WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Variabilité et tendances pluviométriques dans le nord-ouest de la Centrafrique: enjeux environnementaux


par Bertrand DOUKPOLO
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

AVANT PROPOS ET REMERCIEMENTS

Ce travail qui s'inscrit dans le cadre de notre projet universitaire et professionnel, se propose d'approfondir la connaissance de la variabilité spatiale et temporelle des régimes pluviométriques à l'échelle de la Centrafrique. Il aborde l'étude de la variabilité et des tendances pluviométriques dans le nord-ouest du pays, région qui connaît depuis quelques décennies une modification importante de ses conditions bioclimatiques et environnementales.

L'inspiration première a été de coupler à cette thématique la corrélation « précipitations-écoulements », ceci dans l'optique d'une étude diagnostique des ressources en eau. Mais les lacunes très significatives observées dans les séries hydrologiques ne permettent guère une analyse aussi globale qu'exhaustive. Aussi, avons-nous décidé méthodiquement de différer le traitement statistique et de l'intégrer dans une future recherche sur les changements climatiques et la dynamique des états de surface dans le sud et le nord ouest de la Centrafrique : axe d'une étude que nous espérons entreprendre dans le cadre d'une thèse de doctorat.

Ce mémoire qui vise l'obtention du Diplôme d'Etudes Approfondies (DEA) en « Géographie et Gestion de l'Environnement », a été conduit à terme grâce à la précieuse contribution scientifique, matérielle et morale de plusieurs personnes. Qu'il me soit permis de les remercier !

Je voudrais exprimer ma profonde gratitude à M. Michel Boko, Professeur Titulaire et M. Constant G. Houndénou, Maître Assistant à l'Université d'Abomey Calavi (UAC) qui, en dépit de leurs multiples obligations académiques et administratives, ont bien accepté diriger ce travail. Mes vifs remerciements s'adressent ensuite aux autorités académiques de l'Université de Bangui qui ont bien voulu donner leur aval en me recommandant auprès de leurs collègues de l'UAC pour cette formation, je pense, particulièrement à Messieurs Joachim Guelembi, Vice-Recteur ; Simplice Sarandji, Secrétaire Général ; Florent Ankogui-M'Poko, Chef de Département de Géographie et à Mme Georgette Deballé, Directrice des Affaires Académiques et de la Coopération.

Remerciements et reconnaissances ne peuvent traduire exactement les sentiments que j'éprouve à l'égard de M. Sylvain Ndjendolé, Docteur en Climatologie, Enseignant à l'Université de Bangui. Il a manifesté tout au long de ce travail tant d'attention et de délicatesse. Au cours de nos échanges électroniques, par ses observations et ses critiques, mes données ont été rapidement capitalisées et mes manuscrits passés au peigne fin.

La gratitude et l'admiration que je porte pour Messieurs Christophe Houssou, Fulgence Afouda, Expédit Vissin, Brice Tintin et Euloge Ogouwalé, tous Docteurs en Géographie, Enseignants à l'UAC sont très grandes. Chacun par sa rigueur et son abnégation m'a apporté son précieux soutien et son savoir faire dans l'accomplissement de cette oeuvre combien noble. Je rends un hommage mérité à tous les Enseignants de l'Ecole Doctorale Pluridisciplinaire qui m'ont formé aux disciplines de « Géosciences de l'Environnement et Aménagement de l'Espace».

Aux Maîtres Assistants Jean Claude Bomba et Rufin Nguimalet, aux Assistants M. Kembé, M. Ouessebanga, B. Oukanga et A. Bangara, Enseignants au Département de Géographie à l'Université de Bangui, j'adresse mes remerciements. Aux uns pour leur apport dans la reformulation et la validation du thème d'étude, aux autres pour leur contribution dans la réalisation des différentes cartes figurant dans ce travail.

Aux jeunes Doctorants Gervais Etené (Frère des nuits blanches et des jours noirs), Ernest Amoussou, Yabi Ibouraïma, Henri Totin, je témoigne toutes mes sincères gratitudes pour l'enthousiasme et la disponibilité dont ils ont fait preuve et le sérieux dans le travail au cours de mon stage au Laboratoire d'Etude des Climats, des Ressources en Eau et de la Dynamique des Ecosystèmes. Leurs orientations bibliographiques et leurs appuis dans le traitement de mes données sont des actes de collaboration scientifique de portée inoubliable. Qu'ils en soient remerciés !

Je ne saurais oublier mes collègues de l'EDP et du CIFRED qui m'ont apporté leur soutien moral indéfectible, je cite parmi tant d'autres : G. Agblonon, L. Adissin, S. Amoussou, D. Baloubi, R. Bamisso, F. Dovonou, B. Fangnon, S. Houndonnougbo, A. Sadji, B. Allagbé, J. Assouni, Azanlin, Tiomoko, R. Ehinnou-Koutchika, C. Adjovi, E. Goutondji, D. Sagbo, R. d'Alméida et E. Kéké. Je les exhorte à retrousser leurs manches et à doubler d'efforts pour arriver au bout du tunnel. Que Freddy Ketté, Apollinaire Todan, Lydiane Mamadou, Marlène Pambou, Astrid Zitongo, Sègbè Djossou et Alvine Kouda trouvent ici l'expression de ma profonde gratitude pour leur assistance et encouragements. Je leur sais gré des contributions multiformes qu'ils m'ont apportées.

Enfin, mes pensées et ma sincère reconnaissance vont à Yvette ma mère ; Serge et Martial mes frères ; Judith et Nina mes soeurs ; Leslie et La Roche mes filles, Evelyne mon épouse qui m'ont soutenu, encouragé et supportant mes longs moments d'absence.

précédent sommaire suivant