WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des paramètres morphométriques, climatologiques et hydrométriques du bassin du Kasaà» dans sa partie congolaise


par Modeste KISANGALA MUKE
Université de Kinshasa - Troisième Cycle (MSc) 2009
  

précédent sommaire suivant

III. 2. LE RESEAU HYDROGRAPHIQUE

Le réseau hydrographique du bassin du Kasaï est constitué d'un cours d'eau principal appelé rivière Kasaï mais alimentée par plusieurs affluents (carte 2).

III. 2. 1. LE DEGRE DE DEVELOPPEMENT DU RESEAU

III. 2. 2. LA DENSITE DE DRAINAGE

La densité de drainage, introduite par Horton, est la longueur totale du réseau hydrographique par unité de surface du bassin versant :

Dd =

Avec :

Dd : densité de drainage [km/km2] ;

Li : longueur de cours d'eau [km] ;

A : surface du bassin versant [km2].

La densité de drainage dépend de la géologie (structure et lithologie), des caractéristiques topographiques du bassin versant et, dans une certaine mesure, des conditions climatologiques et anthropiques.

En pratique, les valeurs des densités de drainage varient de 3 à 4 pour des régions où l'écoulement n'a atteint qu'un développement très limité et se trouve centralisé ; elles dépassent 1000 pour certaines zones où l'écoulement est très ramifié avec peu d'infiltration.

Selon Schumm, la valeur inverse de la densité de drainage, C=1/Dd, s'appelle « constante de stabilité du cours d'eau ». Physiquement, elle représente la surface du bassin nécessaire pour maintenir des conditions hydrologiques stables dans un vecteur hydrographique unitaire.

III. 2. 3. LA DENSITE HYDROGRAPHIQUE

La densité hydrographique représente le nombre de canaux d'écoulement par unité de surface.

F =

Où :

F : densité hydrographique [km-2] ;

Ni : nombre de cours d'eau ;

A : superficie du bassin [km2].

Le bassin du Kasaï compte en son sein plus ou moins 100 cours d'eau ; ainsi la densité de drainage vaut :

F = 100/625443,3 km2 =1,6 .10-4km-2

En somme, les régions à haute densité de drainage et à haute densité hydrographique (deux facteurs allant souvent de pair) présentent en général une roche mère imperméable, un couvert végétal restreint et un relief montagneux.

L'opposé, c'est-à-dire faible densité de drainage et faible densité hydrographique, se rencontre en région à substratum très perméable, à couvert végétal important et à relief peu accentué ; c'est le cas du bassin du Kasaï. Il a un couvert végétal qui lui permet d'alimenter ses aquifères et a très peu des reliefs montagneux.

précédent sommaire suivant