WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Du mode de traitement des ordures ménagères dans la cité d'Uvira, cas des fractions biodégradables et non biodégradables


par Christine AMINA KABIRABA
Institut Supérieur de Développement Durable - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

0.5. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Le choix de notre sujet est motivé par le souci de participer à la résolution des problèmes de gestion de l'environnement naturel en vue d'avoir un environnement de qualité en améliorant la santé publique de la population de la cité d'Uvira.

En effet dans les pays africains en général et en RDC en particulier, on constante plusieurs cas de décès liés aux maladies telles que la malaria, la fièvre typhoïde, le cholera, les maladies parasitaires, etc....Et la plupart de ces maladies sont liées à la médiocrité du système d'assainissement et l'insuffisance de l'eau potable.

Nous constatons malheureusement qu'en dépit de ces multiples cas de maladies mortelles, il n'existe presque pas dans notre pays, un système de prise en charge de la gestion de déchets. Ceci expose régulièrement la population à des cas de maladies répétées, restées endémiques dans notre milieu.

Les déchets déposés dans différents endroits de la cité d'Uvira souille le sol, l'eau et l'air avec comme conséquence, la destruction de l'environnement. Cette dégradation de la biosphère a des conséquences néfastes sur tous ces êtres vivants qui s'y développent.

En tant que technicien supérieur en développement rural et de surcroit environnementaliste averti, la question de la protection de l'environnement est la notre. Le monde doit être rendu vivable grâce à nos efforts et à notre souci pour les générations futures à bénéficier d'un environnement de qualité afin de contribuer à la résolution de ce problème qui pèse sur notre existence. Nous avons proposé une nouvelle stratégie pour lutter contre l'insalubrité et pour une bonne revalorisation des ordures, ce qui justifie le choix de notre thématique.

0.6. DELIMITATION SPATIOTEMPORAIRE DU SUJET

Les recherches portent sur la cité d'Uvira, territoire d'Uvira, province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo qui a retenu notre attention à cause de leur état de l'insalubrité qu'elle présente ce dernier temps. Les enquêtes réalisées dans cette étude se déroulent de janvier à Août 2013.

0.7. CADRE THEORIQUE DU TRAVAIL

Au vu de ce travail, notre recherche a porté sur la recherche-action de la population de la cité d'Uvira sur la gestion durable de l'environnement. D'où, une attention particulière a porté sur les problèmes identifiés dus par la mauvaise gestion des déchets dans la dite contrée. C'est ainsi qu'il n'est pas inutile de faire remarquer que les problèmes environnementaux ignorent les frontières, et une collaboration mondiale ou régionale doit parfois compléter les initiatives nationales ou locales. Néanmoins, une certaine prise de conscience débouche de plus en plus souvent sur l'action. C'est pourquoi l'approche globale, lorsqu'une fonction est mal adoptée au système global, il se produit un disfonctionnement qui affecte, à un moment donné ou plusieurs éléments du système.

Et pourtant, de nos jours, les questions touchant la gestion des déchets urbains et, par extension, la planification et la gestion de l'environnement urbain comptent parmi les plus complexes auxquelles doivent répondre les gestionnaires urbains en raison de leurs effets sur la santé humaine, le développement durable et la situation financière des villes. Si la gestion des déchets dans les villes africaines apparaissait autrefois comme une activité de nature purement technique, organisationnelle et financière, on se rend compte aujourd'hui qu'elle comporte une dimension culturelle marquée et qu'elle constitue un très important levier du pouvoir.

Ainsi, nous espérons que cette recherche donnera lieu à des mesures concertées en vue de régler le grave problème de la gestion des déchets urbains en Afrique et en particulier dans la cité d'Uvira, et qu'elle nous permettra d'approfondir notre compréhension des enjeux et d'améliorer la qualité de vie de l'environnement urbain ayant accès à un meilleur système d'assainissement.

précédent sommaire suivant