WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique : réglementation et financement des PME dans la zone UEMOA

( Télécharger le fichier original )
par MOUNKAILA Soumana Illiassou
Ecole Supérieure de Technologie et de Management de Dakar (ESTM) - Licence en Finance Comptabilité 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Mode de financement basé sur l'endettement

Comme nous l'avons souligné plus haut, il existe essentiellement deux modes de financement. Un financement indirect qui est basé principalement sur l'intermédiation des banques, et un financement direct où les agents se rencontrent par le biais des marchés financiers. Aujourd'hui, un peu partout dans le monde, l'économie est fortement influencée par le développement des marchés financiers et tend vers une économie de marché. L'une des raisons pouvant l'expliquer est le fait que les agents à besoin de financement, particulièrement les Etats, soumis à une dette et des déficits budgétaires sans cesse croissants, sont à la recherche d'un financement à moindre coût offert par les marchés financiers. C'est ainsi que le milieu des années 80 marque le début d'une baisse considérable du taux d'intermédiation bancaire, au profit du financement sur le marché financier, passant par exemple en France de 75,2 % en 1994 à 53,6 % en 2009.

En Afrique de l'ouest par contre, l'économie est toujours au stade d'endettement, sa plus grande partie étant financée par le recours au crédit bancaire. La primeur du marché financier de l'UEMOA, sa difficulté d'accès et aussi le fait qu'il ne soit pas très développé sont d'autant de raisons qui peuvent expliquer ce fait. Mr Ahmed Abdelkéfi dans son entretien accordé à Les Afriques, affirme ainsi que « plusieurs managers africains ont compris qu'ils ne peuvent pas développer leurs entreprises localement et encore moins à l'échelle régionale avec de la dette bancaire », avant de rajouter, toujours dans le même entretien que « l'économie d'endettement n'a pas d'avenir en Afrique »2. En effet, ce mode de financement n'est pas sans conséquences sur l'économie ouest africaine.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net