WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Définition d'un outil cartographique d'aide à  la décision dans le domaine de la méthanisation

( Télécharger le fichier original )
par Johan Poquet
Université Rennes 2 Haute Bretagne - Master 2 Aménagement du Territoire - Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

3.1 La demande d'Armorgreen

Comme expliqué dans l'introduction de cette étude, la société Armorgreen s'est lancée dès 2011/2012 dans le développement d'unités de méthanisation sur le territoire français. Cette activité s'est vue consolidée avec le rachat de la société AEB Methafrance en février 2012, leader français de la méthanisation agricole avec une vingtaine d'installations à son actif. La société a également pour ambition de se lancer dans l'éolien dans les années à venir.

Tout projet de production d'énergie se heurte à plusieurs problématiques, comme la proximité ou non du réseau électrique d'acheminement pour réinjecter l'électricité produite, les différentes façons de valoriser celle-ci, la présence de gisements (vent, ensoleillement, biomasse...), les caractéristiques réglementaires liées aux territoires (ZDE*, zones naturelles protégées, ZRR...) ; toutes ces questions doivent être prises en compte pour assurer le bon développement d'un projet et sa rentabilité économique dans le temps.

À titre d'exemple, les schémas régionaux éoliens sont des documents officiels produits par les régions et recoupent la plupart de ces informations géographiques, souvent sous forme de cartes. Ces documents sont d'une aide précieuse pour le développement et la prospection de projets éoliens. A contrario, il n'existe pas de document de ce type pour le développement de la méthanisation sur le territoire français.

C'est dans ce contexte que la société Armorgreen, afin de faciliter ses démarches de prospection sur le territoire pour le développement de projets de méthanisation, a donc besoin d'un d'outil d'aide à la décision. Celui-ci doit pouvoir contribuer à planifier la stratégie globale de prospection de l'entreprise, mais il doit également permettre d'orienter un choix, s'il se pose, entre un site d'implantation pour le développement d'un projet plutôt qu'un autre. Une variation des échelles d'étude est donc indispensable. Pour finir, c'est un outil qui se doit d'être généralisable à l'ensemble du territoire, afin de permettre des comparaisons entre les lieux étudiés.

En quoi l'outil SIG* peut-il répondre à cette demande de la société ? Dans quelles mesures va-t-il permettre de compiler, croiser un ensemble de données de sources et de natures variées ? Quelles ont été les différentes étapes, la méthodologie de sa construction et que peut-on déduire des premiers résultats obtenus ? Quelles perspectives celui-ci offre-t-il pour l'avenir ?

Cette troisième et dernière partie détaillera la mise en place de cet outil, en caractérisant d'une part les données utilisées, et en expliquant d'autre part les traitements et les croisements effectués entre elles. Enfin, une critique des résultats viendra conclure ce travail.

37 | P a g e

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy