WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Variabilité et tendances pluviométriques dans le nord-ouest de la Centrafrique: enjeux environnementaux


par Bertrand DOUKPOLO
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE

Au terme de cette étude consacrée à la variabilité et à la recherche des tendances pluviométriques dans le Nord-Ouest centrafricain, les résultats obtenus confirment la baisse générale des précipitations observée en Afrique tropicale près d'un demi siècle maintenant. Cette baisse se caractérise par la diminution du cumul des pluies annuelles, particulièrement accentuée au cours de la décennie 80. Ces résultats montrent qu'en dépit de quelques années humides enregistrées au cours de la décennie 90, la sécheresse continue de sévir dans cette partie du pays jusqu'au début de 2000. Une étude de L'Hôte et al. (2005) aboutit à des conclusions similaires pour certaines régions du Tchad et du Cameroun.

La pertinence du choix qui a été effectuée dans le cadre de cette étude, quant aux variables hauteurs annuelles précipitées, nombre annuel de jours de pluie, durée des saisons humide et sèche, est sûrement discutable mais elle repose pour beaucoup sur la nature, la quantité et la qualité des données pluviométriques disponibles. Les chroniques établies à partir de ces données ont été soumises à des tests statistiques d'homogénéité des séries et de détection de rupture.

La mise en place d'une stratégie pour les différents types d'aménagement dans le Nord-Ouest de la Centrafrique suppose un diagnostic rigoureux et précis mettant en exergue les atouts et les contraintes liés à la variabilité et aux fluctuations pluviométriques. Ce diagnostic doit partir de l'état initial du milieu et des impacts des politiques sectorielles en tenant compte des tendances passées et actuelles, des aspects spatiaux, réglementaires, institutionnels et économiques.

La tendance à une évolution régressive de la pluviométrie, amorcée vers la fin des années 60, présage des lendemains incertains pour les solutions aux défis posés par les différents types d'aménagement et le développement durable. Il est question de réduire les menaces qui pèsent sur l'agriculture, la disponibilité des ressources en eau, les écosystèmes et les espèces qu'ils abritent du fait de l'amoindrissement des habitats, de la modification des modes d'utilisation des terres et de l'adaptation aux conséquences des changements climatiques. C'est ce qui va constituer la substance de la thèse de doctorat dont le projet est présenté ci-dessous.

PROJET DE THESE

« Vulnérabilité des écosystèmes et adaptation de l'agriculture aux changements climatiques dans
le nord et le sud ouest de la Centrafrique
 »

1. Fiche signalétique du projet

§ Directeur de Thèse : Prof. Michel BOKO, Université d'Abomey Calavi

§ Co-Directeur : Dr. Sylvain NDJENDOLE, post-doctoral, Université de Bangui

§ Laboratoires : LECREDE (UAC - Bénin) & LACCEG (UBG - Centrafrique)

§ Première inscription : 2007 - 2008

§ Durée de la formation : Trente six (36) mois académiques

§ Spécialité de la thèse : Géosciences de l'Environnement et Aménagement de l'Espace

§ Candidat : Bertrand DOUKPOLO, Doctorant en Gestion de l'Environnement

précédent sommaire suivant