WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Définition d'un outil cartographique d'aide à  la décision dans le domaine de la méthanisation

( Télécharger le fichier original )
par Johan Poquet
Université Rennes 2 Haute Bretagne - Master 2 Aménagement du Territoire - Gestion de l'Environnement 2013
  

précédent sommaire suivant

1.4 Valorisation du biogaz

Le biogaz produit par voie de méthanisation peut se valoriser de façons différentes. La cogénération est le moyen le plus répandu actuellement, mais l'injection sur le réseau GrT de biométhane et l'utilisation de bio-carburant sont également en plein essor.

Figure 4 - Les différents types de valorisation du biogaz (Grt Gaz, 2012, [79])

1.4.1 Chaudière

Le biogaz peut éventuellement être valorisé intégralement en chaleur (chaudière), si les besoins à proximité sont considérables et constants (eau chaude, vapeur), mais ces installations restent relativement rares. Elles ont surtout vu le jour avant 2006, période durant laquelle il n'y avait pas de tarif réellement incitatif pour le rachat de l'électricité produit dans le cadre d'une valorisation de biogaz. La plupart des nouvelles installations s'orientent aujourd'hui vers de la cogénération.

1.4.2 Cogénération

La cogénération est le processus qui englobe la production d'électricité et la production de chaleur à partir de biogaz.

Le module de cogénération est constitué d'un moteur qui entraîne un alternateur, générateur de courant électrique. Un groupe de cogénération possède un rendement électrique d'environ 35%. La récupération de la chaleur permet d'atteindre un rendement global de 85% si toute la chaleur produite est utilisée (Biogaz-Energie-Renouvelable [72]).

15 | P a g e

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

Figure 5 - Rendement d'une cogénératrice (ADEME [5])

Trois types de moteur de cogénération biogaz peuvent être utilisés :

- Moteur à gaz : ne fonctionne qu'au biogaz, avec un coût d'investissement et d'entretien élevé.

- Moteur dual fuel : l'injection d'une petite quantité de fioul (10% de l'énergie consommée), est utilisée pour enflammer le mélange air/biogaz. Ce type de moteur est coûteux à l'investissement et engendre des frais d'achat et de stockage de fioul, mais le rendement électrique est meilleur que pour un moteur à gaz, surtout pour les petites puissances.

- Turbine et microturbine : le biogaz est injecté dans de l'air comprimé et brûlé. Les gaz de combustion chauds et à haute pression sont détendus dans une turbine qui entraine l'alternateur.

Type

Puissance

Rendement
électrique

Rendement
Thermique

Moteur à gaz

De 20 kW à + de 2 MW

30 à 40 %

40 à 50%

Moteur dual fuel

De 20 à 500 kW

30 à 45 %

35 à 45%

Turbine

De 5 MW à 300 MW

30 à 35 %

~ 50%

Microturbine

De 30 kW à 200 kW (1MW)

26 à 33 %

45 à 55%

Tableau 1 - Rendement d'une cogénératrice (ATEE, 2011, [22])

Pour le moment, pour des installations de puissance comprises entre 30 et 300 kWe, la rentabilité économique semble plus intéressante avec un moteur dual fuel. Cependant, avec l'envolée du prix du pétrole cette situation sera certainement amenée à changer. Les microturbines ont un rendement énergétique moins bon que les moteurs, pour des dépenses plus élevées, elles sont donc rarement utilisées (COUTURIER, 2009 [31]).

16 | P age

POQUET Johan Société Armorgreen

M2 Géographie - Aménagement du Territoire - ETA - 2013 Université Rennes II

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy