WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact de l'auto emploi sur le chômage dans la ville de Bamako


par Mamadou TOLOBA
Faculté de Sciences Economiques et de Gestion de Bamade - Maitrise en Analyse Quantitative et Politique Economique(AQPE) 2004
  

sommaire suivant

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT REPUBLIQUE DU MALI

SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE * * * * * * * * * * * *

SCIENTIFIQUE Un Peuple Un But

Une Foi

* * * * * * * * * * * * * *

*

 
 

* * * * * * * * * * * * * * * FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES

ET DE GESTION (F.S.E.G)

* * * * * * * * * * * * * * *

DER : AQPE

MÉMOIRE DE FIN DE CYCLE

 
 

THÈME :

IMPACT DE L'AUTO EMPLOI SUR LE

CHÔMAGE DANS LA VILLE DE

BAMAKO

PRESENTE ET SOUTENU PAR :
Mamadou Toloba

POUR L'OBTENTION DU DIPLOME DE MAITRISE EN SCIENCES
ECONOMIQUES

OPTION : Analyse Quantitative et Po litique Economique (A.Q.P.E)

Directeur de memoire : Membres du jury :

M. Mamady Sissoko M. Issoufou Mouteye

M. Amadou G Kouyaté

Date de soutenance : le 09/03/2010 PROMOTION (2004 -- 2008)

TABLE DES MATIERES

Introduction

1-3

Première partie : Approches Théoriques

4

Chapitre I: Fondement théorique de l'emploi et du chômage

...5

Sectoin1 : Approche explicative de l'emploi

5

1) Définition du concept de l'auto emploi

5-6

2) Le plein emploi

6

 

3) Le sous emploi .

6-7

3 .1.1-Sous emploi visible 7

3.1.2-Sous emploi invisible 7

Section2 : Approche explicative du chômage

.8 8

1) Typologie du chômage

1.1.1-Le chômage frictionnel

.8

1.1.2-Le chômage structurel

8

1.1.3-Le chômage conjoncturel ou cyclique

8

1.1.4-Le chômage saisonnier

9

2) Caractéristique démographique du chômage

..9

3) Le taux de chômage naturel

..10

Chapitre II : Les contraintes de l'auto emploi et le chômage

10

Section1 : Le marché de l'emploi .

.10

1) Fonctionnement du marché de l'emploi

.10-12

2) L'emploi informel

12-14

 

Section2 :L'auto emploi et ses contraintes

14

1) Contraintes financières et fiscales

14-16

2) Contraintes culturelles

17

 

Deuxième partie : Etude pratique . 18

L'ANPE . 19
Chapitre III : la politique de lutte contre le chômage et son analyse.........20

Section1 : Les différents programmes d'insertions à la création d'emploi 20

1) la nécessité des programmes 20-21

2) Les composantes des programmes 21-22

> Sous composante 1 21

> Sous composante 2 21

> Sous composante 3 22

3) La finalité des programmes 22-23

Section2 :L'analyse du chômage 23

1) Constat du chômage .23-24

Tableau N°1 : Taux d'inactivité par sexe et zone de résidence 24

2) L'évolution démographique et le chômage 24-25

3) Le taux du chômage et son analyse 25-27

Chapitre IV: Evaluation de l'impact de l'auto emploi 28

Section1 : Création des activités d'auto emploi .28

1) Les différents secteurs et branches d'activités 28-29

Tableau N°2 : Répartition de la situation dans la profession suivant le secteur d'activité 28

2) Les activités d'auto emploi créées 29-30

Figure N°1 : répartition des diplômés ayant obtenus un emploi en 2006 29

Figure N°2 : répartition des emplois créés au Mali en 2008 30

3) les secteurs d'activités et le revenu des indépendants 31

Section2 : Incidence de l'auto emploi sur le chômage 32

1) Incidence de l'auto emploi selon le secteur et branche d'activité 32-33

Tableau N°3 : répartition en % des emplois suivant le secteur d'activité 32

Tableau N°4 : Répartition en % de la population de Bamako qui travaille par branche d'activité...33

2) Incidence sur le chômage .33-34

3) Incidence sociale .34

CONCLUSION ET RECOMMANDATION 35-37

· Bibliographies : ......38-39

· Annexes : I-V

Tableau N°1 : revenus d'activité par catégorie socioprofessionnelle ....I

Tableau N°2 : Répartition des chômeurs ayant déjà travaillé suivant le sexe et la raison principale de la
perte d'emploi .II-IV

Tableau N°3 : Répartition en % des actifs occupés pratiquant au moins une activité secondaire suivant le secteur institutionnel de l'activité principale IV

Tableau N°4 : Répartition des emplois intermittents suivant le type et le lieu de résidence V

REMERCIEMENTS :

Je remercie « ALLAH » le tout Puissant, le Miséricordieux pour m'avoir donné la vie, la force et le courage pour la réalisation de ce travail. Que ta gloire dure toujours !

Et son Prophète Mohamed paix et salut sur Lui, pour tout le bien qu'il a fait pour l'humanité.

Mes chaleureux remerciements vont à l'endroit de :

> M. Mamady Sissoko, DGA Hôpital de Point G et professeur à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion, avec qui j'ai eu l'honneur et le plaisir de réaliser ce travail. Trouvez ici l'expression de ma profonde gratitude ;

> L'ensemble du corps enseignant de la faculté des sciences économiques et

de gestion, mes sincères remerciements et toute ma reconnaissance ;

> Mon père Salif et ma mère Awa tolo, de m'avoir guidé dans les moments difficiles de la vie et surtout de m'avoir octroyé les valeurs qui sont les leurs ;

> Toute la famille Toloba, au Mali et à Abidjan pour leur soutien moral ;

> Toute la famille Guindo à Sevaré (Mopti), particulièrement à feu Ba Samba Guindo

> Mes deux grands frères Bekaye Toloba et Dr.Toloba Yacouba et leurs femmes, pour leur conseil et soutien ; qu'ils trouvent ici mes sincères reconnaissances ;

> Notre chère patrie, je dis merci infiniment pour tous les oeuvres dans le cadre de l'éducation, la santé, la formation, en bref le développement. Nous en sommes fiers.

> Tout le personnel de la direction générale du budget (DGB), particulièrement la division notification, pour leur soutien matériel et moral.

> Je n'oublie pas mes frères et soeurs, mes amis et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à mon éducation et surtout à la réalisation de ce travail.

SIGLES ET ABREVIATIONS

 

ANPE : Agence nationale pour la promotion de l'emploi AQPE : Analyse quantitative et politique économique BIT : Bureau international du travail

CEA : Commission économique pour l'Afrique

CIST : Conférence internationale des statisticiens du travail DCPE : Document cadre de politique économique

DER : Département d'étude et de recherche

DGB : Direction générale du budget

DNSI : Direction nationale de la statistique et de l'informatique ELIM : Enquête légère intégrée auprès des ménages

EPA : Etablissement public à caractère administratif EPAM : Enquête permanent auprès des ménages

F CFA : Franc de la communauté financière d'Afrique FSEG : Faculté des Sciences Economiques et de Gestion

OCDE : Organisation de coopération et de développement économique

OEF : Observatoire de l'emploi et de la formation OIT : Organisation international du travail

ONMOE : Office nationale de la main d'oeuvre et de l'emploi PAP : population active potentielle

PIB : Produit intérieur brut

PJE: Programme emploi jeune

PME : Petite et moyenne entreprise

PNA/ERP : Programme national d'action pour l'emploi en vue de réduire la pauvreté

PNE : Politique nationale de l'emploi

SMIG : Salaire minimum interprofessionnelle garantie THIMO : Travaux à haute intensité de main d'oeuvre USA : Etats unis d'Amérique (United states of America)

II

Introduction

Au cours des deux dernières décennies, la création d'entreprise ainsi que le travail indépendant n'ont cessé de susciter l'intérêt des autorités publiques. En effet, la création d'entreprise ainsi que le travail indépendant pourraient constituer une porte de sortie au chômage, voire une alternative à la réduction du chômage.

Le chômage est un phénomène socio-économique qui touche à des degrés divers tous les pays du monde. Mais il prend des proportions dramatiques dans les pays pauvres en raison du sous développement des infrastructures de productions. Chez nous malgré les multiples efforts déployés par les autorités publiques pour infléchir la courbe du chômage et du sous emploi, la crise de l'emploi persiste, apparaissant presque comme un problème insoluble. Le marché du travail semble en effet être saturé et l'apport des structures créées pour juguler le fléau s'avère limité.

Les statistiques établissent que les salariés ne dépassent guère les cinq pourcent (5%) de la main d'oeuvre nationale et que la majorité des ressources humaines de notre pays se trouve dans une situation d'auto emploi (ANPE-2006).

Dans les pays en développement, où rares sont ceux qui peuvent se permettre d'être ouvertement en chômage, le problème se pose davantage en terme de sous emploi et travail mal rémunéré ou médiocre dans le secteur informel. Raison pour laquelle, promouvoir l'auto emploi à pour intérêt social de faciliter l'insertion professionnelle et d'écourter le temps de recherche d'emploi pour la mise en valeur des compétences du promoteur. Cette façon de faire permet de réduire le taux du chômage, de stimuler l'esprit d'initiative et d'autonomie.

Si l'auto emploi naît d'imitation, les pouvoirs publics doivent améliorer les cadres afin d'inciter le plus grand nombre à se lancer à leur propre compte. Inciter un grand nombre améliore le taux d'entreprenariat dans une région ou dans un pays. Ceci se traduit à une conversion en matière de recherche d'emploi.

L'intérêt est aussi stratégique. La prise de conscience de l'auto emploi comme moyen d'insertion professionnelle est une occasion de conserver pendant une durée assez longue ses compétences, puisque le chômage à un effet de

« cicatrisation » sur le capital humain. Sans un emploi, les compétences acquises diminuent pour finalement disparaître. En effet l'expérience acquise

pendant la période de l'auto emploi rehaussera les compétences globales du promoteur et lui procure une certaine faculté d'adaptation qui lui sera bénéfique lorsqu'il s'engagera dans d'autres aventures sur le marché du travail.

Ainsi du point de vue géographique, une différence nette apparait entre les zones urbaines et rurales, surtout entre la capitale et les autres zones. En outre le chômage demeure en zone urbaine. Cette situation traduit un véritable déséquilibre géographique quant aux opportunités d'emploi, car la plupart des unités de productions marchandes étant concentré dans les zones urbaines dont la capitale.

La problématique que révèle ce sujet qu'aujourd'hui, il est indispensable de s'attaquer au chômage et aux problèmes que rencontrent les jeunes défavorisés. Ils sont soit sans emploi, soit cantonnés dans des emplois très peu rémunéré, voire pas du tout rémunéré, appartenant souvent au secteur de l'économie informelle où les heures et les conditions de travail sont inacceptables (sous emploi) et les possibilités de progression sont très minces.

Dans un pays en voie de développement comme le Mali, les perspectives et le modèle de développement économique, social et politique des décennies prochaines dépendront notamment de notre aptitude à créer un nombre suffisant d'emplois décents, susceptible de réduire le chômage et la pauvreté.

Au regard de cette situation alarmante, des questions s'imposent à savoir quelles politiques nationales pour l'emploi ? Pourquoi favoriser l'entreprenariat des jeunes ? Les programmes d'emploi actuels sont-ils efficaces ? Le travail indépendant est-il un moyen de réduire le chômage durablement ?

L'objectif principal du travail est d'étudier l'impact réel de l'auto emploi sur le chômage dans la ville de Bamako.

Spécifiquement le travail à pour objectif de :

v' Déterminer les différentes modalités des programmes de lutte contre le chômage ;

v' Faire le constat de l'augmentation croissante, au fil des années du secteur informel ;

v' Déterminer, le rôle du travail indépendant dans la réduction du taux de chômage ;

v' D'appréhender, le rôle social du travail indépendant ;

Le présent document est fondé sur une méthodologie basée sur la recherche documentaire et l'utilisation des données issues des mémoires et publications scientifiques à caractère économique.

Ce document est divisé en deux grandes parties, une première partie basée sur l'étude théorique de l'auto emploi sur le chômage qui contient deux chapitres :

· Le fondement théorique de l'emploi et du chômage ;

· Les contraintes de l'auto emploi et le chômage.

Et une deuxième partie portant sur l'étude pratique de l'auto emploi sur le chômage comprenant aussi deux chapitres :

· La politique de lutte contre le chômage et son analyse ;

· L'évaluation de l'impact de l'auto emploi.

Dans chacun de ces chapitres, il y a des sections qui contiennent des paragraphes.

Première partie : Approches théoriques

Elle nous permettra de faire recours à des connaissances théoriques des
différentes documentations basées sur l'emploi dans sa généralité. Ainsi que la
problématique qui entoure la définition du concept de l' auto emploi

sommaire suivant