WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Variabilité et tendances pluviométriques dans le nord-ouest de la Centrafrique: enjeux environnementaux


par Bertrand DOUKPOLO
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

III. COMPARAISON DES RYTHMES PLUVIOMETRIQUES DECENNAUX

1. Evolution pluviométrique décennale

Les pluviométries annuelles décennales (Fig. 12) ont évolué en decrescendo de 1951 à 1990 dans toutes les stations du Nord-Ouest centrafricain. L'allure des courbes à la baisse s'est prononcée à partir de la décennie 70 et s'est renforcée jusqu'à la fin de la décennie 80. Les pluies abondantes et exceptionnelles enregistrées au cours de la décennie 90 ont contribué notamment à modifier la tendance vers l'humidité sur toutes les stations.

Fig. 12 : Courbes décennales des précipitations de 1951 à 2000

§ La décennie 1951-1960 est humide. Les stations au Nord Ouest du pays ont enregistré des précipitations supérieures à 1400 mm. Berbérati et Bossembélé sur la franche de la dorsale oubanguienne ont reçu des précipitations comprises entre 1500 et 1700 mm.

§ La décennie 1961-1970 reste humide. Toutefois, une légère diminution des quantités de pluies annuelles est observée à partir de 1967. Cette baisse correspond aux premières ruptures de stationnarité et à la grande sècheresse sur le Sahel. Les précipitations annuelles ont des valeurs qui se concentrent autour de l'isohyète 1500 mm sur une bande allant de Bossembélé à Bossangoa.

§ La décennie 1971-1980 est marquée par une baisse sensible de la pluviométrie observée sur la quasi-totalité des stations. La pluviométrie est inférieure à
1400 mm. Cette diminution de la pluviométrie s'accentue au cours de la décennie suivante.

§ La décennie 1981-1990 a connu des hauteurs annuelles les plus faibles dans les séries pluviométriques. On assiste à une migration de l'isohyète 1300 mm vers le Sud-Ouest. Cette translation de l'isohyète 1300 mm s'accompagne de l'apparition dans le Nord-Est d'une zone de pluviométrie inférieure à 1000 mm. Cette valeur seuil indiquerait le passage du climat tropical humide au tropical sec. La zone de pluviométrie inférieure à 1 300 mm s'élargit encore plus et atteint la latitude 2° N, limite des formations forestières sempervirentes.

§ La décennie 1991-2000 est humide et assez pluvieuse. Elle a quasiment le même schéma pluviométrique que la décennie 1951-1960. Toutefois, la baisse de pluviosité reste un élément critique.

précédent sommaire suivant