WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution des plates formes multifonctionnelles à  l'amélioration des conditions de vie des ménages à  l'est du Burkina

( Télécharger le fichier original )
par Michel Borrus Ismael OUATTARA
Université Catholique de l'Afrique de l'Ouest / Unité Universitaire à  Bobo Dioulasso - Licence en économie du développement 2009
  

précédent sommaire suivant

3.2.2. Programme PTF au Burkina

Le Burkina fut l'un des premiers pays en Afrique à bénéficier, dès l'année 2000, de l'initiative d'allègement de la dette pour les "Pays Pauvres Très Endettés" (PPTE) et qui a mis en place, un Cadre Stratégique de Lutte Contre la Pauvreté (CSLP). Ce Cadre Stratégique repose sur quatre axes d'intervention :

V accélérer la croissance et la fonder sur l'équité, avec des actions prioritaires pour accélérer le développement rural et appuyer les secteurs productifs,

V garantir l'accès des pauvres aux services sociaux de base, avec des actions prioritaires dans le domaine de l'éducation, de la santé, de l'eau et pour améliorer leur cadre de vie,

V élargir les opportunités en matière d'emploi à travers les actions d'accroissement et de
diversification de revenus des ruraux, l'intensification et la modernisation agricole,

V promouvoir la bonne gouvernance en visant surtout, le renforcement de la gouvernance locale.

Le CSLP a été révisé en 2003. Un Programme d'Actions Prioritaires (PAP) a été mis en place afin de définir, suivre et évaluer les programmes prioritaires pour la réalisation des objectifs de développement retenus dans le CSLP.

Situé en droite ligne de la politique de lutte contre la pauvreté énergétique pour l'amélioration des conditions de vie de la femme en milieu rural, et des grands objectifs poursuivis par la communauté internationale, notamment les Objectifs du Millénaire pour le Développement(OMD), le PN-PTF/LCP est donc un projet phare du gouvernement soutenu par le PNUD et qui tire sa substance de l'introduction d'une technologie simple dans le milieu rural, en vue de libérer la femme des tâches pénibles de recherche de l'énergie sous toutes ses formes pour la satisfaction des besoins quotidiens. Le Gouvernement du Burkina, s'appuyant sur les résultats et conclusions des revues techniques et d'évaluations, a confirmé son intérêt à s'engager dans la diffusion des PTF, et a mobilisé pour cela 5 millions US$ sur fonds PTTE. Un programme national a été adopté, qui vise à disséminer progressivement 400 entreprises PTF, dont 165 avec réseau de distribution d'eau ou d'éclairage, dans 4 zones d'intervention du pays sur 5 ans tout en consolidant et en renforçant la zone d'intervention du projet. Si le

18

gouvernement finance pour près de 50% du coût du programme qui est à peu près de onze (11) millions de dollars, l'appui financier des partenaires tels que le PNUD, la Fondation Shell, Arius United, la coopération luxembourgeoise est à considérée. Le ministère de l'Economie et des Finances assure la tutelle du Programme.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.