WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le journal télévisé en Chine et en France


par Shengxuan MI
Université de paris 3 (Sorbonne Nouvelle) - Master 2013
  

précédent sommaire suivant

5. L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, (chapitre III. les voix du studio) Guy. Lochard

Dans le chapitre 3, l'auteur décritd'abord une période de transition d'un héritage radiophonique et cinématographique à un nouveau « régime de vérité »68. En France, au début, le JT se caractérise par certains éléments des bulletins radiophoniques dans la première décennie (1945-1955).69 Il est difficile d'indiquer précisément une idée de contenu des résumés de ces premières présentations du JT français. Au milieu des années 1960, le nouveau régime qui arrive manifeste surtout pour les journalistes expertisés. D'abord ceux-ci concernent des prestations de spécialiste avec l'apparition de second présentateur, les journalistes de sédentaires. Ici, il s'agit de pénétrer les causes potentielles et de trouver les possibles conséquences, au lieu de savoir ce qui se passe. Secondement, la production de « dossier » 70 : on se concentre sur les thèmes communs d'approches variables et complémentaires, y compris des discussions entre les spécialistes et experts.

L'auteur résume aussi le fonctionnement et la caractéristique du présentateur qui se manifeste comme « centre de gestion du dispositif où convergent les différents espaces et les différentes temporalités du JT »71L'auteur utilise l'expression « les yeux dans les yeux » pour décrire le présentateur, face au téléspectateur, qui regarde à la caméra et qui s'exprime en utilisant un prompteur. Afin d'assurer la continuité entre les différentes parties du sommaire, le présentateur est considéré comme le garant de la bonne communication avec les

68G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P49

69G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P49

70G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P50

71G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P50

MI Shengxuan MEMOIRE M1

23

téléspectateurs. En même temps, Il joue aussi un rôle qui se situe dans un état égal et pas une position supérieure par rapport au téléspectateur parce que très souvent, le présentateur manifeste aussi avec certains l'émotivité (surprise, colère, joie etc.) quand ils découvrent les images simultanément. Par conséquent, Celui-ci peut raccourcir les distances entre les téléspectateurs et le présentateur en trouvant certaines émotions qui sont également partagées entre les deux. Donc le présentateur est comme une image identificatrice, selon cette qualité particulière, du point de vue de l'auteur, il y a deux grands registres d'interprétation du JT qui dépassent le simple paramètre de la voix 72:

Celui de « la personnalisation »73: Grâce aux journalistes historiques qui ont poussé à l'extrême les télévisions françaises, ce phénomène de la personnalisation est encore très présent dans le JT français. Quelques fois, il est bien manifesté par une marque évidente du programme (« Le journal télévisé de ... »). Le présentateur se caractérise par une subjectivité très forte de son propos, par exemple son propre style de paroles, l'emploi de « je ». L'auteur illustre encore les effets de vocaux en accompagnant les signes manifestes afin d'exprimer ses émotions : le présentateur va utiliser un ton plus léger quand il annonce les nouvelles sportives ou culturelles, mais il va encore utiliser un ton solennel et dramatisant à l'annonce des principaux titres.

Celui de « la distanciation » 74: Contrairement au premier type de personnalisation, ce registre se manifeste par une neutralisation de toute trace de subjectivité en s'exprimant d'une manière impersonnelle (généralement, remplaçant je par il), ainsi avec l'accompagnement de voix non émotionnelle (élocution rapide, prosodie monocorde). Ce type de parole de l'impersonnalité est arrivé assez tardivement en France, c'est dans les pays anglo-saxon qu'il est présent le plus souvent, surtout dans les chaînes d'information, les émissions d'information se caractérisent par la qualité énonciative.

Quant au JT chinois, il existe aussi les deux types de registre de l'interprétation. Mais en Chine, jusqu'à la fin des années 1990, il y a le type de « personnalisation ». Auparavant tous

72G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

73G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

74G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

MI Shengxuan MEMOIRE M1

24

les JT chinois suivent la « distanciation ». Depuis l'apparition du registre « personnalisation », par rapport au stéréotype de JT qui veutseulement diffuser les informations et le propos de

présentateur qui est purement impersonnel et avec aucune émotivité, aujourd'hui les présentateurs peuvent ajouter une petite partie de leurs points de vue personnels et les idées subjectives.

Encore dans l'ouvrage de l'auteur GUY LOCHARD, il synthétise d'abord quelque caractéristique linguistique. Les caractéristiques linguistiques de JT sont différentes par

rapport à celles de journaux de presse écrite (quotidien ou hebdomadaire). « En raison de

« ciblage » sociologique ou de positionnements idéologiques plus affirmés, ce type de support d'information emprunte des langues plus spécialisées, tout en ayant recours à des jeux

d'implicites (allusions, clin d'oeil) renvoyant à des valeurs et des savoirs partagés. »75Ceux-ci vont favoriser les phrases simples et les phrases nominales et en même temps rejeter les phrases complexes. Le journal télévisé en ajoutant les sons et les vidéos est considéré comme une façon de comprendre les informations plus facilement qu'avant.

Il y a encore les différents rôles communicationnels qui permettent d'assurer le bon déroulement dans le JT français. Selon les différentes séquences en composant le JT76 : 1. « rôle annonçant, présentant » : Présenter les titres de l'édition ou énoncer les nouvelles. 2. « Rôles narrant, décrivant » : Expliquer et préciser celle-ci via la forme d'un récit descriptif reposé ou non sur des images. 3. « rôle questionnant » : Demander un invité présent sur le studio. 4. Commenter et critiquer un événement sous la forme d'une analyse, d'un commentaire, un expert ou une évaluation « rôle évaluant ».

« L'emploi de ces rôles communicationnels est fondamentalement conditionné par le moment d'énonciation, autrement dit la place dans le déroulement du journal : en ouverture ou en

clôture, avant un sujet pour un lancement ou après pour réaliser un « pied ». Il dépend la personnalisation ou la distanciation. »En France, le JT est monopolisé par un présentateur unique et peut être réparti entre deux ou trois présentateur

75G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P53-54

76G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P53-54

MI Shengxuan MEMOIRE M1

25

précédent sommaire suivant