WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Définition d'un outil cartographique d'aide à  la décision dans le domaine de la méthanisation

( Télécharger le fichier original )
par Johan Poquet
Université Rennes 2 Haute Bretagne - Master 2 Aménagement du Territoire - Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2 L'approche par la cartographie et les SIG

« Un système d'information géographique, ou SIG, est un système informatisé qui comprend une base de données sur un ensemble d'unités géographiques, et un logiciel ou un ensemble de logiciels permettant de gérer le stockage, la mise à jour, un accès efficace (facile, rapide et sûr) aux informations, le traitement et la représentation visuelle de ces données. La réalisation d'un SIG est une opération très lourde, elle se justifie pour des organismes ayant besoin d'opérations répétitives de mise à disposition rapide d'une information localisée » (BEGUIN, 2012 [2]).

Le SIG est donc l'outil qui convient le mieux, compte tenu des besoins émis par la société Armorgreen, à ce qu'il est nécessaire de développer. En effet, une variation des échelles d'étude est possible, et une fois celui-ci mis en place, l'édition de cartes multiples est rapide ; celles-ci constituent une aide majeure pour la prise de décision, à travers une représentation visuelle intuitive, claire et représentative de la réalité.

Sa réalisation passe par la mise en place d'une méthodologie bien précise, qui a été affinée tout au long de cette étude. Elle sera sans aucun doute amenée à évoluer davantage dans l'avenir, ceci est donc le socle d'un outil qui peut être modifié, adapté, amélioré selon les besoins de celui qui l'utilise.

Le logiciel retenu pour cette étude fut la suite ArcGis 10, mais l'ensemble des traitements pourrait être effectué à l'aide d'autres logiciels (MapInfo, Qgis, GvSIG...). L'ensemble du travail effectué utilise la projection cartographique Lambert 93 et le système géodésique RGF 93.

Sous-système

d'analyse spatiale

Sous-système
d'acquisition des
données
géographiques

Sous système de
présentation
cartographique

Sous système de
gestion et
d'interrogation de la
base de données

Base de données géographique

Figure 9 - Structure d'un système d'information géographique
(LAURINI, 1993 [5])

38 | P age

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

3.3 Méthodologie mise en place

La méthodologie mise en place fut structurée et peut ainsi être résumée à l'aide de la figure 10, dont chacune des étapes sera détaillée au sein de cette étude.

4. Détermination
d'une aire
d'influence de
chaque critère
sur le territoire

7. Analyse, remise en question et amélioration de la méthodologie

1. Identification

des facteurs
déterminant le

potentiel de
développement

2. Récupération
des données

3. Mise en
forme des bases
de données SIG

6. Cartographie
et mise en forme

finale des

données

5. Pondération de l'influence de ces espaces les uns par rapport

aux autres

Figure 10 - Méthodologie mise en place

À noter que ce travail se concentre donc sur les régions Bretagne, Basse-Normandie et Pays de la Loire, par souci de proximité et d'ancrage historique de l'entreprise dans ces trois régions. Cependant, l'étude menée et l'outil développé ont vocation par la suite à être étendus à d'autres régions.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy