WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

3.3.4. Recherche de la qualité

En Juin 2010, l'ANESM et la HAS (Haute Autorité de Santé) ont signé un accord. Des actions vont être entreprises dans deux domaines : recommanda-

68 Améliorer la qualité en EHPAD :

Outil d'autoévaluation sur le site www.solidarité.gouv.fr/img/pdf/outil_auto_eval.pdf consulté le 10/04/2011.

69 ANESM : Enquête nationale 2008 auprès des établissements et secteurs sociaux et médico sociaux (Mars 2009) consulté le 12/04/2011 sur le site

www.anesm.santé.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_complet

70 Site : www.amcehpad.org/spip.php?article182 consulté le 12/04/2011

71 Site : www.ageville.com consulté le 12/04/2011

72Site http://www.chups.jussieu.fr/polys/capacites/capagerontodocs/coordonateurehpad22011/QualiteenE HPADparYvesWolmark.pdf consulté le 11/04/2011

73 HENRARD Jean-Claude, CASSOU Bernard (1997), Vieillissement et âge, âge et représentation de la vieillesse, actualité et dossier en santé publique, n° 21, 1997-12, pp.4-11.

tions de bonne pratiques professionnelles et évaluation des établissements médico-sociaux et sociaux74.

Huit thèmes sont répertoriés dont celui de la qualité en EHPAD.

Ce programme s'étend sur deux ans, donc jusqu'en 2012. Quatre niveaux de recommandations sont écrits :

> Volet 1 : De l'accueil à l'accompagnement (sorti en mars 2011) > Volet 2 : Le cadre de vie et la vie quotidienne (en cours)

> Volet 3 : La vie sociale des résidents (fin 2011)

> Volet 4 : L'impact des éléments de santé sur la qualité de vie (2012).

Dans ce volet 1, il est écrit sur l'élaboration du projet personnalisé que « l'avis de la personne est toujours recherché tout au long de la démarche du projet personnalisé, y compris lorsqu'elle a des difficultés de communication et/ou présente des signes de confusion. [...] La famille est une aide : elle ne se substitue pas à elle ».

Cette recherche de la qualité de vie en EHPAD va donc être soumise à plusieurs paramètres :

- La vie sociale de la personne âgée, sa vie de famille, son statut

- Son état de santé physique, son état de dépendance

- Son état de santé psychologique

- Sa perception de l'environnement.

Les conditions vont être optimales afin que la personne âgée, avec tous ses critères qui la définissent comme étant unique, s'adapte à la structure d'accueil, l'EHPAD. Ce dernier, lieu de vie avec des obligations de vie collective, va accompagner au mieux le résident, afin qu'il puisse s'épanouir dans ce nouveau cadre.

L'EHPAD, en signant la convention tripartite s'est engagé à instituer une qualité pour ses résidents, ainsi qu'une éthique.

La qualité va commencer par la personnalisation de l'accueil de la personne âgée, la réalisation de son projet de vie, son évaluation puis son ajustement. Comme le modèle de la roue de Deming75, la qualité évolue, se modifie, se vérifie puis se réajuste.

De même, des professionnels compétents, formés accompagnent cette démarche.

Il ne faut pas oublier que la qualité est subjective. Elle va se baser sur le ressenti du résident et dans le même temps sur l'observation du professionnel. Ces deux aspects, pourtant se déroulant dans le même espace temps et le même lieu vont définir deux qualités qui pourront ne pas être communes.

Comment l'évaluer ?

> Les échanges entre le professionnel et le résident,

> Le respect du résident, de ses propres besoins et de ses envies, > Les moments du soin, du repas,

74Site : www.has-sante.fr/.../convention-cadre-has-anesm-14-juin-2010 consulté le 13/03/2011 75Site: httpi/ www.techno-science.net, revue scientifique en ligne, consultée le 03/05/2011

> Les moments informels, > Lors d'une animation.

Cette recherche de la qualité touche tous les personnels de l'EHPAD. Gaugler Joseph (2005) part « du constat que les perceptions des professionnels à l'égard des résidents constituent des éléments clés pour l'amélioration des conditions de vie de ces derniers.[...] pour les professionnels, les domaines les plus importants contribuant à la qualité de vie portent sur la qualité des soins prolongés et l'autonomie du résident76 ».

précédent sommaire suivant