WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la dynamique des aires pastorales dans le département de Gouré : apport de la télédétection et du SIG

( Télécharger le fichier original )
par LAWANDI Kanembou
Université de Niamey/Niger - DEA de Géographie 2006
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

1.4.15. Avantages de la télédétection

L'avantage de la télédétection, est que ses informations peuvent etre intégrées avec d'autres types de données dans des SIG. Ces systemes constituent des outils particulierement intéressants pour la gestion des ressources, car les diverses composantes du paysage sont saisies ensemble, dans leurs rapports mutuels écogéographiques (BONN.F, 1996, cité par Saley.A, 2006).

Selon Léo 0. et Dizier J.L. (1986) la numérisation exhaustive des données permet de créer des banques de données géographiques qui assurent la conservation en réduisant les risques d'altération ou de variation des supports traditionnels. Toutefois, la fréquence d'acquisition des données varie dans le temps selon les capteurs utilisés, permettant ainsi une étude évolutive sur la dynamique d'un phénomene donné,fournissant du coup des informations parfois globales et instantanées sur de grands ensembles. Un autre avantage est l'analyse diachronique basée sur l'interprétation d'anciennes missions aériennes afin de saisir la dynamique de l'occupation des sols. Le croisement des situations passée et actuelle permet de mettre en évidence les changements intervenus dans un paysage donné.

1.4.1.6. Limites de la télédétection dans l'élaboration des cartes d'occupation des sols. Comme tout outil d'analyse, la télédétection présente des limites dans son utilisation. La recherche d'une limite de résolution spatiale de plus en plus fine a cependant des inconvénients. La quantité de données générées augmente en fonction du carré du nombre d'éléments d'image (ou pixels) par côté de celle-ci, ce qui pose un probleme sérieux au niveau de la transmission, du stockage et du traitement de l'information (Saley.A, 2006). En plus, le coft d'acquisition des données est parfois élevé et n'est pas a la portée de tous les utilisateurs.

1.4.2. Le systime d'information géographique (SIG)

1.4.2.1. Concepts de base.

L'information géographique désigne toute information relative a un point ou un ensemble de points de la surface de la terre, spatialement référencés. L'information géographique a été d'abord représentée sous forme de cartes : cartes topographique a usage général et cartes thématiques fournissant des informations sur des themes bien définis. Bien que descriptives, les

premieres cartes deviennent progressivement un outil d'aide a la gestion : plans d'aménagement urbain, plans d'occupation des sols,.....etc.

Avant l'avenement de l'informatique, toutes les méthodes cartographiques sont basées sur la spatialisation des données sur support analogique (papier ou film). Cette forme analogique présente un certain nombre de limites dont entre autre :

-un processus d'élaboration long et cofteux des cartes ;

-une information figée et définitive sur une carte (non réactualisée) ;

-une information réduite sur une carte, car elle est le résultat d'une synthese.

De nos jours, les besoins d'informations géographiques exigent de disposer de documents cartographiques continuellement mis a jour et adaptés a un objectif particulier. D'ou les limites de la cartographie traditionnelle a faire face a ces besoins. Avec l'avenement de l'informatique, donnant les possibilités de mettre l'information géographique sous format numérique, est né le concept de Systeme d'Information Géographique (SIG) des les années 60, au Canada et aux Etats-Unis. Dans les années 70 naquit (au niveau francophone surtout) la notion de o Géomatique » pour faire allusion au couplage des sciences de l'étude et des mesures de la terre avec l'informatique.

Les systemes d'information géographique sont de nos jours utilisés dans plusieurs domaines de l'activité humaine:gestion environnementale, recherche, enseignement, aménagement urbain administration, domaine militaire, etc. (Nonguierrma.A, 2005).

1.4.2.2. Definition.

Le SIG peut etre perçu comme un outil ou un ensemble de moyens de gestion, d'analyse et de représentation de l'information dans un contexte spatial (Nonguierrma.A, 2005). Cet outil a pour vocation de traiter et de gérer des données géoréférencées, en les transformant en information utile a l'analyse et a la décision, restituées généralement sous forme de cartes thématiques et /ou de schémas d'aide a la décision.

Ainsi, dans le concept systeme d'information géographique, chaque terme pris isolement appelle la compréhension ci-apres :

-Systeme (S) : c'est un ensemble organisé et comprenant des éléments qui se coordonnent pour aboutir a un résultat. Ces éléments sont liés entre eux par certaines relations bien déterminées qui se doivent d'être coordonnées pour etre plus efficace. Le systeme se réfere donc a l'ensemble intégré utilisateur/machine pour l'élaboration de l'information. Ce sont toutes les fonctionnalités informatiques et cognitives nécessaires a la capture, au stockage, a la gestion, a l'analyse et a la représentation des données (Nonguierrma.A, 2005).

-Information (I) : Il s'agit de la banque des données possédant outre des caractéristiques
spatiales, des criteres d'identification et de description. Autrement dit, c'est le résultat de

l'interprétation de l'ensemble des relations qui existent entre un certain nombre d'éléments distincts appelés données. Ces derniéres sont des représentations symboliques qui décrivent la population, les lieux, les objectifs ou événements qui une fois assemblées, ou placées dans un contexte spécifique, deviennent une information pour l'utilisateur (Nonguierrma.A, 2005).

-Géographique (G) : La notion de géographique induit le caractére spatial des données. Ces données doivent donc etre référencées dans l'espace et représentées sous formes cartographiques. La référence spatiale peut etre une projection cartographique (UTM, Géographique) ou un plan quelconque lié a l'espace (Nonguierma.A, 2005).

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour