adaptation sa matière première peut être une idée, un sujet original ou toute oeuvre littéraire ou théâtrale préexistante.

Quant au mot cinématographique il est forgé à partir du du grec êßíçìá /kínçma, « mouvement » et ãñÜöåéí / gráphein, « écrire » signifie donc « enregistrement du mouvement ». Il fut utilisé pour la première fois dans le brevet déposé par bouly en 1982 et repris par les frères lumières en 1895. Le terme s'est imposé sous son abréviation de trois syllabes, sans doute en raison de leur équilibre euphonique, aux dépens du mot entier ainsi que d'une abréviation plus courte, ciné qui semble marquer une désinvolture trop grande par rapport au prestige populaire de l'art ainsi dénommé. Finalement ciné s'est trouvé entaché d'une pointe de vulgarité ; cinématographe d'une certaine affection voire de préciosité. Le cinéma est demeuré cinématographie pour sa part, est resté d'emploi nécessaire dans le langage officiel normal. Quand à l'adjectif cinématographique il s'est révélé irremplaçable, notamment par un néologisme forgé directement sur cinéma.

Pour une meilleure compréhension de notre travail, nous avons choisi de le traiter selon trois axes méthodologiques dont la sociocritique, la sémiotique théâtrale, et la narratologie. Et ensuite procéder a des techniques de collectes des informations dont la documentation ; l'observation, et l'entretien.

D'abord la documentation écrite nous a permis de collecter les informations relatives aux adaptations cinématographiques des oeuvres littéraires. Quant à la documentation orale, elle a amené à interroger les différents cinéastes dans le dessein d'obtenir de plus amples informations sur l'Adaptation cinématographique d'une pièce de théâtre.

L'observation ou la visualisation du spectacle théâtrale nous a permis d'analyser la transposition cinématographique d'une pièce théâtrale. Et aussi de comprendre l'autonomie de la création culturelle cinématographique consécutive à ce travail d'adaptation.

La narratologie qui est une méthode qui analyse les composantes et les mécanismes du récit. Tout récit a un objet. Il faut qu'il raconte quelque chose. Cet objet est l'histoire. Celle-ci doit être transmise par un acte narratif. Cet acte s'appelle la narration. Histoire et narration sont donc des constituants nécessaires de tout récit.

Ainsi, pour bien cerner l'apport de la narratologie, il importe de saisir la distinction entre trois entités fondamentales : l'histoire, le récit et la narration.

En deuxième lieu, nous avons utilisés la sémiologie théâtrale qui est une méthode d'analyse du texte ou la représentation. Attentive à leur organisation formelle du processus de signification par l'entremise des praticiens du théâtre et du public. Selon Foucault 5(*)« la sémiologie est l'ensemble des connaissances et des techniques qui permettent de distinguer ou sont les signes, de connaitre leurs biens et les lois de leur enchainement ». La sémiologie nous a permis de comprendre certains éléments et d'autres éventuels signent qui ont favorisé la compréhension de notre adaptation cinématographique.

Le choix de la sociocritique repose sur une position purement idéologique. Nous estimons qu'il pèse sur l'oeuvre littéraire un déterminisme social inéluctable car elle est inséparable des activités humaines. Autrement dit, l'oeuvre littéraire étant un produit social relève des mécanismes économiques, politiques, sociaux et idéologiques. Elle est donc le reflet d'une société donnée.

C'est pourquoi Barthélemy Kotchi5(*) a révélé que « toute oeuvre littéraire est considérée non seulement comme une totalité textuelle mais encore comme une totalité textuelle articulée sur la société. » il affirme encore que la sociocritique «  est une méthode qui permet d'analyser l'oeuvre dans sa globalité. Elle ne se contente pas de révéler la structure sociale telle qu'elle se présente dans le texte. Elle étudie aussi le fonctionnement des effets littéraires en rapport avec le contexte social. Ainsi le texte est avant tout l'expression d'un social vécu par la méditation de tout autre moyen d'expression ».

Les entretiens et l'analyse ont été pour nous l'occasion d'analyser et de comprendre l'adaptation cinématographique d'une oeuvre théâtrale. Pour une question de clarté, de cohérence et de concision, nous avons développé notre travail en trois grandes parties. La première est consacrée à l'étude de l'oeuvre théâtrale et son auteur. La deuxième partie a pour objectif de définir et comprendre les méthodes utilisées. De faire une étude comparative entre les deux formes d'écritures cinématographiques et dramatiques, aussi de proposer de définir les différentes formes narratives.

Enfin la dernière partie composée de deux chapitres fait une étude entre les deux genres d'écritures théâtrale et cinématographique. Et ensuite elle fera une proposition de scénario sorti de l'oeuvre théâtrale.

PREMIERE PARTIE 

DE LA PIECE THEATRALE A L'ADAPTATION CINEMATOGRAPHIQUE DE `' on se chamaille pour un siège''

CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE L'AUTEUR ET SON OEUVRE THEATRALE, ON SE CHAMAILLE POUR UN SIEGE.

I-PRÉSENTATION DE L'AUTEUR : HYACINTHE KAKOU

1-biographie

Né le 10 septembre 1953 à Agboville (Cote d'Ivoire) hyacinthe Kakou, professeur certifié de lettres modernes, a enseigné dans de nombreux lycées de Cote d'Ivoire. Il est détaché depuis 1999 au ministère de la culture et de la francophonie est en fonction à la direction du livre et de la promotion culturelle au sein dudit ministère. Hyacinthe Kakou a collaboré une vingtaine d'année en qualité de critique littéraire, au quotidien fraternité matin et Ivoir soir. Il est auteur de plusieurs pièces de théâtre.

2-bibliographie

Auteur de plusieurs pièces entre autre «  on a donné une année à ma femme » pièce mise en ondes et enregistrée par radio internationale, 1977. « Le fou du carrefour », créée avec le lycée des jeunes filles de bingerville, pièce lauréate au festival national du théâtre scolaire et universitaire 1994 (inédite). « Chut ça couronne » coécrite avec Tiburce Koffi et enfin « on se chamaille pour un siège » édité en 2007 par vallesse éditions.

* 1Hyacinthe Kakou auteur de l'oeuvre dramatique `'on se chamaille pour un siège `'

* 2 N'Goran Loukou : La conquête du pouvoir dans on se chamaille pour un siège mémoire de fin de cycle DESA juillet 2008 ENTD 76P

* 3 Michel Serceau : L'adaptation cinématographique des oeuvres littéraires, E. hachette 2007 paris

* 4 René Dumont : L'écrit à l'écran, Ed. Hachette 2004, 216P

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy