WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contradictions des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté dans l'ouest montagneux ivoirien

( Télécharger le fichier original )
par Alexis KOFFI
Université de Bouaké - DEA 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.2 Analyse des données

5.2.1 Technique de dépouillement et d'analyse des données

Cette étude s'inscrit dans la tradition des études dites de cas. L'essentiel des données d'analyse provient des entretiens effectués avec des personnes ressources sur le terrain. Par conséquent nous nous inscrivons dans la posture de l'analyse qualitative de contenu comme technique d'analyse des données.

Pour le traitement et l'analyse des données, nous avons opéré un dépouillement manuel suivant les objectifs de la recherche, et ce, compte tenu de la quantité réduite de données collectées lors des entrevues. Cette opération consistait à explorer chaque entretien pour y repérer des noeuds de sens ou segments des propos des acteurs exécutants les projets sur le terrain d'une part et ceux bénéficiant desdits projets en lien avec nos préoccupations de départ. Ces préoccupations sont en l'occurrence `'la définition de la pauvreté et/ou de la vulnérabilité'' ; `'des écarts observés dans le ciblage des bénéficiaires de projets'' ; `'les raisons de ces écarts'' ; `'la démarche utilisée pour le ciblage des bénéficiaires'', `' les difficultés liées au ciblage des bénéficiaires'', `'les stratégies de contournement des contraintes liées au ciblage''...

Les résultats -de cet exercice appliqué à chaque entretien pris individuellement- ont été mis en commun à partir d'une analyse transversale. Il s'agit en fait d'une décomposition de ce thème en dimensions puis en indicateurs découlant des propos des acteurs. Ces extraits ont été utilisés tout le long de ce document pour rendre compte et illustrer certains points de notre analyse. Cela nous a permis d'éclairer les points recherchés.

5.2.2 Cadre théorique d'analyse

L'analyse sociologique des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté a mobilisé un certain nombre de grilles d'analyse. Nous avons mis l'accent sur : l'analyse sociocritique, l'analyse stratégique, la théorie de la régulation et la théorie du jeu des acteurs.

5.2.2.1 L'analyse sociocritique

L'analyse sociocritique a pour but d'appliquer la théorie critique à la lecture de la réalité sociale. Georges Balandier (1971) et Jean Ziegler (1981) en sont les initiateurs en sociologie. C'est une analyse qui recommande une position de soupçon vis-à-vis des apparences. Ainsi, l'analyse sociocritique apparaît comme une rupture avec la Sociologie de l'ordre et de la permanence. Elle a pour vocation de mettre en évidence ce qui est caché. À ce propos, Jean Ziegler écrit : « Ce qui est montré est à expliquer par ce qui ne se montre pas, car le plus caché est le plus véridique» (1981 : 20).

L'approche sociocritique permet alors de déceler les aspects cachés de la réalité sociale. Pour saisir le fait social, en l'occurrence, les politiques de ciblage telles qu'elles se déploient sur le terrain ; il faut saisir toutes les dynamiques qui les sous-tendent. Car comme l'écrit Georges Balandier cité par Ngatom16(*): « Les sociétés ne sont jamais ce qu'elles paraissent être ou ce qu'elles prétendent être. Elles s'expriment à deux niveaux au moins, l'un superficiel présente les structures `'officielles'' si l'on peut dire ; l'autre profond, assure l'accès aux rapports réels les plus fondamentaux, et aux pratiques révélatrices de la dynamique du système social » (Balandier 1971).

Dans le cadre de cette étude, elle a permis de mettre en évidence les logiques `'souterraines'' des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté. Ainsi, nous sommes partis de ce qu'on voit dans la pratique sur le terrain sur la question du ciblage pour saisir et comprendre les `'non-dits'' de ces politiques. En effet, dans le cadre de la mise en place de politiques de ciblage pour la réduction de la pauvreté, les acteurs développent différents discours pour capter des contrats. Mais à l'observation, ces structures fonctionnent comme des entreprises donc pourvoyeuses d'emplois. Pour ne pas être en cessation d'activités donc assurer leur pérennité, elles focalisent leurs interventions sur les priorités éligibles au financement telles que définies par les bailleurs de fonds. Du coup, elles construisent différents plaidoyers autour du concept pauvreté ou vulnérabilité pour capter des fonds en vue de justifier leurs intérêts et leurs actions de terrain. Toutefois, les politiques de ciblage telles que proposées lors des plaidoyers pour l'obtention des fonds ne sont pas toujours celles exécutées pendant de la sélection des nécessiteux. Des adaptations ou réadaptations des dites politiques entrainent subséquemment les acteurs dans un cercle vicieux en matière de lutte contre la vulnérabilité ; car ceux qui devaient être pris en compte ne bénéficient pas des projets.

* 16 Voir MOUAFO NGATOM H. S. : `'La coopération non gouvernementale à l'épreuve de la réduction de la pauvreté au Cameroun : une analyse sociologique des relations Bailleurs de fonds-ONG nationales'' ; ; http://www.memoireonline.com/02/07/353 : cooperation-non-gouvernemental-reduction-pauvrete-cameroun-anayse-sociologique.html ; consulté le 13 janvier 2008.

`'Carr, E. R. (2008). "Rethinking poverty alleviation : a `poverties' approach." Development in Practice 18(6): 726-734.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net