WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact des droits de douane sur les importations de chinchrad en RDC (cas de l'Orgaman)

( Télécharger le fichier original )
par Jules Junior Ilunga bitokuela
I.S.I.P.A - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE

I. SYNTHESE DE L'ETUDE

L'étude concerne l'impact de droit de douane sur les importations de chinchards par l'ORGAMAN de 2005 à 2008 et vient de prouver avec chiffres à l'appui la nécessité de ce type d'importation.

Ce commerce d'importation est d'une importance majeur pour notre pays. D'abord au réga rd des avantages économiques et les ressources importantes en devises réalisées. Ensuite, pour le groupe au fait qu'il en a tiré une part de profit important pour lui.

II. PERSPECTIVES D'AVENIR

Les importations de chinchards demeurent à ce jour une activité très importante et une réalité vivante pour le groupe ORGAMAN vue sa part de pourcentage par rapport aux importations des autres produits alimentaires du groupe et une nécessité pour la RDC dans la mesure où celle - ci n'a pas encore atteint les résultats favorable à travers son programme d'auto suffisance alimentaire ce que est parmi les cinq sentiers de la République.

C'est-à-dire que le Congo Kinshasa doit encore compter sur les importations des produits alimentaires sur une période temporelle encore plus longue.

III. RESULTATS OBTENUS

La présente étude a donné lieu aux résultats ci - après :

· Du point de vue détail, la situation est nuancée, les droits de douane n'ont cessé d'augmenter depuis 2005 prise comme l'année de référence. Entre 2005 et 2008, le taux d'accroissement a avoisiné 190 %. En outre, pour avoir le niveau de 2008, il faudra multiplier par 3 la valeur CIF de 2005.

Par contre, en observant le comportement des importations de chinchards en 2005, année de référence, la situation n'est guère encourageante aussi vraie que la tendance générale a été à la baisse.

Si la valeur CIF en 2005 fut égale à 23.177.947 $US, elle a été de 21.130.974 $US en 2008. En terme d'indice, nous sommes passés de 100 à 91 soit une contre performance de 9 %.

En définitif, le droit de douane n'ont pas trop influencé le comportement des importations de chinchards, au cas contraire, nous avons remarqué la même tendance aussi bien pour les importations que pour le droit de douane.

· Du point de vue économique, 25.911.370 kgs pour l'ensemble des produits alimentaires importés par l'ORGAMAN en 4 ans de notre étude et d'une valeur CIF de l'ordre de 200.472.379 $US et sur ce, le montant de 7.459.592 $US qui avait été versé à l'OFIDA en terme de droit de douane pour ces 4 années qui constitue un profit pour le pays.

IV. SUGGESTIONS

Au vue de ce qui précède, et les différentes sommes présente dans le développement de la présente étude, nous suggérons que l'exécution rapide de cinq chantiers de la République dans ce domaine de l'autosuffisance alimentaire est d'une nécessité capitale en réactivant d'abord les voies de communication interne afin de réduire de manière assez courante cette dépendance extérieure en matière des denrées alimentaires et d'économiser ainsi les ressources en devises étrangères qui depuis toujours présente une rareté extrême dans le pays.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.