WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des paramètres morphométriques, climatologiques et hydrométriques du bassin du Kasaà dans sa partie congolaise


par Modeste KISANGALA MUKE
Université de Kinshasa - Troisième Cycle (MSc) 2009
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE CINQUIEME 

ANALYSES QUANTITATIVES DES DONNEES LIMNIMETRIQUES DE LUMBU

V. 1. LIMNIMETRIE

Le limnimètre est l'élément de base des dispositifs de lecture et d'enregistrement du niveau de l'eau : il est constitué le plus souvent par une échelle limnimétrique ou une règle métallique graduée placée verticalement ou inclinée, et permettant la lecture directe de la hauteur d'eau à la station. Si l'échelle est inclinée, la graduation est corrigée en fonction de l'angle d'inclinaison par rapport à la verticale.

La lecture de l'échelle limnimétrique se fait généralement au demi-centimètre près. Le zéro de l'échelle limnimétrique doit être placé au-dessous des plus basses eaux possibles dans les conditions de creusement maximum du lit dans la section de contrôle, et ce pour ne pas avoir de cotes négatives.

Les relevés limnimétriques ainsi recueillis constituent la base des estimations hydrologiques en matière d'aménagement des eaux, mais ils doivent être complétés par les mesures des débits liquide et solide pour ressortir des relations entre le niveau d'eau et le débit transité (Archive RVF ; TUMWAKA, 1994).

Conformément à l'état de lieu actuel, les études hydrologiques sont de plus en plus consacrées à une étude globale des écoulements. Cette approche aboutit souvent à la modélisation de la genèse et à la propagation des crues naturelles et accidentelles.

Pour lire et prédire ces genres de crues, nous disposons des données limnimétriques du Kasaï à l'échelle de LUMBU (longitude : 17°29'15''E, latitude : 3°16'20'' S, altitude : 306,27m) (Annexe2). Nous considérons uniquement pour cette étude le module maximum, le module minimum n'étant intéressant que lorsque le besoin en eau ne peut être satisfait par un prélèvement au fil de l'eau dans la rivière.

Tableau 4 : Maximums ordonnés de façon décroissante, écart à la moyenne et écart à la moyenne au cube en m de 1968 à 2006.

Années

Maximums

(Hi-H?)

(Hi-H?)

1970

3,20

0,66

0,287496

1979

3,18

0,64

0,262144

1977

3,15

0,61

0,226981

1969

3,05

0,51

0,132651

1976

3,02

0,48

0,110592

1968

2,99

0,45

0,091125

1985

2,91

0,37

0,050653

2002

2,70

0,16

0,004096

1989

2,69

0,15

0,003375

1991

2,69

0,15

0,003375

2003

2,65

0,11

0,001331

1996

2,62

0,08

0,000512

2001

2,60

0,06

0,000216

1975

2,55

0,01

0,000001

1983

2,55

0,01

0,000001

1971

2,53

-0,01

-0,000001

1973

2,50

-0,04

-0,000064

1987

2,49

-0,05

-0,000125

1986

2,48

-0,06

-0,000216

1994

2,48

-0,06

-0,000216

2004

2,48

-0,06

-0,000216

1988

2,45

-0,09

-0,000729

1974

2,43

-0,11

-0,001331

1995

2,42

-0,12

-0,001728

1990

2,41

-0,13

-0,002197

1997

2,41

-0,13

-0,002197

2000

2,41

-0,13

-0,002197

2005

2,41

-0,13

-0,002197

1972

2,40

-0,14

-0,002744

1978

2,40

-0,14

-0,002744

1982

2,38

-0,16

-0,004096

2006

2,35

-0,19

-0,006859

1980

2,30

-0,24

-0,013824

1999

2,26

-0,28

-0,021952

1981

2,22

-0,32

0,032768

1992

2,16

-0,38

-0,054872

1993

2,14

-0,40

-0,064

1998

1,99

0,55

0,166375

1984

1,86

0,68

0,314432

Moy

2,54

 

 

Ecart type

0,31057345

 

 

Somme

 

 

0,790901

précédent sommaire suivant