WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique : réglementation et financement des PME dans la zone UEMOA

( Télécharger le fichier original )
par MOUNKAILA Soumana Illiassou
Ecole Supérieure de Technologie et de Management de Dakar (ESTM) - Licence en Finance Comptabilité 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre I : La finance islamique et son impact sur l'économie ouest africaine

Le transfert de fonds des agents à capacité de financement vers ceux à besoin de financement peut se faire de plusieurs façons dans la zone UEMOA. Il est nécessaire dans ce chapitre d'étudier le système financier de l'espace UEMOA et les conséquences de ce mode de financement sur l'économie ouest africaine.

Section I : Présentation du système financier de la zone UEMOA

1. L'intermédiation financière dans l'UEMOA

1.1. Les modalités de financement dans l'UEMOA

Les agents économiques ayant des besoins de financement ont différents moyens pour attirer

les capitaux détenus par les agents économiques à capacité de financement. Il existe dans

l'UEMOA deux types de financement : le financement indirect et le financement direct.

? Le financement indirect : Le financement indirect de l'activité économique fait intervenir un agent économique qui fait le lien entre les autres. On parle alors d'intermédiation financière. Cette intermédiation est faite par les banques qui d'une part, collectent l'épargne auprès des ménages, et de l'autre, prêtent aux entreprises les sommes nécessaires au financement de leur activité. Une économie qui fonctionne grâce essentiellement au rôle d'intermédiation des banques est appelée « économie d'endettement ».

L'activité bancaire est en croissance comme en témoignent ces chiffres de la commission bancaire de l'UMOA :

Tableau I.1 : Indicateurs d'activité et ratios caractéristiques des établissements de crédit sur base sociale (en milliards de F CFA)

UMOA

2008

2009

2010 (*)

Total bilan

10 218

11 453

13 471

Crédits à la clientèle

6 071

6 573

7 463

Autres emplois

2 083

2 392

3 322

Dépôts et emprunts

7 425

8 442

9 931

Fonds propres nets

774

938

1 202

Autres ressources

669

709

769

Produit net bancaire

741

776

862

Résultat brut d'exploitation après amortissements

258

240

267

 

13

Licence 3 Finance - Comptabilité Année académique 2013 - 2014

La finance islamique : Réglementation et financement des PME dans l'espace UEMOA

SOUMANA ILLIASSOU Mounkaila

Taux net de dégradation du portefeuille

7,1%

7,3%

6,9%

Taux de provisionnement des créances en souffrance

68,0%

63,6%

64,5%

Taux de provisionnement des créances douteuses et litigieuses

80,7%

78,4%

79,3%

Marge globale

8,0%

7,6%

8,0%

Coefficient net d'exploitation

69,8%

73,5%

74,2%

 

(*) : Données provisoires

Source : rapport annuel de la commission bancaire de l'UMOA (2010)

Les SFD, constitués des coopératives et des mutuelles viennent en appoint au système bancaire par le biais de la microfinance en prêtant notamment à ceux qui ne peuvent pas accéder aux services bancaires.

? Le financement direct : Les institutions financières font payer leur service d'intermédiation financière aux emprunteurs dans le financement indirect. Ce qui a pour effet de rendre plus onéreuse l'obtention de ressources de la part des agents éprouvant un besoin de financement. Ceux-ci sont donc amenés à rechercher des modalités leur permettant de ne pas devoir faire appel à ces intermédiaires financiers. Pour ce faire, ils vont s'adresser directement aux agents économiques ayant des capacités de financement. Les entreprises, ou l'Etat, vont donc passer par le biais des marchés financiers en émettant des valeurs mobilières de placement qui seront acquises directement par les agents économiques souhaitant faire fructifier leur épargne disponible. Si une économie fonctionne essentiellement grâce aux marchés financiers, on parle alors d'une « économie de marchés financiers ».

La création du marché financier de l'UEMOA avec la mise en place du Conseil Régional de l'Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), avait donc pour principal objectif de trouver des solutions à ce problème de financement des économies des pays de l'Union. Il s'agissait en effet de créer un marché conforme aux standards internationaux pour mobiliser l'épargne régionale et internationale, ainsi que l'instauration d'un climat de confiance, gage du succès de ce nouvel instrument de financement. C'est ainsi que fut mise en place une architecture de marché distinguant le pôle public du pôle privé de même qu'une règlementation adéquate.

Le marché financier et les SFD sont régis par des dispositions particulières différentes de celles régissant l'activité bancaire. De ce fait, ils ne feront pas partie de la suite de ce travail pour les

14

Licence 3 Finance - Comptabilité Année académique 2013 - 2014

La finance islamique : Réglementation et financement des PME dans l'espace UEMOA

SOUMANA ILLIASSOU Mounkaila

raisons évoquées dans la délimitation du champ d'étude. Une vague mention y est faite pour comprendre le système d'intermédiation financière de l'espace UEMOA. Cela permet d'avoir une idée sur le mode de financement de l'économie au niveau sous régional.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net