WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexions autour du projet de vie en EHPAD


par Catherine Nedelec Lissillour
IFCS Montsouris / Créteil - Master 1 management et santé 2010
  

précédent sommaire suivant

3.4.4. L'implication des professionnels

En s'impliquant dans le projet de vie, les professionnels donnent du sens à leur travail, tout en interrogeant leurs pratiques professionnelles. Leurs missions vis-à-vis du résident ne sont pas stéréotypées mais personnalisées. Leurs attitudes, leurs discours sont adaptés à chaque personne âgée.

Accompagner, assister, aider, faire part de bienveillance contribue à faire s'intégrer la personne âgée dans l'institution.

Les professionnels créent des liens avec le résident. De par leurs observations, ils apportent en fonction de leurs compétences, les ingrédients qui vont nourrir le projet de vie. Interlocuteurs privilégiés par le temps passé auprès des personnes résidentes, la communication à l'équipe de leurs échanges est primordiale.

Il est nécessaire qu'ils soient informés et formés sur le projet de vie, afin de mieux l'appliquer. Des référents sont parfois désignés dans certains EH-PAD : c'est un repère pour les familles et les résidents. « Si les professionnels sont satisfaits de leurs conditions de travail, ils seront à même de donner une

82 Propos de familles entendues en EHPAD

83 Ibid.

prestation de qualité et le décalage sur l'évaluation de la qualité de vie entre les deux groupes pourrait s'en trouver abaissé84 ».

Les habitudes de travail sont parfois une résistance à ces changements de culture de soins. Il est nécessaire que les professionnels se remettent en question, afin qu'ils puissent avancer dans le temps. « En l'absence de motivation des personnels, aucune dynamique de projet ne peut se développer85 ».

L'implication du professionnel peut être modifiée par son regard posé sur la personne âgée, et donc la vieillesse. En fonction de ses propres valeurs sociales ou culturelles, la prise en charge du résident sera différente. « Chacun a un rapport personnel à son héritage culturel qui dépend en partie de son parcours mais aussi de ses choix86 ».

4. L'enquête de terrain

L'enquête de terrain que je vais mener va me permettre de déterminer si mon questionnement autour de l'application active du projet de vie est justifié :

Comment en tant que cadre de santé, puis-je sensibiliser le personnel et les familles pour faire vivre le projet de vie en EHPAD ?

Et de déterminer si mes hypothèses de première intention sont vérifia-

bles :

Le turn-over du personnel est-il un frein ?

L'information du projet de vie est-elle diffusée ?

La motivation des professionnels est-elle présente ?

4.1. Les critères de sélection

précédent sommaire suivant