WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enjeux et jeux pétroliers en Afrique: étude de l'offensive pétrolière chinoise dans le Golfe de Guinée

( Télécharger le fichier original )
par Severin Tchetchoua Tchokonte
Université de Yaoundé 2 - Master 2 science politique 2008
  

précédent sommaire suivant

VI-HYPOTHESES

Les hypothèses sont des tentatives de réponse à une ou plusieurs questions théoriques ou observations empiriques. Ce sont en fait des explications provisoires d'une réalité. Elles doivent alors être confirmées ou infirmées à la fin par les résultats de l'étude. Ce sont aussi des outils de sélection pour le chercheur, car elles aident ce dernier à choisir les faits, à les interpréter et à suggérer les procédures de recherche (Bokalli E. S.2006 :10).

La " macro-hypothèse " (Sindjoun L.2002 :20) autour de laquelle s'ordonne notre recherche est la suivante : Du fait de la place qu'elle occupe désormais dans l'économie mondiale, la Chine nourrit des ambitions de grande puissance. Sa dépendance énergétique l'amène à reconsidérer sa politique vis-à-vis de l'Afrique. Le Golfe de Guinée, espace qui jouit d'un potentiel énergétique important et d'une position géostratégique indéniable, ne pouvait que susciter ses appétits. Par une offensive politique, économique, diplomatique et militaire, pékin entend investir le Golfe de Guinée afin de s'assurer entre autre, le contrôle et l'exploitation des matières premières en présence, pétrole en l'occurrence. Seulement, engagé dans cette entreprise stratégique, pékin se souci peu du respect des valeurs démocratiques et des droits de l'Homme. En effet, le soutien politique qu'il apporte aux régimes africains s'avère être une sorte de caution à leur gestion, les conforte dans leur immobilisme politique, constituant ainsi un péril pour la démocratie et la paix.

De cette hypothèse originelle, dérive les « micro-hypothèses » (Sindjoun L.2002 :20) suivantes :

-l'offensive pétrolière chinoise en Afrique, notamment dans la sous région du Golfe de Guinée s'explique en partie par son déficit énergétique. Lui-même lié à la croissance de la demande énergétique nationale par les différents secteurs d'activité et à l'épuisement progressif des réserves nationales.

- l'important potentiel énergétique, les nombreux atouts du pétrole et de la région du golfe de guinée, mais aussi et surtout l'incapacité politique et technologique des dirigeants à contrôler et à exploiter les ressources expliquent également la ruée de la Chine dans la sous région.

- L'âpreté de la compétition entre puissances pour un accès privilégié et à un moindre coût aux ressources africaines, et notamment au pétrole du golfe de guinée a conduit la Chine à ne négliger aucune démarche pouvant concourir à la réalisation de son projet géostratégique. De ce fait, elle va s'approprier les recettes qui depuis les indépendances africaines permettent aux pays occidentaux de transformer l'espace africain au mieux de leurs intérêts. Celles-ci sont diplomatiques, politiques, économiques et militaires. L'extraversion dont souffrent les Etats de la sous région et le subtil stratagème9(*) utilisé par pékin constituent un véritable catalyseur à la mise en oeuvre de cette offensive.

-La détermination de la Chine à accéder par tous les moyens au pétrole africain en général et à celui du Golfe de guinée en particulier, l'a conduit à soutenir politiquement les régimes africains en indélicatesse avec la communauté internationale pour des raisons de non respect de la démocratie et des droits de l'Homme. Ce soutien pourrait s'avérer être un obstacle majeur à l'évolution politique des pays africains vers la démocratie et constituer une véritable menace pour la paix en Afrique.

* 9 La chine instrumentalise la rancoeur africaine vis-à-vis de la coopération Nord-Sud presque essentiellement désavantageuse que l'Afrique a jusqu'ici entretenu avec l'occident. Elle fait croire aux africains (toujours englués dans leur cécité stratégique) qu'elle les aidera à remettre en cause cette coopération verticale au profit d'une coopération horizontale plus avantageuse. En réalité, cette offensive chinoise n'est en rien différente de celle menée par les puissances occidentales avant elle.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)