WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diagnostic nécropsique et causes bactériologiques de mortalité des lapins (Oryctolagus cuniculus) élevés au sud-Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Raoufou DJIBRIL SALIFOU
Université d'Abomey-Calavi - Diplôme d'Ingénieur des Travaux en Production et Santé Animales 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.3.2- Alimentation en eau et en aliment

Les besoins alimentaires des lapins dépendent de leur âge et de leurs stades physiologiques.

a) L'eau

Le lapin boit énormément surtout s'il est alimenté exclusivement avec des aliments de types granulé et farineux.

Il a été constaté que le lapin boit un volume d'eau correspondant au double de celui de la ration sec consommée (DJAGO et KPODEKON, 2000).

b) L'aliment

En élevage semi intensif, il se compose de fourrage et d'un complément alimentaire au moment important de la production. Le complément peut être de deux ordres :

- les produits simples (drèche de brasserie, grain de maïs etc....) ;

- les provendes

En élevage, intensif l'aliment complet (provende) est servi aux lapins avec un peu de fourrage (HULET, 2003).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net