WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

3.4. L'implication

Selon le dictionnaire Larousse77, l'implication est le « fait de s'impliquer dans une activité, une motivation ». S'impliquer, vient du latin implicare (envelopper) qui signifie « faire participer activement quelqu'un à un groupe, à une activité ».

L'implication en EHPAD concerne plusieurs catégories de personnes : le résident, la famille, le personnel.

3.4.1. Quelques théories de la motivation

« L'implication dans le travail est un concept multidimensionnel définicomme la mesure dans laquelle une personne s'identifie à son travail, participe

activement à sa réalisation et considère sa performance comme importante pour évaluer sa propre valeur78 (Ripon)».

L'implication au travail a été aussi définie selon trois critères par Allen et Meyer79 :

-affective : « c'est un attachement émotionnel, un engagement envers l'organisation »

-calculée : « c'est la connaissance qu'à l'individu des coûts associés à son départ de l'organisation »

-normative : « il s'agit de rester travailler par devoir moral, par loyauté ».

Neveu et Thévenet parlent de quatre facettes80 : « l'implication dans l'organisation, l'engagement dans le travail, l'approbation de l'éthique du travail, l'implication dans la carrière et la profession ».

76Site : http://www.anesm.sante.gouv.fr/IMG/pdf/3_revue_litterature_internationale_logo_versionsite_mars2 011.pdf consulté le 30/04/2011

77 Op.cit.

78 MASCLET Georges, (2000), La dimension psychologique du management, Presses universitaires, Villeneuve d'Ascq, 169 p.

79 ALLEN, N. J. et MEYER, J. P., (1996), Affective, continuance, and normative commitment to the organization: An examination of the construct validity, Journal of Vocational Behavior, 49, pp252-276.

80 NEVEU J.P. et THEVENET M. (2002), L'implication au travail, Editions Vuibert Collection Entreprendre, 230 p.

3.4.2. L'implication du résident

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits du patient et à la qualité du système de santé a donné plus de responsabilités à l'usager, mais aussi le droit à plus d'informations concernant sa santé. De même, par la signature du contrat de séjour avec l'EHPAD, ce dernier s'engage à commettre des actions en coopération avec donc le résident.

La personne âgée passe plusieurs étapes lors de son séjour :

> Au moment de son accueil, il va avoir besoin d'informations afin de comprendre le fonctionnement de l'institution,

> Il va demander à s'impliquer dans la vie de l'établissement : le conseil de vie sociale, la commission des menus,

> Il voudra aussi garder des relations sociales, connaître les autres résidents,

> Il va demander le programme des animations,

> Il va ainsi participer lui-même à sa qualité de vie mais aussi dans son projet.

Il a besoin d'échanges avec tous, pour ne pas s'isoler et finir par être dans la phase de ce que l'on nomme le syndrome de glissement. Malgré un éventuel handicap ou une grande dépendance, il sera prévenu de son projet de vie.

Par son adhésion au conseil de vie sociale, il va se sentir à nouveau citoyen et informé de la vie de l'institution.

précédent sommaire suivant