WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des plates formes multifonctionnelles à  l'amélioration des conditions de vie des ménages à  l'est du Burkina

( Télécharger le fichier original )
par Michel Borrus Ismael OUATTARA
Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest / Unité Universitaire à  Bobo Dioulasso - Licence en économie du développement 2009
  

précédent sommaire suivant

3.2. PROGRAMME PLATE FORME MULTIFONCTIONNELLE 3.2.1. Présentation et historique du projet

Le concept des PTF tel qu'il est appliqué aujourd'hui a été lancé par un projet régional conjoint de l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA). Ce projet, mis en oeuvre de 1993 à 1995 dans deux pays Ouest Africains, le Mali et le Burkina, visait à réduire le temps et l'énergie consacrés par les femmes aux tâches domestiques répétitives et non productives, comme le décorticage et le broyage de céréales ou la corvée d'eau. L'expérience a montré que les services proposés par le secteur privé traditionnel n'étaient pas adaptés aux besoins des femmes et coûtaient chers. Le projet était conçu pour cibler les femmes en priorité. La maîtrise par les femmes de la propriété et la gestion des PTF étaient des conditions préalables à sa mise en oeuvre. Ce projet était basé à Sikasso, au sud du Mali.

En 1998, une évaluation participative est entreprise afin d'évaluer les forces et les faiblesses des PTF, l'approche PTF et pour, en cas de besoin, réorienter les objectifs et la stratégie du projet.

Cette évaluation débouche sur la poursuite d'un projet sous-régional PTF de 5 ans, dès 1999. La mise en oeuvre du projet est transférée aux gouvernements qui seront chargés de son exécution. Les pays concernés sont le Mali, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et la Guinée.

L'objectif global du Programme nationale de plate forme multifonctionnelle pour la lutte contre la pauvreté (PN-PTF/LCP) est de réduire la pauvreté des populations rurales par l'accès aux services énergétiques. Plus spécifiquement, il s'agit d'accroître l'accès des pauvres aux ressources financières, d'implanter 400 entreprises PTF dont 165 avec réseau d'eau ou d'éclairage et de créer au moins 4 000 emplois ruraux (90 % femmes).

En termes de bilan, le PN-PTF/LCP a installé 120 PTF, créé 960 emplois rémunérés et touché environ 100 000 personnes dans les villages du Burkina. (OUATTARA, 2006)

Démarré depuis 2004 après une phase pilote, ce projet a une durée de vie de 5 ans. Le comité de pilotage du PN-PTF/LCP, est présidé par le Secrétaire Général du ministère de l'économie et du développement. Le programme est mis en oeuvre par une unité de coordination appuyée par des cellules d'appui- conseils ancrées au sein d'ONG et d'associations locales.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.