WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contradictions des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté dans l'ouest montagneux ivoirien

( Télécharger le fichier original )
par Alexis KOFFI
Université de Bouaké - DEA 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.1.5 Outils de collecte des données

Deux types d'outils ont été utilisés pour la collecte des données, ce sont la fiche de lecture et l'entretien.

· La fiche de lecture pour la recherche documentaire puisqu'il s'est agi de la consultation des ouvrages et autres documents se rapportant au sujet. Ainsi nous avons lu des rapports, et autres documents relatifs à notre étude puis nous en avons fait des annotations. Celles-ci portaient sur l'inventaire des définitions des concepts clés de l'étude, l'historique du développement et le contexte d'émergence de la lutte contre la pauvreté, le rôle et la place des ONG dans le développement, les politiques de ciblage des bénéficiaires des projets, les rapports bilan des projets déjà exécutés par CARE dans les zones ciblées pour l'enquête, les méthodologies de ciblage utilisées, etc.

· L'entretien pour la collecte des informations. Nous avons opté pour l'entretien semi-directif individuel ou collectif. Les entretiens étaient la technique la mieux adaptée pour une étude de type qualitatif qu'est la saisie des logiques des acteurs dans l'exécution des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté. En ce qui concerne les entretiens individuels, ils ont été menés auprès des agents de CARE et de quelques individus des villages visités. En termes de contenu, ces entrevues étaient articulées autour de diverses rubriques : 1) les considérations générales sur l'ONG CARE, 2) l'ingénierie du ciblage adoptée dans ses interventions, 3) La perception des communautés de leur propre situation, leur participation dans la mise en oeuvre des projets de CARE dans leur localité, leur avis sur la méthode de ciblage de CARE dans les projets dont bénéficie le village... Elles avaient une durée moyenne d'une heure et demie environ (1h 30mn). Le fait que les interviewés n'étaient pas toujours disposés à nous consacrer un temps continu à cause de leurs occupations faisait durer nos entretiens. Toutefois ces entretiens ont été menées de façon à suggérer une simple discussion ; le guide d'entretien permettant néanmoins d'aborder presque tous les éléments importants au cours de l'entrevue. D'ailleurs, opter pour ce genre discursif encourageait les enquêtés à élargir leurs réponses, à les mettre en confiance et parfois à aborder des questions que nous n'avions pas soulevées ; les plus intéressantes étaient ensuite réintégrées dans les entretiens ultérieurs. Ils ont permis la collecte d'informations générales relatives à l'ONG CARE. En plus nous nous sommes centrés sur : l'identification de projets -achevés, en cours ou encore sur le point de mise en oeuvre- avec des difficultés de ciblage ; l'identification des critères de sélection des programmes finançables par CARE et ses partenaires partant de leur justification du ciblage des projets mis en oeuvre ; l'identification de la méthodologie de ciblage des bénéficiaires des projets qu'elle exécute ; les raisons des écarts observés dans le ciblage des bénéficiaires dont CARE a en charge ; les stratégies de contournement des contraintes liées au ciblage et à la définition de la vulnérabilité.

Un second niveau d'entrevues ont été conduites auprès des membres des comités de paix et/ou de gestions de projets, notamment des représentants des villageois installés par CARE en accord avec la communauté villageoise. Des entretiens ont également concerné des membres des trois villages enquêtés dont des personnes bénéficiaires directs et des non bénéficiaires de projets. Elles ont été réalisées autour de thématiques centrales récurrentes à travers lesquelles nous cherchions des points de convergence et de divergence porteurs de sens. Les questions administrées aux interviewés à travers un focus group, pour certains, les invitaient à nous donner leurs perceptions des politiques de ciblage des bénéficiaires des projets mis en oeuvre par CARE dans leur localité ; à faire ressortir leurs différentes logiques d'action à partir des argumentations et à mettre en exergue leurs stratégies pour faire partie des bénéficiaires des différents projets, les raisons de leur inclusion ou de leur exclusion des projets exécutés dans leur zone, leurs points de vue sur les critères d'identification et de sélection des bénéficiaires des projets utilisés par CARE chez eux.

Nous avons également utilisé un enregistreur comme moyen de recueil des informations. En effet, plusieurs auteurs, notamment Given (Given 2004), ont démontré l'importance de cette technique d'enquête en sciences sociales et en sociologie par opposition aux techniques traditionnelles d'écriture. Cette technique nous amené à enregistrer systématiquement toutes nos entrevues.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net